Devenir hyperconscient du Dr. Charbonier

Aujourd’hui un article invité de Jérôme Choisnet du blog AU-DELA DE MOURIR qui après une formation d’ingénieur physicien choisit de devenir conseiller funéraire. Un parcours hors du commun qui m’a vraiment intéressé et que je vous conseille de lire sur son blog. Il a eu la gentillesse de faire la chronique du dernier livre du Dr JJ Charbonnier : devenir hypersonscient.

Devenir hyperconscient  du Dr. Jean-Jacques Charbonier aux Éditions Trédaniel

« Je ne prétends pas détenir la vérité, loin de là, je souhaite simplement partager l’ensemble des enseignements dont j’ai eu la chance de bénéficier car ils amènent un éclairage nouveau sur la plus grande énigme de l’humanité » Jean-Jacques Charbonier

DEVENIR HYPERCONSCIENT est le 17ème ouvrage de Jean-Jacques Charbonier, qui a commencé par publier quatre romans entre 2001 et 2008, ainsi qu’un premier essai en 2006 intitulé L’Après-vie existe, puis onze essais entre 2008 et 2018, presque tous édités chez Guy Trédaniel.

Seul ouvrage publié en 2019 (alors que plusieurs fois l’auteur a publié deux ouvrages la même année), DEVENIR HYPERCONSCIENT est un livre de taille relativement modeste, puisqu’il ne fait guère plus de 200 pages.

Le titre Devenir Hyperconscient, accompagné de la citation de l’auteur « Des capacités à la portée de tous » semble fort alléchant, et pourrait induire le lecteur en erreur, lui faisant miroiter des pouvoirs à acquérir, d’autant plus que les lettres du titre, en relief et de couleur or, sont un vrai clin d’œil aux nouvelles richesses que nous promet sans relâche le développement personnel.

Pourquoi pas Devenir hyperzen, Devenir hypermince, Devenir hyperséduisant, Devenir hyperriche, Devenir hyperheureux ?

Considérant qu’il est plus juste, tout au moins pour certains d’entre nous, de s’orienter vers un développement impersonnel, celui de l’âme, qui par sa nature plus groupale qu’individuelle, n’a pas grand-chose à offrir à la personnalité, j’étais donc plutôt dubitatif avant d’entamer ma lecture de ce nouveau livre de Jean-Jacques Charbonier.

Cette prudence initiale de ma part n’enlève rien à la grande estime que je porte au Dr Charbonnier, eu égard aux travaux qu’il a menés depuis de nombreuses années sur les personnes ayant vécu un arrêt cardiaque ou un coma.

Dans l’avant-propos et même dès la quatrième de couverture, l’auteur nous rappelle qu’il ne se réclame d’aucune pensée dogmatique, et je crois qu’on peut effectivement lui reconnaître ce grand mérite de faire preuve à la fois d’esprit critique en tant qu’homme de science, et d’esprit d’ouverture authentique, c’est-à-dire d’attention constante à dépister ses propres préjugés afin de s’en défaire, ce dont sont bien incapables ses divers détracteurs.

Bon ! Maintenant, devenir hyperconscient, qu’est-ce que le Dr Charbonier entend par là ?

Et bien si l’on en croit le tout premier paragraphe de l’avant-propos, l’hyperconscience est cet état dans lequel on entre dès que le cerveau ralentit son fonctionnement.

                                           l’hyperconcient

Or le summum du ralentissement pour le cerveau, c’est sans surprise l’arrêt total, manifesté par un électro-encéphalogramme (EEG) plat, ce qui se produit lors d’une mort clinique.

L’hyperconscience est maximale lorsque le cerveau présente un EEG plat, mais elle existe aussi sans aller jusque là, c’est-à-dire dans des états de conscience distincts de l’état de veille, suscités par exemple par la méditation, la prière ou l’hypnose. JJ- Charbonier affirme en fait que l’hyperconscience est libre d’accès en toutes circonstances, et se propose dans son ouvrage de nous enseigner comment y accéder.

Le Dr Charbonier rappelle à ceux de ses lecteurs qui ne seraient pas familiers des ses précédents ouvrages, qu’il est l’auteur du concept de Conscience Intuitive Extraneuronale, concept qui a d’ailleurs donné son titre à un ouvrage publié en 2017.

