L'intuition en exercice3-la découverte de soi2

LA GUÉRISON DE L’ARBRE – L’ARBRE que vous voyez est en mauvais état, atomisé, sec, il manque de ceci ou de cela. Vous êtes affolé(e), car ce que vous voyez vous effraie, pas de panique, il y a une solution simple et efficace pour y remédier

 

le cerisier de mon intuition

(cet article fait suite à celui À LA DÉCOUVERTE DE SOI

CE QUE VOUS VOYEZ NE VOUS CONVIENT PAS, que faire?

Alors là vous allez assister à la magie et au pouvoir curatif de votre esprit (mind en anglais)

Reprenons la Méditation  de la semaine dernière:

“Permettez à votre intuition de vous guider à explorer l’image symbolique de cet arbre”

Vous voyez apparaître UN ARBRE,  rabougri, sec, atomisé, … enfin qui vous fait peur, ne vous convient pas ou qui, tout simplement, a besoin d’aide…

 

VOUS ARRÊTEZ l’enregistrement et vous allez passer à la GUÉRISON DE VOTRE ARBRE

Je vais vous donner quelques exemples pour vous aider à comprendre comment vous pouvez transformer votre arbre, vous pouvez utiliser une technique ou les mélanger.

 

ARBRE DESSÉCHÉ : Pourquoi s’est-il desséché ? Demandez à votre arbre ce dont il a besoin ? :  d’eau, d’attention, d’être avec d’autres arbres parce qu’il se sent seul ou toute autre chose ? Laissez venir spontanément les mots, les images et les sensations, ne censurez rien.

Une fois qu’il vous aura indiqué ses besoins, transformez le paysage et votre arbre pour que tout soit comme vous le souhaitez. Prenez votre temps. Que ressentez-vous après ces transformations ? Quand vous sentez que tout va bien; respirez profondément deux ou trois fois et revenez dans votre corps dans l’ici et maintenant. Etirez-vous et baillez si vous le désirez

 

ARBRE PÉTRIFIÉ : Que lui est-il arrivé, pourquoi est-il dans cet état ? Comment se sent-il dans ce paysage ? Vous pouvez imaginez que VOUS DEVENEZ L’ARBRE. Laissez-vous devenir l’arbre et sentez quels sont vos besoins en tant qu’arbre. Ne censurez rien laissez venir tout simplement. Par le pouvoir magique de votre esprit transformez-vous en tant qu’arbre et laissez-vous ressentir ces changements. Avez-vous encore besoin de quelque chose ou tout est-il juste pour vous.

Quand vous sentez que tout va bien; respirez profondément deux ou trois fois et revenez dans votre corps dans l’ici et maintenant. Etirez-vous et baillez si vous le désirez

Je vais maintenant vous donner avec l’autorisation de l’auteur un exemple d’une lecture d’arbre pour clore mon article

 Comme promis, Sylviane, mon test du podcast…

Incroyable ! Je connais le sanctuaire, bien sûr, mais pas un instant, je ne m’attendais à ma réaction : impossible de visualiser quelque sanctuaire que ce soit ! La seule chose que j’ai pu visualiser, c’était un cocon fait des ailes d’un ange ! Et puis, l’arbre, horrible… J’ai pensé à Hiroshima (où je suis allée) en le voyant : en équilibre au bord d’une falaise à pic, à moitié enraciné sur la crête, avec des racines visibles à l’extérieur et l’autre moitié, des racines plongeantes, accrochées à la falaise. Des branches calcinées. Autour : de l’herbe verte (ouf ! et un tronc très très gros et très solide…), mais rien, personne, en bas : très très loin de l’eau au milieu d’un désert.
Bref, tu imagines mes sanglots… heureusement calmés à mon réveil puis zou : tu parles de ton premier arbre et d’Hiroshima. Je suis repartie dans mes larmes, évidemment ! Heureusement que j’ai moi-même une formation en hypnose et que je sais comment me remettre ! Si je ne m’attendais pas du tout à cette vision et à cette réaction, je suis tout à fait capable de comprendre le pourquoi de cet arbre. Sauf que j’aurais pensé être plus loin dans mon état intérieur… C’est donc tout bénéfice pour moi de l’avoir réalisé : je vais pouvoir transplanter mon arbre, le mettre au milieu d’une forêt ouverte et de faire remonter le niveau de l’eau qui coulait en bas !
Je m’accroche à l’herbe verte et au tronc solide : c’est un bon début…B. G.

