*STRESS* Jetez-les ! Elles sont périmées"

La semaine passée nous avons beaucoup parlé de madeleines et même si celles dont nous parlons ne font pas grossir (encore que le stress provoqué par elles nous fait souvent prendre quelques bourrelets),  il n’empêche que ces petits « gâteaux « nous plombent l’existence. Pourquoi ? Parce qu’ils nous ancrent dans le passé et une fois ancré, un bateau ne peu plus naviguer. Il est bloqué et de la même façon, les ancrages/madeleines nous amarrent fermement au passé et nous empêchent d’avancer, d’atteindre nos objectifs et d’être bien dans notre peau. Et ça  provoque un sacré stress.

 

QUEL RAPPORT ENTRE LES MADELEINES ET LES ANCRAGES ?

Au cours de ma formation en PNL j’ai découvert que la madeleine est finalement ce qu’on appelle UN ANCRAGE (je préfère le nom de madeleine mais bon …)

un ancrage-madeleine

un ancrage-madeleine

Pour stabiliser un bateau et éviter qu’il dérive,  les marins vont jeter l’ancre et le bateau restera à cet endroit-là.

Vous commencez à voir où je veux en venir ?

« l’ancrage est la mise en place d’une association entre une expérience vécue accompagnée de son ressenti émotionnel avec un stimulus unique, qui permet, par la suite, de retrouver à chaque nouvelle présentation de stimuli de revivre automatiquement ce ressenti émotionnel nous dit Cécile Neuville coach en PNL»

  • Vous avez donc des madeleines positives (ancrages positifs)  et celles-là, bien sûr, GARDEZ-LES
  • et des ancrages/négatifs/limitatifs et ceux-là, il vaudrait mieux franchement VOUS EN DÉBARRASSER.
  • Alors,  allez-y JETEZ-LES,  ils vous EMPÊCHENT D’AVANCER (comme le bateau), vous restez ancrés dans votre passé aussi sûrement que le bateau est arrêté là ou le marin a jeté l’ancre

Pas étonnant donc que vous ratiez tout un tas de trucs,  certains importants, d’autres un peu moins mais dans tous les cas de figures, les ancrages négatifs ou limitatifs vous empêchent de vivre une vie épanouissante et provoquent du stress.

 

Comment je découvre l’origine de mon antagonisme vis-à-vis des brunes 

Une madeleine peut en cacher une autre

Une madeleine peut en cacher une autre

Au cours d’une de mes formations, je m’aperçois que finalement mon antagonisme vis à vis des brunes venait de beaucoup plus loin que celui que j’éprouvais envers la grande amie brune de mon mari », mon aversion aux brunes venait de sœur Juliette !

 

MAIS QUI ÉTAIT SŒUR JULIETTE ?

Sœur Juliette était une novice qui m’avait prise en grippe dès mon arrivée à l’internat quand j’ai commencé l’école en 1950 (elle n’aimait peut-être pas les blondes rouquines ???) et  je suis devenue sa tête de turc pendant des années.

Elle m’en a fait voir de toutes les couleurs impunément pendant presque cinq ans car mes parents n’en ont jamais rien su.

Imaginez cette charitable et BONNE PERSONNE !!! qui m’a traumatisée presque à vie car elle m’appelait … GROS LARD devant toutes mes petites camarades et m’envoyait des gentillesses du genre:

« gros lard ouvre la porte, gros lard fais ceci gros lard fais cela « . Charmant non ?

(croyez-moi celle-là c’était une sacrée madeleine venaient de là  car mes problèmes par rapport au poids (qui ont perduré des décennies)

Étais-je grosse ? Non, potelée Oui mais elle m’avait dans le nez et vous l’avez compris c’était une vraie bourrique, Saint Nitouche de surcroît qui a sévi pendant plus de cinq ans dans cet endroit supposé être calme et charitable. (j’ai eu un sacré problème avec le Bon Dieu pendant des lustres on se demande pourquoi ???)

Donc,  mon aversion pour les brunes avait en fait une origine encore plus ancienne que cette pseudo-amie qui aimait tellement mon mari … (vous voyez ce que je veux dire …) 

 

COMMENT ET POURQUOI AI-JE ATTIRÉ CE GENRE DE FEMME DANS MA VIE ?

Selon la Loi d’Attraction, il est évident, qu’inconsciemment,  j’ai attiré cette amie si « amie de mon ex » dans ma vie à cause d’un ancrage qui remontait à ma petite enfance. (vous parlez d’un truc tout de même, de quoi devenir chèvre quand on y pense )

Les ancrages nous empoisonnent l’existence car ils agissent la plupart du temps à notre insu et tout comme l’ancre du bateau , ils NOUS EMPÊCHENT D’AVANCER

Était-ce important cette histoire de brune pour moi ?

