*STRESS* Le succès mène au bonheur : VRAI OU FAUX

Quand j’aurais eu ma promotion ça ira, je serais heureux. Quand nous aurons notre nouvelle maison là,  je serais heureux/se. Si je suis reçu au bac, je serais heureux/se. Si je suis engagé(e) dans ce nouveau boulot là,  je serais vraiment heureux/se

Je pourrais continuer la liste pendant des heures. Pour la plupart d’entre nous, le bonheur paraît toujours dépendre de ci ou de ça mais hélas,  dès que nous avons atteint l’objectif convoité,  un nouveau but est lancé qui permettra, C’EST SÛR, une fois résolu,  d’atteindre enfin LE BONHEUR

Le bonheur est toujours et toujours repoussé car toujours dépendant d’un éventuel nouveau succès, d’un nouveau truc qui cette fois VOUS EN ÊTES CERTAINS VOUS RENDRA HEUREUX , là ENFIN ! vous connaîtrez LE BONHEUR

MAIS LE BONHEUR EST TOUJOURS CONJUGUÉ AU « CONDITIONNEL », SI …….

Si vous obtenez une promotion, c’est sûr cette fois-ci vous serez heureux

Si vous avez du succès dans la vente de vos tableaux c’est sûr que ça vous rendra heureux

Si vous rencontrez l’homme/la femme de votre vie, ah là c’est certain vous serez heureux

Si vous arrivez à trouver l’objet que vous convoitez alors là encore c’est sûr vous serez heureux

Si vous avez … Si vous êtes … si vous arrivez à …. si vous faites…. c’est sûr que vous serez heureux !

le bonheur est-il inaccessible ?

le bonheur est-il inaccessible ?

Ça vous évoque quelque chose ? Cela a une résonance avec votre histoire personnelle ?

 

ALORS, LE SUCCÈS MÈNE AU BONHEUR : VRAI OU FAUX ? FAUX

« Plus d’une décennie de recherches révolutionnaires dans les domaines de la psychologie positive et des neurosciences a établi SANS EQUIVOQUE que le rapport entre la réussite et le bonheur fonctionne dans l’autre sens. « 

Nous savons à présent que le bonheur précède le succès et qu’en réalité bonheur et optimisme ALIMENTENT résultats et réussite, nous donnant l’avantage concurrentiel que j’appelle l’atout bonheur

nous nous dit Shawn ACHOR dans un livre absolument sensationnel « COMMENT DEVENIR UN OPTIMISTE CONTAGIEUX, Belfond Editeur », l’un des meilleurs livres que j’ai jamais lus sur le sujet (avec l’Art du Bonheur de S.S. le dalaï-Lama et « Plaidoyer pour le Bonheur de Matthieu Ricard »).

Le monsieur sait de quoi il parle !

Shawn ACHOR , disciple de Tal Ben Shahar (auteur des best sellers mondiaux « l’apprentissage du Bonheur » et « l’apprentissage de l’imperfection ») nous démontre scientifiquement parlant et à l’aide d’exemples concrets que les gens optimistes, même dans un monde en crise, ont plus de chances de s’en sortir que les autres

Le livre est plus axé sur le monde du travail mais en réalité il vous aidera dans tous les secteurs de votre vie  et dans n’importe quel secteur d’activité.

 

COMMENT LE BONHEUR NOUS MÈNE AU SUCCÈS ET PAS LE CONTRAIRE

Ecoutons encore Shawn ACHOR

Les spécialistes de la psychologie positive venaient de terminer une méta-analyse de presque toutes les études scientifiques disponibles sur le bonheur, soit plus de 200 concernant 275 000 individus dans le monde entier.

Leur conclusions correspondaient parfaitement aux principes que j’enseignais, à savoir que LE BONHEUR MÈNE À LA RÉUSSITE dans quasiment tous les domaines, dont le travail, la santé, l’amitié, la sociabilité, la créativité et l’énergie » (opus cité page 40)

Il nous parle par exemple du taux incroyablement élevé de dépressions chez les avocats (3 fois supérieur à la moyenne), des cabinets d’audits et des banques qui devant l’effondrement des marchés boursiers et financiers ont dû procéder à des licenciements massifs et qui après mis en application les principes qu’il défend ont réussi à redresser la barre grâce à ses enseignements sur l’optimisme et le bonheur

Mais pour cela ils ont dû revoir entièrement leurs façons d’agir et de penser.

