*STRESS* Alors M. Shakespeare : je stresse ou je ne stresse pas c'est toute la question

Combien de fois par jour nous pensons avoir de bonnes raisons pour nous mettre la pression ? Combien de fois par jour nous nous laissons glisser sur la pente savonneuse du stress pour des broutilles ?

« L’homme est malmené non pas tant par les événements que, surtout, par ce qu’il pense des événements  » Montaigne


Alors aujourd’hui nous n’allons pas parler de problèmes majeurs mais simplement de tous ces petits problèmes journaliers qui nous empoisonnent l’existence et qui souvent nous plongent souvent dans les affres du stress et QUI POURRAIENT ÊTRE ÉVITÉS

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « Pourquoi pas naturel ? » organisé par le blog Forme et bien-être. Si vous avez lu et apprécié cet article et qu’il vous a plu, rendez-vous du 1er au 11 octobre pour voter et choisir les trois articles qui auront retenu votre attention

 

LE MATERIEL ANTI-STRESS dont vous avez besoin ;

anti-stress inattendu

  • Un souvenir FOR-MI-DA-BLE, MER-VEI-LLEUX de votre vie, un souvenir 100% POSITIF,  rien que d’y penser vous VOUS SENTEZ HEU-REUX
  • Un moment de votre vie où vous avez été vraiment FIER-DE-VOUS  à 100%,  vous avez réussi quelque chose d’important pour vous, rien que d’y penser vous sentez de bienfaisantes sensations D’AISE ET DE CONFIANCE
  • Avoir toujours sous la main un bon schetch  RI-GO-LO (dans votre téléphone portable ou Ipod) , chez vous une video de Muriel Robin ou d’un autre comique (moi j’aime bien Muriel)  sous la main et qui vous FAIT RIRE AUX ECLATS
  • Votre pschitt pschitt !!! de parfum, déodorant, eau de toilette, lotion après-rasage, qualque chose qui sent bon et que vous utilisez SOUVENT

 

QUELQUES CAUSES DE STRESS DEPUIS 8 JOURS pour moi ou autour de moi

UNE HISTOIRE D’AMPOULES

« Voulant faire l’élégante », j’avais mis des chaussures qui me faisaient horriblement mal. Se promener à Paris avec de jolies petites chaussures c’est chouette mais vraiment pas pratique … et le lendemain, aïe ! aië ! en mettant mes tennis, d’énormes ampoules aux chevilles qui saignaient et me faisaient horriblement mal. Bien , me voilà dans de beaux draps !

Zut, zut zut ! alors M. Shakespeare,  je me stresse ou je ne me stresse pas ?

  • C’est vrai qu’hier j’aurais pu,  j’aurais dû, il aurait fallu, pourquoi est ce que je n’ai pas pensé ?Pour une fois que je peux me promener ab-vec mes enfants, c’est gâché, ma journée va être fichue, ratée, et …
  • Je commence à m’énerver, comment je vais faire, j’ai plein de trucs à faire, c’est bien ma veine, quelle gourde ma pauvre fille …. j’en passe …

STOP, Jung, ça vaut la peine de se stresser pour ça ? VRAI-MENT ? 

 

MESURES À PRENDRE DÈS LES PREMIERS SYMPTOMES DE STRESS : se demander

La situation peut-elle être changée ?

  • NON, les ampoules sont là et il va falloir que ça passe, on ne peut pas changer ça
La situation est-elle désespérée ? Si oui, qu’en sera-t-il dans un an ? (souvent ça permet de relativiser car ici dans mon cas mes ampoules ne vont pas durer  pendant un an)
  • NON, il faut être patient c’est tout
Avons-nous une solution ?
  • OUI, je vais continuer à marcher comme un canard et puis je marcherai moins et surtout pas comme si je courais un marathon comme d’hab ! (positif finalement, j’ai pris plus de temps à apprécier les choses et les quais de la Seine  SPLEN-DI-DES)
Que faire d’autre ? Puis-je changer de perspective ou en tirer le côté positif ?
  • Prendre le temps de souffler, de respirer un bon coup et de penser: QU’EN SERA-T-IL DE CE PROBLÈME DANS UN AN ? vous avez compris le truc, pas la peine de ruminer sur ce qui aurait dû être fait LA VEILLE, c’EST FINI, CUIT PASSÉ donc ne vous prenez pas le chou avec ça

 

je me stresse ou pas ?