Ma réponse
  • (…) Quant à ta désillusion je la comprends pour l’avoir éprouvée il y a quelque temps : Comment je n’en suis pas encore plus loin ? Déception et amertume viennent souvent après mais rassure-toi cela peut vouloir dire que tu as brûlé (atomisé) tes anciennes croyances et ta manière de voir les choses et peut-être es-tu tout simplement dans la phase du phoenix qui renaît de ses cendres (c’était mon cas)

    Le fait qu’il ait eu le cocon fait des ailes d’un ange et l’arbre me donnerait cette lecture mais ce n’est QUE MA LECTURE intuitivement parlant.

Donc, vous aurez compris que SEUL celui qui fait cette méditation est à même de DÉCODER le message. On peut aider et notre décodage peut “parler” à la personne (ce qui a été le cas pour B.G.) mais c’est tout.

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

[likebox]
11 commentaires
  1. Bonjour Sylviane,
    Comme je devais avoir besoin d’arbres à une époque et de racines surtout; J’en ai soigné des arbres…
    j’ai planté une centaine d’arbres sur un terrain inculte, autour de ma maison. Des arbres de toutes essences. Je faisais faire des trous d’un mètre cube et je remplissais de bonne terre , de sable, de compost que j’allais chercher dans les bois; un travail de Titan et de persévérance. Des tonnes de terre remuée, d’arrosage, de soins. Ce fût une époque;
    Aujourd’hui, j’ai un petit appartement et je pense depuis quelques jours à mettre un petit arbre dans un pot sur mon balcon. Un besoin d’arbre donc, d’enracinement, de redémarrer quelque chose…
    Merci
    Elisandre

    • Bonjour Elisandre,

      Toucher la terre et planter m’a moi aussi bien réconfortée à un moment de ma vie. Je me souviens que, lorsque j’étais stressée, je passais 2 ou 3 heures à m’occuper entièrement de mes plantes (dans mon appartement), je les bougeais de place, de pots, je coupais, changeait la terre etc. et cela me calmait totalement. Un retour à la terre-mère ?

      Comme tu vois, intuitivement nous avons des réflexes instinctifs qui nous poussent à faire ceci ou cela et qui se révèlent tout à fait JUSTES pour nous à ce moment-là

      A bientôt

  2. L’arbre, c’est aussi le père; c’est lui qui, biologiquement, a le rôle de nous enraciner…

  3. Oui Bernadette, ,

    c’est vrai l’arbre-père-pilier du moins c’est le rôle qu’il devrait tenir .

    Beaucoup de gens de nos jours manquent d’enracinement alors à qui la responsabilité ?

    Merci pour ta fidélité

  4. Bon sang mais c’est bien sûr, comme disait l’inspecteur Bourrel (avez-vous connu l’inspecteur Bourrel ?)
    un besoin d’enraciner le Royaume Amoureux ! d’enraciner l’amour, une relation ici dans mon royaume magique !
    Et vous savez quoi ? je pensais à mettre ce qu’on appelle un “persistant”.
    Pas étonnant !

    L’arbre est si populaire et si symbolique comme archétype car il est à l’image de tous les systèmes hiérarchiques qui existent dans l’univers : un tronc et des divisions hiérarchisées. Tout est structuré en niveaux d’organisation hiérarchique.
    Et chaque feuille peur avoir oublié qu’elle fait partie du même “tout” que la feuille d’à côté, parce qu’elle ne voit pas le tronc commun. L’arbre nous fait du bien car notre psyché le voit unifiant, intégrant.
    Quand je plantais des arbres je manifestais mon éternité car ils vivent longtemps, souvent plus que des humains.
    Quand j’ai quitté ce lieu, sorte de “paradis terrestre” que j’avais créé, j’ai dit “adieu”, à dieu à mes arbres et ils m’ont répondu que ce n’était qu’un au revoir et qu’ils seraient partout. En effet, non seulement j’ai toujours vécu dans des endroits par la suite, où il y avait plein d’arbres.