Ils ont finalement dû remettre toutes leurs vies en question car avant toute chose et quels que soient leurs âges, professions et sentiments ils ont dû 

ENTIÈREMENT REFORMATER, REPROGRAMMER LEURS CERVEAUX afin de les rendre plus positifs, optimistes, résilients et capables de repérer les possibilités qui se présentent à eux

« Le bonheur, ce n’est pas de croire que nous n’avons pas besoin de changer , c’est prendre conscience que nous pouvons le faire » Shawn Achor

Nous voyons dans ce livre passionnant que le cerveau est malléable (les preuves scientifiques l’attestent sans l’ombre d’un doute) et qu’à tout âge nous pouvons changer grâce à sa plasticité et sa malléabilité.

Nous pouvons reprogrammer notre cerveau quel que soit notre âge et nos difficultés parfois physiques et donc fini les « je suis trop vieux/vieille pour … » « ce n’est pas à mon âge que » fini les excuses car à tout âge nous pouvons CHAN-GER

(mon père dont la langue maternelle était l’alsacien/allemand, avait tout oublié après sa première grave opération, à force de volonté il avait tout récupérer un an après)

 

MAIS QU’EST-CE QUE LE BONHEUR ?

 

le-bonheur-mc3a8re-teresa2

« Le bonheur se donne à celui qui a vaincu sa peur de vivre et qui considère sa vie comme une étincelle sacrée, dans la continuité des âges ».  Précepte de vie tibétain

Le bonheur selon le Petit Larousse c’est un « état de compète satisfaction, de plénitude » mais « le bonheur est une chose personnelle et «dépend avant tout de celui qui le vit » alors que les scientifiques le désigne souvent comme « un bien-être subjectif »

 Mais,  nous dit Shawn ACHOR

« des millions de gens ont été « sondés » sur ce qu’était pour eux le BONHEUR et on peut dire maintenant que celui-ci est essentiellement de vivre des émotions positives – du plaisir combiné au sentiment plus profond que la vie a un sens et un but.

Le bonheur implique une humeur positive dans le présent et une représentation positive de l’avenir.

Martin SELIGMAN, le pionnier de la psychologie positive l’a divisé en trois composantes mesurables : le plaisir, l’engagement et le sens » (…)

Ceux qui qui ne recherchent que le plaisir ne connaissent qu’une partie des bienfaits que procure le bonheur, tandis que ceux qui suivent les trois voies mènent une existence plus satisfaisante » (opus cité pages 65)

« Pour moi, le bonheur est la joie que nous ressentons quand nous nous efforçons de réaliser notre potentiel »Shawn ACHOR

COMMENT ATTEINDRE LE BONHEUR SELON SHAW ACHOR

Sept principes à appliquer pour devenir optimiste en toutes circonstances et se diriger définitivement vers le bonheur.

Sept principes qui, en ces temps troublés et difficiles pour tant de gens, peuvent être appliqués facilement et concrètement même si vous vous trouvez en grande difficulté 

Mais je vous en parlerai dans un prochain article, à paraître le 22 mai prochain

Pour terminer et juste au cas où vous ne seriez pas encore convaincus des effets positifs de l’optimisme voici un court récapitulatif des avantages que vous avez à le devenir

Etre positif

Positif et optimiste = BONHEUR

LES GENS HEUREUX :

sont plus productifs (tiens pas mal de chefs d’entreprises devraient lire les bouquins de la psychologie positive, une idée de cadeaux peut-être …)

font de meilleurs dirigeants (les DRH pourraient aussi les lire, ça les aiderait pour le recrutement)

et les salariés heureux réalisent plus de ventes, jouissent d’une plus grande sécurité de l’emploi, prennent moins de congés maladie et sont mieux rémunérés (tiens donc, pas mal ça non plus, non ?)

jouissent d’une meilleure santé (bien sûr ce sont de mauvais clients pour les antidépresseurs et anxiolytiques et les laboratoire pharmaceutiques ne les aiment pas, on se demande bien pourquoi d’ailleurs !!!)

ont une meilleure mémoire (ça peut servir tout de même)

ont une vie sexuelle plus active et plus épanouissante (ah! ah! ça c’est quand même positif vous ne trouvez pas … mais bien sûr les ventes de viagra risquent de chuter …)

entretiennent de meilleures relations avec les autres (mieux que d’avoir des problèmes avec tout le monde et se se prendre le chou pour rien)

vivent plus longtemps – 7 ans au moins  (ça c’est pas mal non plus)

sont plus créatifs (pour ceux qui se plaignent de manquer de créativité ...)

sont plus enjoués et attirent naturellement la sympathie et inspirent confiance (ça c’est sûr que mieux vaut prendre un pot avec quelqu’un de positif plutôt qu’avec un vampire qui vous pompe votre énergie en vous parlant de ses problèmes – insolubles selon lui et qui sont de la faute des autres évidemment !!!)

ce n’est qu’une courte liste …

Ce ne sont pas de bonnes nouvelles ?

