Aujourd’hui, nous inaugurons sur ce blog une nouvelle rubrique « LA CHRONIQUE DE CHANTAL » (Rialland) comme je vous l’avais annoncé dans ma newsletter du mois passé avec un sujet qui, sans aucun doute, fera résonance avec pas mal d’entre vous « Comment se libérer de votre bourreau intérieur »

Écoutons Chantal :

C’est avec grand bonheur que j’ai accepté l’invitation de Sylviane Jung de participer à son blog sos-stress.com

Je suis psychothérapeute diplômée de l’Université Paris VII, coach et auteur.

Habitant Los Angeles, je donne des consultations par téléphone à travers le monde francophone.

 Souvent, l’éducation que vous avez reçue, les modèles parentaux et familiaux qui vous ont accompagnés pendant votre enfance et votre adolescence contribuent à générer ou à augmenter votre stress.

 Je suis l’une des fondatrices de la psychogénéalogie et ai publié :

« Cette famille qui vit en nous », disponible en poche chez Marabout, plus de 100000 exemplaires à ce jour et, tout récemment, « Vivre mieux grâce à la psychogénéalogie », chez Robert Laffont, Collection Réponses.

Autre point très important pour gérer votre stress, la façon dont « vous prenez la vie » est absolument fondamentale.

 C’est le sujet de mon livre qui sort aujourd’hui, « Mon big-bang intérieur » Vous avez l’immense pouvoir de changer votre vie, chez Marabout.

« Ne cherchons pas hors de nous notre mal, il est chez nous, il est planté en nos entrailles »  Montaigne

le bourreau intérieur


Vous libérer de votre bourreau intérieur

Vous vous répétez au fil de vos journées : « Il faut », « Je dois ».

Vous vous critiquez sans cesse : « J’aurais dû », « Je n’aurais pas dû ». Vous vous affublez de tous les noms d’oiseaux : « Quelle idiote », « Quel c… », « Ma pauvre fille », « Quel imbécile ».

Vous doutez de vous : « Je ne suis pas douée », « Je ne suis pas à la hauteur », « Je ne vais jamais y arriver ».

 

Tout cela augmente considérablement votre stress

Quand vous avez appris à marcher, vous avez suivi votre envie et vous avez recommencé, inlassablement, sans vous poser de questions, avec joie et détermination. Et vous y êtes arrivé, bravo ! Vous ne doutiez pas du résultat, vous ne pensiez pas que les autres allaient vous critiquer ou vous juger.

 

Votre bourreau intérieur est le fruit de votre psychogénéalogie

La plupart du temps, vos parents croyant bien faire, vous ont mis la pression et vous ont appris, au fil des années, à ne pas avoir confiance en vous.

Recherchez dans votre mémoire les petites phrases auxquelles vous continuer de croire, par exemples : « Tu es paresseuse, tu ne travailles pas assez », « Tu peux mieux faire », « Il faut se donner beaucoup de mal pour réussir », « Cela ne va pas te tomber tout cuit dans la bouche », «  Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi ? », « Pour qui tu te prends ? », « Ne rêve pas ».

 

exercice

Exercices pour vous libérer de votre bourreau intérieur

* Vous appeler « ma chérie » ou « mon chéri » – ou tout autre mot doux à votre convenance.

* Faire preuve de vigilance à chaque fois que vous vous critiquez – et stopper net.

* Vous remercier d’être vous-même, (certes pas parfaite ou parfait mais unique) et vous féliciter chaque soir pour tout ce que vous avez accompli, même si pour une fois, vous avez osé vous reposer.

* Cesser de « lutter contre », c’est le meilleur moyen de vous créer des problèmes. Si vous pensez que cela est dur, pénible, difficile, cela ne va pas manquer de le devenir. Vos pensées créent.

* « Agir pour » est la voie royale. Faites ce que vous avez à faire du mieux que vous le pouvez, avec application, persévérance, confiance et amour. Oui, amour. Aimez ce que vous faites.

Confiez, juste avant de vous endormir, vos projets à votre subconscient, votre moi profond, votre être intérieur. Choisissez le terme qui vous convient le mieux. Il adore travailler pour vous (votre cœur bat sans que cela vous demande d’effort, n’est-ce pas). Les résultats fort efficaces vous surprendront très heureusement.

A bientôt le plaisir de partager mon expérience et de dialoguer avec vous. N’oubliez pas de laisser vos commentaires, j’y répondrai avec plaisir

 

Mon Chouchou de la semaine :

Un article original de Vincent intitulé : « Comment jouer avec un gaucher au tennis »

 

À ne pas manquer

 

La semaine prochaine un article/podcast pour tous les insomniaques (dont j’ai fait partie pendant plus de 20 ans) et ceux qui souffrent de troubles du sommeil « S’ENDORMIR ET AVOIR UN SOMMEIL RÉPARATEUR GRÂCE À L’AUTO-HYPNOSE »

 

18 commentaires
  1. Excellent post je me souviens encore aujourd hui de mon grand pere me reprenant on ne dit pas je voudrais(il a raison) du coup beaucoup de mal a exprimer ce que je veux. merci pour tes precieux conseils a bientot

  2. J’aime :

    « « Agir pour » est la voie royale. Faites ce que vous avez à faire du mieux que vous le pouvez, avec application, persévérance, confiance et amour. Oui, amour. Aimez ce que vous faites. »

  3. 100% d’accord, mais pas toujours facile de le maitriser ce bougre de bourreau, je le surveille et lui ordonne de se taire pour laisser place à la clémence et à la tolérance.
    Du coup il la ramène un peu moins et je ne m’en porte que mieux !

    Bravo pour cet article pertinent, simple et efficace.

  4. Je suis parfaitement convaincu que notre perception de la réalité est toute subjective et dépend entièrement de notre regard … alors effectivement il est capital de nous libérer de nos pensées négatives et de retrouver un regard positif sur nous-même et sur le monde …
    merci pour ces exercices pour nous libérer de notre bourreau intérieur !

  5. Chantal! Je suis heureuse que tu puisses t’exprimer sur ce blog! Tes conseils me sont toujours précieux! J’aurais besoin de ton coaching 24H/24H!!! Alors à travers ce blog, j’espère que je pourrai te lire de temps en temps! Merci!

  6. Merci pour vos commentaires.
    Soyez vigilant ou vigilante. Prenez conscience de ce bourreau intérieur et petit à petit, mettez-le en vacances.

  7. Merci pour tes conseil

    « Souvent, l’éducation que vous avez reçue, les modèles parentaux et familiaux qui vous ont accompagnés pendant votre enfance et votre adolescence contribuent à générer ou à augmenter votre stress. » J’ai adoré cette phrase, dites moi comment faire pour rester zen et controler son bourreau alors que tous votre entourage pratique un « modèle » hyper stressant est surtout glorifie l’échec attitude.

  8. Merci Chantal,

    J’ai foi en mon optimisme, bien souvent il a été mon doux médicament ,pour combattre toutes mes croyances négatives ,des empreintes de mon éducation…à chaque jour suffit sa peine

  9. une réconciliation de couple est t-elle possible en travaillant le subconscient et quelle phrases annoncer

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.