    Encore ici, devant ma baie vitrée, en pleine ville j’ai 4 ou 5 gros arbres et pas de rue bruyante.
    Et tous les noëls, je retrouve les sapins de Noël que j’avais plantés en janvier, pour ne pas les laisser “dépérir”; je retourne dans ce lieu “mythique”; Les sapins font bien sûr 10 mètres de hauteur. ils sont les témoins de mes racines familiales, mais surtout humaines ; je peux les imaginer tous avec tous les cadeaux que j’ai reçu, à leurs pieds…et rendre grâce pour cela, et voir que je continue d’en recevoir !

    Bon voilà le petit voyage au pays des arbres que je me suis autorisée sur “les chemins de l’intuition” Bernadette
    A bientôt
    Elisandre

  5. Excuse moi, je voulais dire Sylviane ! c’est d’ailleurs celle qui vit dans la forêt Sylviane. C’est la Sylphe, la fée des arbres.
    Comme tout est bien fait ! Ce lapsus m’a permis de le remarquer.
    Elisandre

  6. Chères dames,
    Je suis ravie de vous lire…Elisandre dirait peut-être que je suis “enchantée” de pénétrerans la forêt magique de vos pensées créatrices 🙂 Merci à vous.
    En ce qui me concerne je pense à l’arbre comme à une personne :
    – ses racines porteuses de croyances intergénérationnelles
    – son tronc qui, comme nous, grandit et grossit au fil du temps,
    – ses branches, autant de membres porteurs et son feuillage dont la densité et les changements à travers les saisons sont à l’image de nos pensées, sentiments,
    – la sève qui le nourrit et lui permet de croître est comme notre sang qui coule dans nos veines.
    Les mots manquent peut-être un peu de poésie, mais la visualisation est possible, non ?
    A bientôt,
    Michèle

  7. l’arbre c’est aussi notre évolution personnelle, sans racines par exemple ou sans feuilles il indique un état d’esprit intérieur .C’est aussi utilisé comme test pour les enfants.
    A bientôt Dominique.

  8. Bravo , c’est très intéressant
    C’est du vécu.

  9. Bonjour Sylviane,

    Ah oui, les Arbres, Mon arbre ! C’est vrai que je leur parle souvent à ces arbres. Un arbre n’est-il pas aussi une représentation de l’homme avec ses racines (les pieds), son tronc (le corps), ses branches (les bras) etc.

    En tous cas bel exercice que je ne manquerai pas de pratiquer en incluant mes meilleures pensées, que je t’adresse également

    Amitiés

    Rafael

  10. L’exercice de l’Arbre est un exercice clé en développement personnel avec l’Intuition, ça nous donne de bons indices sur comment nous vivons avec soi et avec les autres, quel genre d’environnement nous entoure et ce qui est à changer, nos compétences aussi. Il y a peut être des mots qui sont écris sur les feuilles ? est ce que les racines vont profond dans la terre, dans le ciel ? qu’as besoin d’entendre l’arbre pour se sentir mieux ? a t’il besoin d’autres arbres ? d’engrais ?

    Nous pouvons utiliser cet exercice pour voir notre partenaire ou notre ami, ou un consultant, pour mieux le comprendre et apporter ce dont il a besoin. L’Arbre peut aussi symboliser un groupe, un pays ou un continent, comme la maison d’ailleurs.

    Nous pouvons utiliser cet exercice de l’arbre pour chacun des domaines de notre vie, professionnel, sentimental, pour la santé, le spirituel, le domaine amical, familial, relationnel.

    Comme l’Intuition a aussi un langage métaphorique, nous pouvons en changeant l’image qu’elle nous présente (ici l’arbre), créer des guérisons autant pour soi que pour les autres. La PNL se sert des images intérieures pour se reprogrammer, comme d’ailleurs l’hypnose.

    Exercice efficace à répéter pour faire le point.

    Merci Sylviane pour le rappel.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.