La semaine prochaine un article invité qui devrait intéresser pas mal de gens :  STRESS ET BURN-OUT : EST-CE LA MÊME CHOSE ?

 

  

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

 

[likebox]
32 commentaires
  1. Súper

  2. Bonjour Sylviane

    Merci pour cette recette du bonheur…qu’on devrait aller crier haut et fort dans les entreprises !

    Merci aussi pour cette lueur d’espoir…à tout âge, on peut connaitre la bonheur..rien n’est fichu..Allons le crier haut et fort chez les personnes âgées… pour égayer leur vie

    A bientôt donc…pour la suite de la recette !

    Bonne fin de semaine..

    Karine
    ps: tu a du recevoir de ma part une invitation à un évènement interblogueur…

  3. Bonjour Sylviane,
    Merci pour cet article qui, j’espère, donnera une lueur d’espoir que le Bonheur, ça peut se vivre, en commençant dès aujourd’hui.
    Cela plus d’1 an et demi que j’y travaille (c’est plutôt un plaisir) au quotidien et je suis moi-même surpris de la manière dont le changement de ma manière de pensée a eu comme influence sur la réussite de mes projets.

    Vis une merveilleuse journée.
    Maxime

  4. Bonjour Sylviane, le bonheur se cultive jour après jour dans nos pensées et nos actes.
    Merci pour le poème de Mère Teresa.

    zenie

  5. Bonjour Sylviane,

    J’adore ton article, vraiment !
    « le bonheur précède le succès » => Mais oui c’est complètement cela ! Pourquoi la majorité des gens fonctionnent-elle à l’envers ? Non, le bonheur n’est pas au conditionnel mais le succès oui ! Le succès dépend avant tout d’un état d’esprit : Un état d’esprit positif et ambitieux !

    Quand je lis ton article, j’ai envie d’ouvrir la fenêtre et de crier « Reveillez-vous, le bonheur n’attend que vous !!!! »

    En passant, le precepte de vie tibétain est coriace mais j’aime beaucoup aussi 🙂

    Merci à toi pour ce partage et au plaisir !

    Dorian

  6. Iaorana! De Tahiti, Le bonheur= positif + optimiste+ AMOUR. Je vous aime. Georgina

  7. Bonjour Sylviane,

    voilà un point de vue des plus intéressants ! Je n’y avais pensé de la sorte. Et Shawn nous propose une théorie des plus intéressantes, je tâcherai de m’en souvenir.

    Merci de nous le faire partager.

    Je te souhaite un excellent weekend.

    Albin

  8. Chère Sylviane,
    j’ai beaucoup apprécié votre article dont je partage chaque ligne.

    Permettez- moi d’offrir ici un extrait d’une des dernières réflexions du dr. Elisabeth Kubler-Ross, une réflexion qui je crois trouve sa place ici:

    « S’aimer soi-meme, c’est absorber l’amour qui se trouve à tout moment autour de soi, c’est abattre toutes les barrières que l’on érige autour de soi, mais elles sont bien là, et elles affectent toutes les relations.
    Lorsque nous serons devant Dieu, Il nous posera cette question  » As-tu donné ou reçu de l’amour? » Nous apprendrons à nous aimer nous-memes en laissant les autres nous aimer, et en le leur rendant. Dieu nous a donné d’innombrabbles occasions d’aimer et d’etre aimés. Elles sont là autour de nous et attendent seulement que nous les saisissions. »

    Elisabeth Kubler-Ross « Leçons de vie » Editions JC Lattès.

  9. Bonjour Sylviane,

    Pas plus tard qu’hier soir, je disais à ma compagne Anaïs que la recherche du plaisir ne conduisait pas forcément au bonheur. Et je lis ton article ce matin.

    Il est clair que notre société a mis beaucoup l’accent sur la réussite sociale, le succès, le plaisir. Mais oh combien de personnes se retrouvent malheureuses même après avoir eu toutes ces choses.

    Le bonheur est vraiment un état d’être qui ne peut être « vécu » que dans le moment présent, indépendamment de ce qui se passe à l’extérieur. Les projections que nous faisons sans cesse nous en éloignent. Il est même étonnant qu’à chaque fois, nous retombions dans le même piège, car nous voyons bien que lorsque nous avons réussi à avoir ce que nous voulions, parfois depuis très longtemps, nous ne sommes pas plus heureux qu’avant.

    Nous recherchons le bonheur comme si c’était quelque chose d’énorme, mais comme dit Mère Térésa, « Le bonheur c’est tout petit » et c’est sans doute pour ça que nous le trouvons pas facilement…

    Merci pour cet excellent article.