Très enquiquinant car, honnêtement, même si je suis plutôt bonne fille je ne suis pas vraiment prêteuse en ce qui concerne certaines choses (vous me suivez …) 

et le problème de poids m’a fait « jouer » avec ma santé pendant des années et des années (si vous saviez tout ce que j’ai pu faire pour maigrir …) alors qu’aujourd’hui en regardant les photos de cette époque je me dis : « Mazette ma fille tu étais plutôt gironde…  et tu t’es pris le chou pendant toutes ces années ??? Pour quoi ? Pour rien, pour des madeleines périmées …

ET VOUS ? Êtes-vous ANCRÉS dans votre passé par des souvenirs en tous genres ?

Trimballez-vous aussi un tas de madeleines derrière vous ? 

Êtes-vous prêts à les jeter DÉFINITIVEMENT ?

 

ALORS COMMENT JETER VOS MADELEINES PÉRIMÉES ?

La première chose est de se rendre compte que vous trimballez des trucs depuis pas mal de temps. Donc passons en revue quelques madeleinesexercices

  • Si vous avez tendance à attirer dans votre vie le même genre de personnes,
  • Si vous n’arrivez pas à vous débarrassez des lettres d’amour de votre première petite amie/de votre « ex-mari/femme ou de tout ce qui concerne un/e EX …
  • ou un EX quelque chose (vous savez la lampe complètement tarte de… le plat ébréché à moitié cassé de … enfin tous les trucs que vous conservez pieusement alors qu’ils vous rappellent larmes et douleurs … vous me suivez toujours ?
  • Si vous pleurez toujours en regardant un certain type de films parce que ça vous rappelle Pierre ou Marie votre grand amour perdu … vous êtes toujours là … ?
  • Si vous vous mettez en colère au contact de gens qui parlent fort (par exemple mais ça peut être parce qu’ils chuchotent et ça vous rappelle les colères rentrées de votre grand-père paternel qui vous épouvantaient … toujours avec moi ?
  • Si vous êtes mal à l’aise dans certaines situations (parler en public, contacts avec certaines personnes …)
  • Pour vous la faire courte, si vous vous sentez amarrés (négativement s’entend) à quelqu’un ou quelque chose il y a probablement une madeleine périmée qui se trimballe quelque part

Le mieux bien sûr est d’aller voir un spécialiste si cette madeleine vous handicape. Un thérapeute/hypnothérapeute/sophrologue vous aidera à régler votre problème plus rapidement

L’hypnose, la PNL et l’EMDR que je connais bien permettent vraiment de régler définitivement ce genre de problème d’ancrages (mais l’EFT, le REBIRTH, TIPI ont fait aussi leurs preuves)

 

EN RÉSUMÉ QUELQUES TECHNIQUES qui permettent d’éradiquer  ces ancrages en solo :

OSER LANCEZ-VOUS

1) PRENDRE CONSCIENCE de vos ancrages. C’est déjà la moitié du chemin car la plupart de vos madeleines sont enfouies en vous sans que vous vous en rendiez compte

2) PARDONNER à la personne (dans mon cas sœur Juliette) a été le pas décisif et souvent se pardonner à soi-même surtout s’il s’agit d’ancrages comme la honte ou la culpabilité en utilisant la méthode HO’OPONOPONO dont je vous parlerai dans un prochain article (mais il en existe déjà de nombreux sur le Web )

3) Faites l’exercice des lettres comme indiqué dans l’article UN EXERCICE TERRIBLEMENT EFFICACE en vous adressant à la madeleine périmée  et

4) un exercice qui donne aussi d’excellents résultats est d’aller dans un cimetière et d’enterrer symboliquement la madeleine qui vous enquiquine. Cet exercice m’a été donné lors de ma formation en psychogénéalogie et croyez-moi ça marche.

Vous choisissez une tombe très très ancienne (abandonnée) et là vous videz votre sac avec la personne ou la chose qui vous ANCRE dans le passé .  C’est un exercice extrêmement puissant (j’ai envoyé pas mal de gens  faire cet exercice dans les cimetières …  et ça soulage bigrement).

5) Faites l’exercice de l’article RETROUVER LA PÊCHE EN 2 SECONDES et dès qu’une chanson, un visage, une odeur vous donne le spleen, faites votre ancrage positif

 

Conclusion

Nous trimballons tout un tas de madeleines/ancrages qui nous empêchent d’avoir une vie épanouissante et qui nous relient désespérément à un passé révolu depuis longtemps.

Alors profitez de la rentrée VIDEZ VOS GRENIERS, DONNEZ/JETEZ CE QUI NE VOUS SERT PLUS : jetez jetez tout ce qui est périmé et vous rappelle un quelconque souvenir (négatif bien sûr)

Relevez toutes vos ancres/madeleines car c’est le gage de vivre libres et dégagés d’un passé encombrant .