 

UNE HISTOIRE D’ASCENSEUR

j’habite au 14e étage, c’est formidable car j’ai une vue magnifique sur tout Lisbonne et le Tage mais quand vous vous retrouvez au 14e avec les deux ascenseurs en panne, qu’est ce que vous faites, hein ? Vous trouvez la vue beaucoup moins fascinante et je me dis …

« Mais j’arrive de Paris, le frigo est vide, je dois acheter les litières des chats, monter 14 étages, oh lalalala, je commence franchement à suer (par anticipation), mais comment je vais faire, je ne vais pas pouvoir, ohlalalal qu’est-ce que je vais faire ????? »

Zut, zut zut ! alors M. Shakespeare ,  je stresse ou  je ne stresse pas ?

STOP, Jung, ça vaut la peine de se stresser pour ça ? VRAI-MENT ? 

Ici aussi, se demander :

La situation peut-elle être changée ?

  • NON, il va falloir attendre les dépanneurs
La situation est-elle désespérée ? Si oui, qu’en sera-t-il dans un an ?
  • NON, il faut être patient c’est tout,  (les ascenseurs sont généralement  réparés très rapidement du moins l’un des deux)
Avons-nous une solution ?
  • OUI, le congélateur est plein, les chats ne mourront pas si je ne change pas la litière aujourd’hui et moi non plus d’ailleurs si je ne mange pas de fruits, bon c’est bien ma fille  (je me parle ce qui permet de verbaliser les choses et de trouver des solutions), cool cool , donc

Que faire d’autre ?

  • Bon, là ça été plutôt rapide, je me suis installée sur mon balcon, j’ai fermé les yeux et j’ai respiré de 10 à 1 (sur l’expiration) et à 1 je me suis projeté dans le magnifique paysage qui me ressource, je m’y suis promenée, j’ai profité de cette mer magnifique, j’ai entendu les vagues) et suis revenue dans mon appartement, parfaitement à l’aise et décontractée

 

UNE HISTOIRE DE PROBLÈME DANS LE TRAVAIL

Votre chef vous fait une remarque que vous jugez désobligeante et tout de suite vous sentez un petit chouïa de stress qui monte, qui monte …

Tout de suite prenez les mesures d’urgence :

Rendez-vous aux toilettes (pourquoi les toilettes ? parce que là vous pouvez y être tranquille pendant quelques minutes, j’ai souvent employé cette astuce et faire l’un des exercices)

  • Vous fermez les yeux, ensuite comptez de 10 à 1 sur l’expiration (sans forcer)
  • À 1, plongez-vous dans ce MER-VEI-LLEUX SOUVENIR, voyez les images, entendez les bruits de votre souvenir, laissez-vous ressentir les sensations de bien-être

OU 

  • À 1, plongez-vous dans ce moment de votre vie où vous avez été vraiment FIER-DE-VOUS  à 100%,  laissez-vous ressentir les bienfaisantes sensations DE CONFIANCE, vous êtes bien, à l’aise, décontracté  

OU  

  • À 1, prenez votre « pschitt pschitt » et arrosez-vous copieusement et immédiatement vous vous sentez calme et serein

Ensuite, vous faites 2 ou 3 inspirations profondes, retournez à votre bureau un beau sourire aux lèvres

 

UNE HISTOIRE QUELCONQUE À LA MAISON :

Vous stressez ou pas ? c’est votre choix

NON ? Alors prenez le temps de regarder (ou écouter) le sketch de votre humoriste préféré, vous verrez c’est radical

 

UNE HISTOIRE DE PROBLÈME DE TRANSPORT

Alors, vous stressez ou pas ? C’est votre choix

NON ?  Plongez-vous dans votre souvenir MER-VEI-LLEUX, faites-vous un coup de pschitt pschitt, pensez à une histoire drôle (ou écoutez-la sur votre IPOD)  et un conseil AYEZ TOUJOURS SUR VOUS UN LIVRE PASSIONNANT, OU DES MUSIQUES PASSIONNANTES

 