  10. Bonsoir Sylviane,
    C’est un peu comme le slogan « on ne prête qu’aux riches… »
    Ne seront heureux que ceux qui le sont déjà…y en a qui vont
    pas aimer!

  11. Merci pour ce bel article et le poème de Mère Thérèsa.
    Le bonheur précède le succès c’est beau et vrai ,c’est l’ouverture.

    Tendre la main ,écouter l’autre , sourire, prendre le temps d’être avec l’autre .
    La présence vraie et chaleureuse .
    La simplicité.
    Le bonheur est une sensation merveilleuse.

    Bonheur à tous.
    Bonne soirée Sylviane.

    Lucille

  12. Bonjour Sylviane,
    Vive le bonheur !
    Arrêtons de le chercher où il n’est pas. Regardons un peu en nous il est là, peut-être un peu caché mais il ne faut pas grand chose pour le voir.
    Je te souhaite la meilleure journée.
    Danièle

  13. Bonjour Sylviane,

    Il a du peps cet article !

    C’est vrai, après tout, pour reprendre le refrain d’une chanson :
    « Le bonheur est à la portée de tous mais rien ne dit dans le Larousse comment s’y prendre. »

    Dans le dictionnaire, non, mais sur le blog – Sos Stress – OUI ! 🙂

  14. Bonjour Sylviane,

    Merci pour cet article qui ouvre les yeux sur ce qu’est vraiment le bonheur. Il ne faut pas confondre plaisir et bonheur et, comme tu nous le rappelle Martin SELIGMAN, le pionnier de la psychologie positive l’a divisé en trois composantes mesurables : le plaisir, l’engagement et le sens » .
    Si on reste sur une seule des composantes, le bonheur n’est pas au rendez vous. Pour qu’un tabouret tienne, il faut au moins trois pieds. Pour que notre vie soit heureuse, ne restons pas sur une ou deux composantes. Donnions du sens à notre vie, engageons nous et prenons du plaisir à faire tout cela !
    Amicalement
    Christian

  15. […] semaine prochaine, la suite de l’article  « LE SUCCÈS MÈNE AU BONHEUR : VRAI OU FAUX : « Comment devenir optimiste et heureux en 7 étapes et le rester […]

  16. Bonjour sylviane,

    Le bonheur n’est pa

  17. Bonjour Sylviane,

    Le bonheur ne dépend pas des circonstances extérieures. Il n’est pas dans le but à atteindre, mais dans le chemin pour l’atteindre. Depuis que j’ai compris cela, je me sens beaucoup mieux !

    Bien amicalement,
    Christine

  18. […] je lisais l’article de Sylviane Jung sur son blog « SOS Stress » que j’apprécie vraiment beaucoup. Son titre était « Le succès mène au bonheur : VRAI OU […]

  19. Bonjour Sylviane,

    «Le bonheur c’est une bonne heure». Je l’ai dit plus d’une fois ici et là, mais je trouve que cette citation de ma chanteuse québécoise préférée, Ginette Reno, mérite d’être répétée. Enfin, c’est d’elle que je l’ai entendue la première fois.

    La bonne heure ne semble jamais être en ce moment, ici et maintenant, lorsqu’on s’écoute parler.

    Ce que je trouve le plus bizarre ce sont les gens qui pensent qu’ils seront heureux lorsqu’ils seront à la retraite. Ils ont hâte à la retraite.

    Ils ont oublié un petit détail : s’ils n’aiment pas leur travail et que la retraite sera pour eux la «bonne heure» pour être heureux, ils n’ont pas pensé qu’il y aura l’âge qui viendra avec et que rendus là, ils regretteront peut-être leurs jeunes années…

    Nous ne sommes pas faciles à contenter!

    Amicalement,

    Sco! 😉

  20. Bonjour Sco!

    J’aime bien l’expression de cette chanteuse « la bonne heure » pour la plupart de nos contemporains le bonheur est toujours quand … si … et nous arrivons à la fin de la vie en disant frustrés : »ah, si j’avais su »

    La 2e partie de l’article sort jeudi prochain avec quelques trucs faciles à mettre en pratique pour être heureux mais la première chose est d’être positif (non pas à outrance, tout le monde il est beau tout le monde il est gentil » mais en se demandant : »mais comment est-ce arrivé, qu’ai-je à comprendre de cela , que dois-je changer dans ma vie » ça être +

    Je suis certaine que la 2e partie t’intéressera pour trouver « la bonne heure »

  21. […] (pour ceux qui n’ont pas lu la première partie de l’article, cliquez sur le lien bleu LE SUCCÈS MÈNE AU BONHEUR, VRAI OU FAUX ?) […]

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.