La Conscience Intuitive Extraneuronale

CIE, a été formulée dans le cadre d’une thèse de doctorat en médecine que le Dr Charbonier a dirigée en 2014, celle de François Lallier, intitulée : Facteurs associés aux expériences de mort imminente dans les arrêts cardio-respiratoires réanimés. Comme son appellation le laisse à penser, la CIE n’est pas produite pas les neurones du cerveau ; le cerveau joue en revanche le rôle de récepteur de cette conscience.

On ne pourra pas reprocher au Dr Charbonier d’ignorer l’objection première qui vient communément à l’esprit lorsqu’on réfléchit aux expériences de mort provisoire : c’est une mort provisoire, pas la vraie mort, pas la mort définitive, donc finalement que sait-on de la mort définitive ?  Rien du tout !

Il aborde cette objection dès l’avant-propos, comme le montre cette citation :

«  Alors, qu’en est-il de celles et ceux qui ne reviennent pas ? Ont-ils eux aussi une conscience avérée quand ils sont « morts pour de bon » sans aucune possibilité de retour ? Sont-ils capables de voir, d’entendre, de comprendre ce qui se passe autour d’eux et à distance ? Sont-ils en mesure de communiquer avec le monde des vivants ? Et si oui, de quelle(s) façon(s) ? La libération de ce corps de matière leur donne-t-elle accès à d’autres facultés réputées inaccessibles dans nos basses vibrations terrestres ? »

L’objet du présent ouvrage de J.-J. Charbonier est de répondre au mieux à ces questions. Pour cela, il expose dans une brève première partie de son texte des connaissances importantes sur le processus de la mort du corps physique, décrit ensuite l’expansion de conscience et le fonctionnement des différentes perceptions médiumniques, et dans une dernière partie rapporte les résultats des séances collectives de Trans Communication Hypnotique (TCH) qu’il anime depuis l’année 2014.

Un rappel sur le processus de la mort du corps physique

L’information essentielle que nous rappelle JJ Charbonier est que la mort en tant que processus de décomposition biologique des tissus est progressive et lente. Elle dure au total environ deux ans !

Une fois la mort définitive avérée, les tissus du corps continuent en fait à vivre, pendant une durée qui varie d’un tissu à l’autre, mais la durée globale va jusqu’à environ deux ans.

L’expansion de conscience

Dans cette seconde partie de son ouvrage, JJ Charbonier reprend une à une les différentes facultés révélées au cours des expériences de mort provisoire, pour constater que la plupart d’entre elles sont accessibles également lors d’expériences d’états de conscience modifiée en dehors d’une mort clinique.

Perception globale du temps et voyages dans le temps  . La première faculté est celle de percevoir le temps d’une manière globale et non linéaire. Ensuite vient la faculté de voyager dans son propre passé ancien, qu’il s’agisse d’un souvenir d’enfance très reculé ou d’un vécu intra-utérin.

Il y a également la possibilité pour certaines personnes de retrouver des souvenirs d’existences antérieures. La question a déjà été largement traitée dans la littérature spécialisée, et J.J. Charbonier y consacre quinze pages de son texte, en mentionnant les travaux de ses confrères psychiatres Brian Weiss et Ian Stevenson, ainsi que ceux du psychiatre pour enfants Jim B. Tucker, qui a pris la suite des études de Ian Stevenson.

Dès cette seconde partie, on trouve de nombreux témoignages issus des séances de TCH et ces témoignages confortent la thèse des vies antérieures.J.J. Charbonier présente ainsi, parmi plusieurs autres, le témoignage de Priscilla Bourroul – une personne qui, à l’instar de beaucoup d’autres, a eu le courage de lui confier la publication de son récit sous sa véritable identité −, qui raconte avoir vu l’âme d’un de ses enfants décédé et ressent que celui-ci lui annonce qu’il va bientôt se réincarner dans le corps de son futur bébé.

Concernant la faculté de voyage dans le futur, de nombreux expérienceurs de mort provisoire attestent l’avoir expérimentée, et JJ Charbonier nous affirme qu’elle est présente également dans nombre de témoignages de TCH.