 

 

 

35 commentaires
  1. Bonjour Sylviane, c’est vrai qu’ ho’oponopono marche bien pour nettoyer tout un tas de choses qu’on traine depuis longtemps.
    Petit à petit, on se libère et ça fait du bien.

    zenie

  2. Bonjour Sylviane,
    Ton article arrive en écho à une démarche personnelle que j’ai entreprise depuis quelques semaines. Mes madeleines à moi, ce sont des objets que j’accumule. Je remplis et j’ai pourtant tellement besoin d’espace. Je pourrais vivre dans un château et en remplir toutes les pièces.
    Puis, là, pour le moment, je me suis engagée dans une démarche « millionnaire » et un des travaux à effectuer, c’est de faire de la place. J’ai donc commencé et c’est merveilleux ! En plus, le faire, c’est offrir de la place à de nouvelles choses.
    Et, bien sûr, ce travail agit sur tout le reste. J’en arrive à couper des liens du passé juste en prenant conscience d’eux. Et souvent aussi, en me débarrassant de certains objets liés à des périodes douloureuses de ma vie, je prends conscience à quel point je suis passée à autre chose. Et c’est très réconfortant !
    Merci, Sylviane, pour la sincérité et la spontanéité de tes témoignages. On s’amuse à les lire et on en retire beaucoup.
    A bientôt !

  3. Bonjour Sylviane,

    j’ai quelques madeleines, qui s’effacent peu à peu avec ho’oponopono. Il faut du temps……mais le résultat vient nous réconforter. Merci pour tes descriptions, bien parlantes.

    Excellentes journées

    Charlotte

  4. Bonjour Sylviane,

    D’après moi le passé est notre seule problème dans la vie. Si nous arrivions à faire la paix avec, nous serions en paix chaque instant qui passe.

    J’ai cette image de la boule de neige qui grossit au fur et à mesure que nous prenons de l’expérience (ou de l’âge comme tu veux). Avec l’expérience, nous trainons avec nous de plus en plus de « détritus ». Nos vieux schémas que l’on ressasse sans cesse nous retiennent avec de plus en plus de madeleines qui nous courent après.

    Perso, j’utilise l’EFT qui me permet d’apaiser mes émotions. Bien évidemment, les pistes que tu donnes sont tout aussi valables. Mais c’est vrai que l’EFT me fait beaucoup de bien quand mes émotions sont trop fortes. C’est vraiment devenu ma technique de prédilection.

    Mais c’est vrai que le principal est déjà de prendre conscience de nos ancrages. C’est finalement le plus gros travail avant tout le reste : voir ce qui coince. Une fois qu’on a vu, on a déjà amorcé la guérison.

  5. Bonjour Sylviane,

    Belle idée de nous proposer de faire le ménage.

    De déménagement en déménagement, je me rend compte que j’ai emporté à chaque fois des mauvaises madeleines que j’aurais du jeter. Garder pour se rassurer…mais de quoi ? Ou garder au cas ou…Garder pour se complaire dans sa zone de confort…

    Bref, pas si facile que ca de jeter.
    je ne connaissais pas l’idée du cimetière, je vais essayer. (pour les écrits, pas les objets, le cimetière risque d’être trop petit (humour))
    Pour les objets ou meubles, il a la brocante par exemple…

    Depuis quelques mois, j’arrive à jeter, c’est pas trop tôt. Il y a encore du boulot ! Là tu me fais réfléchir Sylviane.

    Le plus important est de faire le ménage dans sa tête, le reste suivra.
    Mais pourquoi j’ai gardé les lettres d’amour de mon ex-mari ? Quelle idée…Pourtant ma décision de le quitter était plus que saine. Mais que se cache t-il donc dans cette madeleine ?

    Je crois que je vais prendre rendez-vous avec moi pour l’exercice des lettres.

    Merci Sylviane pour outils d’avancement sur soi.

  6. Belle définition des ancrages, Sylvianne, ces madeleines dont il vaut mieux garder les bonnes au risque de pleurer comme… une madeleine !

    Et, par acquis de conscience, à force d’entendre parler de cette faneuse technique ho’oponopono, il faudra aussi que je lève un coin du voile.
    On n’est pas couchés…

  7. Coucou Sylviane,

    Ouh bah comme Jean-Luc, je vais me pencher sur cette fameuse technique « ho’oponopono » depuis qu’on en entend parler ! Je lirai ton article sur cette technique.

    Moi, je me traîne une madeleine aussi. Je me sens mal à l’aise quand je suis à côté d’une personne plus grande que moi et que je m’en rends compte, c’est débile hein ?