RÉSUMÉ DES MESURES À PRENDRE EN CAS DE POSSIBLES DÉRAPAGES VERS LE STRESS

  1. Exposez-vous (à vous-même) le problème (comme moi quand je parle à Jung, c’est mon alter-ego …)
  2. Respirez un bon coup (de 5 à 1 sur l’expiration) ET SE DEMANDER
  3. La situation peut-elle être changée ?
  4. La situation est-elle désespérée ? qu’en sera-t-il dans un an ?
  5. Y a-t-il une solution ?
  6. Que faire d’autre ? Pouvez-vous changer de perspective ou en tirer quelque chose de positif ? (voir l’article changer de perspective)
  7. Faire l’exercice avec le  SOUVENIR MER-VEI-LLEUX  ou
  8. Faire l’exercice avec le MOMENT DE VOTRE HEU-REUX ou
  9. Faire l’exercice avec votre parfum, déodorant etc mais avant rendez-vous sur l’article « retrouver la pêche en 2 secondes  » c’est radical pour passer le stress et ça sent bon
  10. N’oubliez jamais que vous avez le choix, sombrer dans le stress ou prendre les choses autrement, cad SE-REI-NE-MENT

Finalement comme le Dalai-Lama posez-vous toujours la question 

Si un problème n’a pas de solution pourquoi se stresser ?
S’il y a une solution alors pourquoi vous préoccuper ?

 

Si vous avez aimé cet article, alors allez voter pour lui (je suis le n°9) – Merci 

http://bel-et-bien.net/bien-etre/votez-3-articles/

 

sérénité versus stress

 

 

 Et pour vous aider à garder le cap vers la bonne humeur,

un e-book qui vous livre les secrets de 70 blogueurs pour

« Rester serein au quotidien »

 

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

[likebox]

 

 

36 commentaires
  1. Voici un commentaire envoyé par Franck sur mon mail

    Sylviane,
    Je suis chrétien et ce statut me donne un style de vie autre que celui
    de tout le monde
    En premier lieu, je ne me fais jamais de souci parce non seulement
    qu’il ne m’apporte pas une solution mais ça me déprime et me détruit
    Je crois toujours que le Créateur a prévu une voie de sortie pour tout problème
    Deuxièmement, je ne laisse jamais la colère me dominer au point de
    perdre contrôle car les dégâts que je peux commettre sous elle sont
    souvent humiliants pour moi lorsque je retrouve mon calme et je
    regrette d’avoir agit sans réfléchir
    Troisièmement, je ne garde pas de rancœur pour ne pas souffrir tout
    seul car de fois celui qui m’a causé du tord a déjà oublié ou même il
    l’a fait volontairement pour me voir souffrir ou réagir comme il
    l’attend
    J’ai une petite formule: « GESUM », je pose les questions suivantes
    avant de poser un acte
    G qui tirera gloire de l’acte que je voudrais poser?
    E est-ce l’acte que je voudrais poser va édifier?
    S ne va-t-il pas causer un scandale?
    U est ce qu’il unit ou divise?
    M est ce le moment?
    Cette série de questions me fond éviter beaucoup de bêtises et de futilités

  2. Bonsoir Sylviane,
    On sent les années de pratique derrière!
    ne pas se laisser perturber par les situations
    c’est bien l’objectif de la méditation. Sur le coussin
    ce sont les gammes, dans le métro à 8 heures,
    c’est la symphonie…
    Je me disais aussi que ça puait un peu toutes sortes de parfums dans le métro…chacun appuie sur son petit flacon…

  3. Bonsoir Sylviane,

    Il n’est pas toujours facile de contrôler le stress de la vie quotidienne, parce que la vie est devenu de plus en plus stressante (même les petits problèmes peuvent augmenter le très rapidement le taux de l’adrénaline).

    Mais avec les beaux conseils que tu nous a livré aujourd’hui, on pourrait afin de chasser les idées négatives. Personnellement je trouve que ton article nous donne des exercices pas difficile à faire, mais le problèmes c’est que presque personne n’y pense, ou plutôt les gens ne savent comment et avec quelle maniéré vont les appliquer.