Voyage dans l’espace hors du corps : Concernant cette faculté, JJ Charbonier mentionne brièvement le remote viewing, capacité de certaines personnes de voir à distance, utilisée avec succès par l’armée américaine et la CIA dans les années 1990. Il mentionne également le cas des sorties de corps de Nicolas Fraisse, avec qui ont été menés des travaux approfondis ayant fait par la suite l’objet d’un ouvrage de Sylvie Déthiollaz et C-C Fourrier, Voyage aux confins de la conscience.

J.J. Charbonier rapporte là encore plusieurs témoignages de TCH qui évoquent cette faculté d’accès à des événements se déroulant au même moment et ailleurs, soit directement par la vision d’une image intérieure, soit indirectement par l’intermédiaire d’une sortie de corps.

Médiumnité. J.J. Charbonier constate que la médiumnité a aujourd’hui une destinée analogue à celle de l’hypnose il y a quelques décennies : après avoir été vilipendée, la médiumnité trouve aujourd’hui ses lettres de noblesse, sauf… en France, pays toujours en retard d’un demi-siècle en termes de remise en question du rationalisme matérialiste..

JJC qualifie la France de pays le plus sous-développé spirituellement de la planète ! Ailleurs la médiumnité est reconnue, étudiée et enseignée, notamment aux Etats-Unis et dans divers pays d’Europe.

En France, nous avons  l’INREES : l’INstitut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires, fondé par Stéphane Allix et présidé par Sébastien Lilli, mais l’INREES ne comporte pas de centre d’étude ni d’enseignement de la médiumnité. Nous avons par ailleurs l’IMI : Institut Métapsychique International, mais là encore pas d’enseignement de la médiumnité.

hyperconscient

Comment se connecter à la Conscience Intuitive Extraneuronale ?

L’hyperconscience n’est en fait pas autre chose que la capacité à se connecter à la Conscience Intuitive Extraneuronale, la CIE. Plus cette capacité est développée et plus on la met en œuvre, plus on est hyperconscient.

Se connecter à la CIE : D’abord en essayant de ralentir la CAC, c’est-à-dire la Conscience Analytique Cérébrale, qui est celle dans laquelle nous nous trouvons couramment lors de l’état de veille. Pour ralentir la CAC, Jean-Jacques Charbonier propose plusieurs méthodes :

  1. Juste avant l’endormissement, on peut, par l’entraînement, percevoir l’altération de l’état de conscience et en même se familiariser à maintenir active notre attitude d’observation.
  2. Dans la journée, on peut repérer des moments où la pensée est moins active et cède la place à une forme d’intuition ; il s’agit de s’entraîner à y être attentif et tenter de les prolonger ou plutôt les laisser se prolonger naturellement.
  3. S’isoler dans un endroit calme et pratiquer une méthode de méditation simple, que nous décrit JJ Charbonier. Je vous invite à la découvrir dans son ouvrage, à la page 148.
  4. Écouter la méditation, guidée par JJC, proposée sur le site de l’IRCCIE (Institut de Recherche et de Communication sur la Conscience Intuitive Extraneuronale) ; cette méditation est présentée comme une préparation à la TCH.
  5. Se faire aider par un hypnothérapeute parmi ceux familiarisés avec la TCH.

L’hyperconscience, qu’elle soit atteinte par les moyens que nous venons de voir ou par d’autres moyens, comme d’autres formes de méditation ou d’hypnose ou d’autohypnose, ou aussi la prière, peut par ailleurs avoir des effets bénéfiques sur la santé, en termes de réduction du stress et de ralentissement du vieillissement cellulaire.

JJ Charbonier nous rappelle qu’on doit cette découverte aux travaux d’Elizabeth Blackburn, Prix Nobel de médecine en 2009, sur l’enzyme télomérase, qui a la propriété d’allonger les télomères de nos chromosomes, ce qui ralentit le vieillissement cellulaire.

Je tiens ici à souligner que l’intérêt porté au ralentissement du vieillissement est susceptible de faire basculer certains d’entre nous dans le clan de ceux qui croient qu’il est possible de faire indéfiniment reculer la mort, voire même un jour l’éliminer pour atteindre l’immortalité du corps !

Je m’inscris en faux contre cette croyance et cette espérance, en affirmant que la mort n’a rien d’une anomalie et qu’elle est au contraire complètement normale et omniprésente dans le règne humain, ainsi que dans tous les autres règnes de la nature. La mort est aussi banale et normale que la naissance. J’en parle dans un article fondamental de mon blog Au-delà de mourir, où j’explique que la mort et son corollaire la naissance s’inscrivent dans un cycle de VIE de l’âme, cycle à quatre phases.

