*STRESS* On vous dit que pour être heureux il ne faut pas se comparer aux autres mais c'est faux

Sûrement en lisant ces lignes , vous vous dites « cette pauvre Sylviane a perdu la tête » eh bien pas du tout car même si vous lisez partout qu’il ne faut pas se comparer aux autres eh bien dans cet article je vais vous prouver le contraire.

Vous êtes intrigués parce que tout le monde dit le contraire n’est-ce pas, alors qu’est-ce qui se cache derrière ça ?

 

SE COMPARER AUX AUTRES

N’hésitez pas à vous comparer

au voisin d’à côté qui possède la voiture de vos rêves,

à votre copine d’école qui s’est mariée avec un type plein aux as,

à votre collègue de bureau qui a un corps de rêve (selon vous),

à votre copain de régiment qui connaît le monde entier car il voyage pour sa boîte toute l’année, etc…

mais alors, tout le monde dit le contraire, tout le monde dit précisément que se comparer aux autres engendre stress et frustration

Je vous propose de lire mon article invité sur le blog de Fabrice du blog OPERATION SUCCÈS en cliquant juste sur le lien bleu

 POUR ÊTRE HEUREUX COMPAREZ-VOUS AUX AUTRES

 

Et vous qu’en pensez-vous ?

Avez-vous l’habitude de vous comparer aux autres ?

 

La semaine prochaine, un article « polémique

 » COMMENT MES KG SUR LES HANCHES M’ONT PROBABLEMENT SAUVÉE DE L’HÔPITAL OU DU CIMETIÈRE » 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

[likebox]
21 commentaires
  1. Bonjour Sylviane, je me suis toujours comparée aux autres et il faut dire que c’est dur d’y échapper !
    En cotoyant les personnes d’un peu plus près, on s’aperçoit que comme tu le dis, il y a souvent un revers à la médaille…du coup, ça permet de relativiser beaucoup de choses sur sa vie…qui nous convient bien finalement !

    Bravo pour l’idée des  » radio gratitudes « , il est tant de l’allumer en permanence !

    zenie

  2. Bonjour,
    dans mon plus jeune âge, je voulais ce que les autres voulaient parce que je croyais que c’était la société qui voulait cela. Mais dans ma vie, les années qui ont suivis, les épreuves vous montrent le contraire. En plus chacun à son chemin de vie, et pour être heureux déjà c’est de s’aimer soi-même et ne pas se comparer aux autres. Derrière le verni se cache parfois des choses pas très jolies, ou alors des grandes blessures, donc soyons nous -mêmes et puis c’est tout. Mais cela peut donner aussi l’envie de progresser, donne un exemple que l’on peut suivre aussi, si ce n’est pas malhonnête, alors tout bénéf pour la personne qui se compare à l’autre, ce n’est que du positif.

  3. Bonjour sylviane j’ai longtemps detester de me comparer aux autres car je doutais toujours ce qui se cache derriere leurs biens.votre article m’a donné beaucoup plus de confiance maintenant.merci vraiment

  4. Bonjour Sylvianne !

    Nous sommes ! donc, pour ceux qu’ils ne le sont pas, nous sommes des repéres!

    Quand j’étais non nageur et que je regardais un nageur, je ne l’enviais pas, je regardais sa technique .

    Dans chaque être, il y a une compétence qu’il faut s’accaparer .

    Bravo pour cette article

  5. Bonjour Sylviane,
    Se comparer aux autres oui mais pas à n’importe qui.
    Il est toujours important dans sa vie d’avoir des modèles mais être envieux n’apporte rien.
    L’autre jour un peintre mateur frappe à ma porte pour me vendre une de ces toiles. Je le fais entrer et en discutant je lui dis que je ne peux pas prendre cette toile qui me plait bine car je suis à la retraite et que je n’ai pas les moyens de mettre une telle somme dans une toile (sans valeur marchande).
    Il ne me croyait pas car il me donnait à peine 50 ans.
    Après coup j’ai donc comparé aux femmes de mon âge là où je vis et effectivement la comparaison était à mon avantage.
    Mis il aurait très bien pu me faire ce compliment pour me vendre à tout prix sa toile.
    Cela aurait pu se faire en d’autres circonstances pour un autre achat.
    Comparer en utilisant ce que savent les autres est toujours très utile.
    A tout bientôt.
    Danièle