    En fait, j’ai toujours fait une tête de moins que mes camarades de classe en primaire et au collège. J’ai subi pas mal de moqueries, d’humiliations à cause de ça, bref.

    À la puberté, j’ai rattrapé mon retard de croissance et je mesure 1,81m aujourd’hui.

    Mais bien que je fasse une taille normale (même légèrement au-dessus de la moyenne), je me sens mal à l’aise quand je remarque que je marche à côté de quelqu’un qui me dépasse de quelques centimètres !

    Et devinez quoi, mon meilleur ami mesure 1,95m… Loi de l’attraction, quand tu nous tiens…

    C’est vraiment un ancrage « à la con » ! 😉

    À bientôt !

  8. Et bien chère Sylvianne, ton article me rassure : comme ça fait 20 ans que je déménage au maximum tous les 5 ans et que j’en profite pour me délester de plein de choses, je n’ai pas grand chose matériellement à quoi me raccrocher. Par contre, il est clair que lorsque l’on vit loin de son pays, tu dois connaitre ça, on a tendance à se raccrocher à des souvenirs, des endroits, des gens en particulier. Alors, Ho’oponopono…à fond les manettes!

  9. […] Sur mon autre blog SOS STRESS : JETEZ LES, ELLES SONT PÉRIMÉES […]

  10. Bonjour Sylviane,

    Comme le dit Fabrice, le plus difficile c’est de débusquer ces fameuses madeleines négatives ou ancrages.

    Je pense avoir fait le ménage à différentes reprises et en plus je ne suis pas du genre à accumuler…Mais je suis sûre qu’il doit y en avoir encore de bien cachées. 🙂

    Je pratique aussi Ho’oponopono et connais l’EFT, à suivre….

    Bien amicalement,
    Christine

  11. Bonsoir Sylviane ,

    Comme par Hasard , dans ma réponse à ton commentaire sur mon blog aujourd’hui , je te parlais des personnes , des choses qui commencent sérieusement à coincer dans notre Vie …
    Le Hasard , comme toujours , est savamment orchestré par la Vie => cet adage est de moi !
    Tout comme Bernadette , j’ai aussi tendance à accumuler des objets en tous genres , par souvenir , ou parce que cela pourrait servir un jour …de ma période new wave/gothique , je garde encore pas mal de fringues , malgré celles dont je me suis déjà débarrassées …
    Mais je sens que cela me freine depuis quelque temps … il va falloir faire le ménage , dur dur !
    Pourtant , les madeleines ne sont pas mes biscuits préférés …

    Merci et à bientôt

  12. Bonjour Sylviane,

    J’ai vraiment aimé cet article et il tombe aussi à pic pour moi ! Il y a un bon moment que je me dis que je dois faire un tri et cette fois : c’est décidé ! Je vais m’y coller et jeter ou donner tout ce qui ne me sert plus, me prend une place folle et ne me rappelle pas que des bonnes périodes (ou personnes…) de ma vie !

    Je te souhaite une très belle semaine !

    A bientôt ! : )

  13. Bonsoir Sylviane,

    Tu n’as pas idée à quel point je veux me débarrasser de certaines choses pour faire de la place.

    Ça fait presque deux ans maintenant et les organismes de charité lèvent le nez sur les meubles que j’ai à donner. Je ne veux pas les mettre à la poubelle, car je ne peux pas les sortir moi-même et ils sont encore bons pour des gens qui n’ont pas les moyens de s’en acheter.

    Il y a un organisme qui serait venu la semaine dernière, mais j’ai dû reporter le rendez-vous à cause que je ne pouvais pas m’absenter du bureau ce matin-là. Bref, j’ai des trucs à donner justement pour faire de la place chez moi et pour voir clair dans ma vie.

    J’ai de la difficulté à mettre les trucs tout simplement dans la poubelle quand ça peut servir à d’autres, mais c’est un défi de faire venir les autres chez moi pour me débarrasser de ces trucs.

    Un espèce de cercle vicieux dans lequel je tourne depuis un bon moment. Et faire le ménage fait partie de mon karma : maison et papiers. Ce n’est pas facile pour moi, autant que jeter peut être facile pour d’autres.

    Je vais partager le commentaire de Bernadette qui parle de la sincérité et de la spontanéité de tes témoignages.

    C’est toujours un plaisir de te lire.

    Amicalement,

    P.S. Et que ce passe-t-il avec les femmes qui s’appellent Madeleine? J’en connais une à qui la vie sourit et qui semble avoir réglé tous ses problèmes. Elle a vraiment le vent dans les voiles…

  14. […] vous conseille aussi l’exercice du cimetière  ça fait un bien fou car on peut se défouler à l’aise on se sent plus léger après et […]

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.