Vous pouvez consulter mon article ici : Apprivoiser la mort par la sagesse de l’âme (sur mon blog)

L’HYPERCONSCIENCE

Revenons à l’hyperconscience et à sa fonction annexe guérisseuse : l’hyperconscience peut être atteinte par la prière et il est attesté que la prière suscite dans certaines conditions des guérisons. JJ Charbonier nous déclare que nombre de personnes qui participent à un atelier de TCH vivent des guérisons, ou plus modestement des effets thérapeutiques physiques et psychiques. Il nous en parle dans une quatrième partie de son texte.

La Trans Communication Hypnotique – TCH

La TCH est le fer de lance actuel du Dr Charbonier. Elle donne matière à une très large partie de l’ouvrage Devenir Hyperconscient. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les témoignages de TCH occupent un nombre considérable de pages du livre.

En prologue à sa présentation des bénéfices vécus par les participants des ateliers de TCH, le Dr Charbonier nous explique qu’il a choisi cette appellation de Trans Communication Hypnotique, et le sigle correspondant TCH, comme un clin d’œil à la TCI, la Trans Communication Instrumentale, dont la diffusion mondiale doit énormément au Père François Brune, qui a écumé la planète pour la faire connaître par ses conférences sur le sujet et sur tous les domaines connexes de la vie après la mort.

Si vous désirez approfondir le vaste sujet de l’au-delà et ses diverses branches, sachez que j’ai écrit sur mon blog une longue chronique de l’un des plus fameux ouvrages du Père Brune : Les morts nous parlent. Vous pouvez la consulter sur mon blog : au-delà de mourir

JJC nous explique que dès le commencement, les ateliers de TCH ont eu pour but d’apaiser les angoisses par rapport à la mort et de soulager les souffrances du deuil à l’aide de la communication avec les trépassés.

Sur l’ensemble des personnes qui s’essaient à une séance de TCH, les deux tiers environ cochent sur leur compte-rendu de séance la case : « J’ai eu la sensation d’être en contact avec un défunt ».

Deux personnes sur trois affirment donc établir un contact avec au moins un défunt durant leur séance de TCH, et en outre nombreux sont les participants qui en retirent des bénéfices. JJC présente de nombreux témoignages dans son ouvrage :

Les soutiens de la part de confrères du monde médical

Eh oui ! Le Dr Charbonier n’a pas que des détracteurs, loin s’en faut ! Il nous assure que beaucoup de médecins, de psychiatres, de psychologues, d’anesthésistes et de réanimateurs le soutiennent dans ses travaux et recherches. C’est pourquoi il a choisi de publier trois témoignages de professionnels de santé qui lui ont fait part de leur reconnaissance et de leurs encouragements : le Dr Michèle Raulin, médecin et psychothérapeute, le Dr Étienne Pénétrat, chirurgien orthopédiste et enfin Sandrine Brillancourt, infirmière

Pour finir,

plutôt que de dresser une liste de points forts et de points faibles et formuler un jugement, ce dont nous sommes tellement coutumiers dans notre fonctionnement émotionnel et mental et ce qui ne nous aiderait guère à cheminer spirituellement, je souhaite dire qu’il serait bon de faire de la lecture de cet ouvrage une invitation à se questionner : qu’est-ce que peut être l’hyperconscience pour moi, et comment puis-je la pratiquer dans ma vie pour cheminer au plus juste et mieux comprendre et intégrer l’essence du chemin spirituel ?

Pour en savoir plus sur le Dr Charbonier, vous pouvez :, Bien sûr consulter son propre site, lire l’article de Sylviane intitulé 7 bonnes raisons de croire à l’au-delà, consacré à l’ouvrage du même nom, lire ma chronique de son ouvrage La mort expliquée aux enfants mais aussi aux adultes, sur mon propre blog Au-delà de mourir

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

[likebox]

4 commentaires
  1. Passionnant comme toujours.

  2. Merci Sylviane d’avoir invité Jérôme 🙂 , je vais noter l’adresse de son blog et aller y faire un tour .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.