  6. Bonsoir Sylviane,

    Ma mère disait toujours qu’elle se contentait de ce qu’elle avait, qu’il y en avait des pires qu’elle. En fait, elle mettait l’accent surtout sur le fait qu’elle se contentait de ce qu’elle avait.

    Il est tard. J’irai volontiers lire ton article sur le blog de Fabrice dès que j’ai une minute.

    Amicalement,

    Sco! 🙂

  7. Bonjour Sylviane,
    Je me disais bien qu’il devait y avoir une astuce derrière cette idée ! La gratitude… Une notion très oubliée et qui fonctionne très bien pour se sentir heureux, accompli.
    J’ai lu l’histoire, il y a quelques années, de quelqu’un qui proposait de se trouver un joli caillou et de l’intituler sa pierre de gratitude. On peut l’avoir dans sa poche, sous son oreiller, bref, à un endroit où on peut le toucher et rentrer dans le sentiment de gratitude. Cette personne avait offert une telle pierre à un ami africain qui demandait son intervention pour guérir son fils. L’enfant ayant guéri, l’Africain en question a organisé une vente de pierres de gratitude dont le bénéfice, si je me souviens bien, est allé au soutien d’une organisation charitable… L’histoire m’avait touché.
    Je pratique la gratitude aussi souvent que je le peux et je sais que ça participe à mon mieux-être des dernières années.
    Merci pour ce bel article et à bientôt !

  8. Bonjour Sylviane,
    Ce qu’il y a de bien dans la « gratitude attitude », c’est qu’elle permet d’attirer à soi de bonnes choses selon la loi de l’attraction : on remercie pour les bonnes choses qu’on a ou qu’on vit, et du coup, il nous arrive d’autres bonnes choses du même type. Ce n’est pas pour rien que la gratitude joue un rôle si important dans les religions.
    Ton article est une manière de « recadrage » dont je parle dans mon dernier article. Merci Sylviane de cette « piqûre de rappel ».

  9. Bonsoir Sylviane,
    Je me comparais avant parce que je ne me sentais
    pas bien dans ma vie. Je n’avais aucune idée des
    raisons pour lesquelles j’aurais pu ressentir de la
    gratitude.
    Aujourd’hui, comme je me sens totalement à ma
    place, je n’ai plus rien à envier aux autres. Remercier
    devient possible tous les jours.

  10. Bonjour,
    Quand on tombe on se relève, les épreuves de la vie nous apprennent à être reconnaissant sur tout ce qui nous arrive et ce qui nous entoure car une situation amène toujours une autre que ce soit positive ou négative

  11. Bonjour Sylviane,

    Dans le sens où tu écris ton article, pour moi ce n’est pas se comparer mais plutôt s’inspirer des autres, de voir ce qu’ils font qu’ils obtiennent des résultats positifs dans certains domaines, et que je peux appliquer aussi dans ma vie.

    se comparer c’est plus porter un jugement de valeur, c’est pourquoi on dis de ne pas se comparer dans le sens où il ne faut pas se déprécier par rapport à l’autre, être envi/jaloux, ou vouloir avoir la vie de l’autre.
    Alors que là, ce que tu écris, c’est utiliser les outils de ceux qui réussissent, pour réussir SES propres rêves, dans ce sens je te rejoins complètement 😉

  12. Et si j’ai envie de rajouter que l’on ne se compare pas par rapport à ce qu’ils ont au final, mais rapport à ce qu’ils font qu’ils obtiennent des résultats positifs. Si on regarde juste ce qu’ils ont, ca ne nous fait pas avancer, si on regarde ce qu’ils font pour obtenir cela par contre ca nous fait avancer dans notre propre vie

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.