La Chronique de Chantal     –   

Penser positivement aide considérablement à gérer son stress.

Mais, au fond, qu’est-ce que cela veut dire ?

 

VOUS, MOI NOUS PENSONS SANS ARRÊT

Personne, dans notre éducation occidentale, ne nous a appris à considérer que nous avons un pouvoir sur nos pensées. Selon les scientifiques, environ 80000 pensées nous viennent à l’esprit par jour. De plus, toujours selon les mêmes études effectuées, l’écrasante majorité de ces pensées se répète d’un jour à l’autre – en fonction de nos préoccupations. Une patiente me disait cette semaine, « J’ai l’impression d’avoir un disque rayé dans la tête ».

Vous vous levez et vous pensez.

Vous prenez votre douche et vous pensez.

Vous allez au travail et vous pensez.

Certes, au bureau, vous concentrez davantage sur les tâches à faire que de laisser batifoler votre esprit dans tous les sens. Mais, au sortir de votre journée professionnelle, vous recommencez. Vous rentrez chez vous et vous pensez. Vous préparez le repas et vous pensez. Parfois même, cela vous empêche de dormir…

Ce n’est pas la psychothérapeute que je suis qui va vous conseiller de refouler vos pensées. Il n’y a rien de plus toxique que le refoulement.

Si apprendre à penser positivement peut vous paraître bizarre et surprenant, en revanche la plupart des personnes cultivent des pensées négatives à longueur de journée, sans en avoir la moindre conscience. Comment faire pour arrêter ce processus infernal ?

* Prendre conscience de vos pensées : « Cette réunion de travail me tracasse », « L’attitude de mon fils m’inquiète », « Mon mari m’énerve », « L’entreprise pour laquelle je travaille va mal et je risque de perdre mon emploi », « Comment je vais payer les impôts ? ».

* Savoir – c’est très important – que vous amplifiez tout ce sur quoi vous concentrer votre attention. Plus vous allez penser en terme de problèmes, de difficultés, de craintes, plus vous allez en faire une montagne. D’autant plus difficile à gravir.

* La réalité vérifie ce que vous pensez et ressentez profondément. Autrement dit, si vous estimez que cela va être compliqué et difficile, cela ne va pas manquer de le devenir. Immanquablement. Vos pensées et vos affects créent.

* Concentrez-vous toujours sur la solution et aidez-vous d’une formulation positive. Reprenons les exemples précédents.

« Je vais préparer au mieux cette réunion afin qu’elle se passe de façon constructive ».

« Je vais attendre le moment favorable pour parler à mon fils. Dès maintenant, je remercie l’Univers de trouver les mots qu’ils l’aideront ».

« Mon mari m’énerve car il est bordélique. Essayons de trouver une solution. Ce n’est quand même pas la mort du petit cheval car, par ailleurs, je suis heureuse avec lui ».

« Rien n’arrive par hasard. Si je perds mon emploi, je vais trouver une meilleure opportunité. Je vais me renseigner, dès maintenant, sur les formations permanentes qui existent en cas de licenciement ».

« Je vais prendre rendez-vous avec les impôts pour discuter de ma situation et nous allons trouver un accord ».

www.chantalrialland.com

 

Mon chouchou de la semaine : Le blog d’Albin, STOP TRICHOTILLOMANIE   qui parle d’un problème peu connu  et qui nous donne tous ses trucs pour venir à bout de ce TAC  sans intervention extérieure

 

Mon coup de coeur cette semaine une série  d’article de  Sco du blog COUPLE, ZÉRO ROUTINE   : Faire le grand ménage de printemps de votre couple

 

 

 

22 commentaires
  1. Bonjour Sylviane et bonjour Chantal,

    Le mental est une machine à générer des pensées. Je dis souvent qu’il n’y a pas juste une voix dans ma tête, il y a tout un comité. Les pensées se bousculent et se contredisent.

    Je viens de consulter un coach qui m’a donné une technique pour travailler sur les croyances (les mauvaises surtout!) et je commence à réaliser que les pensées compulsives viennent de croyances négatives (les miennes en tout cas). À suivre…

    Et merci Sylviane pour le coup de coeur! C’est vraiment sympa!

    Amicalement,

    Sco! 🙂

  2. Bonjour Sylviane & Chantal,

    le jour ou effectivement l’on comprend que nous
    avons le pouvoir de diriger nos pensées dans la
    bonne voie et d’y rajouter la visualisation, ce jour
    là notre vie s’en trouve transformée.

    J’ajouterai un autre paramètre qui me semble des
    plus importants, resté concentré sur le moment
    présent; ICI ET MAINTENANT. C’est ce qui compte
    le plus. Et pour cela la respiration consciente nous
    y aidera grandement.

    Car le passé est passer, nous n’y changerons rien
    et le futur nous ne pouvons le maîtriser complètement.

    « La véritable force est celle que nous exerçons à chaque
    instant sur nos pensées, nos sentiments, nos actes »
    Morihei Ueshiba fondateur de l’Aïkido.

    Merci Sylviane, pour m’avoir choisi en tant que
    chouchou de la semaine.

    Excellente journée,

    Albin

  3. Merci Albin pour ton commentaire,

    En effet ce que tu dis est tout à fait juste RESTER CONCENTRER DANS LE MOMENT PRÉSENT, le passé est fini, le futur pas encore là restons ancrés dans le présent et un pas après l’autre

  4. Merci Chantal merci infinement de tes conseiles comme ce vrais merci du tout mon coeur

  5. Bonjour Sylviane & Chantal,

    En effet en étant vigilant on peut transformer nos pensées négatives en pensées constructives et positives et développer sa créativité.

    Il est aussi nécessaire de laisser passer, en observateur qui garde ses distances, toutes les pensées qui ressassent le passé ou qui concernent des évènements ou situations sur lesquels nous n’avons aucun pouvoir.

    Et en effet pour nous y aider, vivre pleinement avec tous ses sens en éveil, chaque minutes du moment présent est un excellent moyen de se construire et d’avancer dans sa vie.

    Le lâcher prise est alors plus facile, tout en étant dans l’action,

    Merci pour cet article qui nous donne la possibilité d’échanger.

    Bien Amicalement,
    Christine

  6. Bonjour sylviane,

    parfois il est impossible de contrôler nos pensées négatives.parce qu’on est influencé par et notre entourage.

    je reprends ton exemple. dans cet exemple, il y a un processus qui est déclenché,( je vais perdre mon emploi, je ne peux pas payer mon loyer, je dois déménager chez mes parents…).
    je ne sais pas pourquoi on peut pas penser avec une manière positive comme tu l’a signalé dans ton article.pourtant c’est le meilleur moyen qui permet de trouver les bonnes solutions.

    si nos pensées sont positives, nous aussi on devient positifs et créatifs.

    Cordialement

  7. Bonjour Sylviane et Chantal,

    En effet…j’aime bien le conseil : penser SOLUTION.

    Dans une des formations que j’ai suivie, le formateur avait dit :
    il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des situation transitoire de résolutions de problèmes.

    Avoir en effet ce réflexe devant un pb :se poser la question COMMENT ?

    Karine

  8. Excellent article!
    Nos pensées régissent notre vie et conditionnent nos comportement!
    Il est très intéressant d’en prendre conscience afin de pouvoir les maîtriser et les orienter vers ce qui nous apaise, nous conforte et nous rend heureux!

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.