    Amicalement
    Abdel

  4. Bonjour Sylviane,

    C’est justes du GBS (gros bon sens) tes trucs. Par contre, toi tu as l’avantage d’avoir Jung à qui parler!!
    Moi, j’ai de la difficulté à penser à un souvenir vraiment heureux. Étrangement, ça ne me vient pas. En ce moment, pour déstresser, je me concentre plutôt sur l’amour infini. Dans mon cas, ça m’est plus facile à ressentir que de penser à un souvenir vraiment heureux.
    À chacun ses trucs. Moi aussi, j’aime bien rigoler (tu t’en doutes) et la musique me détend aussi.
    Amicalement,
    Sco!

    P.S. Bonne idée pour déstresser la méthode Shakespeare. J’inspire en comptant de 1 à 10 et Shakespeare!!!

  5. Bonjour Sylviane, je vois qu’on a tous nos techniques qui sont le fruit de nos années passées à avoir subi ces émotions et à avoir cherché nos propres moyens pour s’en sortir ! le principal c’est que ça marche pour nous apporter un peu plus de bien être au quotidien.

    Je dois ma survie dans ce monde aux maths, alors j’applique leurs bienfaits à tout ce qui entre dans ma vie. Je prends tout ce qui m’arrive comme un exercice. J’essaie de trouver la leçon que la vie me propose d’examiner aujourd’hui, pour changer mon regard ou ma façon d’interpréter ou d’agir pour être en paix avec moi même, les autres et la vie.

    Certains exercices deviennent faciles car avec de l’entraînement, on arrive à des résultats et d’autres sont plus difficiles car on aborde une nouvelle leçon. Alors je fais de mon mieux dans l’instant et puis j’essaie d’y repenser en douceur, sans obsession, pour voir si je peux améliorer une connaissance par ci, une interprétation par là pour avancer à mon rythme.

    La vie tel un maître choisit les exercices pour me faire grandir jour après jour et je lui fais entièrement confiance.

    zenie

  6. Bonjour Sylviane,
    Il m’arrive comme tout un chacun a être stressé. Je me suis rendue compte que la plupart du temps ce sont des broutilles sans importance qui me stress. Les choses graves, j’arrive plus facilement à y faire face sans stresser.
    Lorsque je me sens stressée je fais quelques respirations et je vois mon petit problème résolu. DE ce fait je ne suis plus stressée.
    La respiration est le meilleur antidote au stress soudain.
    Bonen journée.
    Danièle

  7. Merci Sylviane pour cet article très clair!
    Je vois que chacun dans ses commentaires a donné sa petite astuce perso pour mieux gérer le stress…
    Je n’en ai pas une en particulier. Respiration, humour, changement d’angle de vue, musique…et puis PNL (visualiser en sortant de l’image et en la rapetissant pour réduire l’impact émotionnel)…Reïki (les 5 principes incluent celui qui dit : « aujourd’hui pas de souci ».
    Bref les possibilités sont infinies et c’est super!

  8. Bonjour Sylviane !

    Ton article m’a fait rire ! Ces petites situations qui arrivent à tout le monde mais qui énervent souvent m’ont rappelées des souvenirs !

    Je travaille là-dessus en ce moment : ne plus m’énerver pour rien et relativiser !

    Du coup, à la maison , tout le monde a adopté une nouvelle devise : « Il n’y a pas de problèmes mais que des solutions ! »

    Rien que le fait de se dire ça change beaucoup de choses !

  9. C’est vrai, le stress fait partie de notre quotidien. Un ami que l’on ne peut pas toujours ignorer et quasiment toujours présent peut importe la situation. Après chacun a sa manière de l’éviter, mais de temps en temps, ne faut il pas régler le problème à la source?

  10. Bonjour Sylviane,

    Mon leitmotiv depuis pas mal de temps c’est : « développer humour et lâcher prise ».

    Ça me permet de ne pas prendre les tracas quotidiens au sérieux en prenant du recul pour m’observer, et de penser à respirer pour lâcher prise en cas de stress plus grave.

    Avec persévérance, ça marche!

    J’ai bien aimé ton article qui est plein d’humour, justement. 🙂
    Bien amicalement,
    Christine

  11. J’ai bien ri aussi, Sylviane, en lisant ton article ! C’est vrai qu’on a l’art de faire un monde de ces situations auxquelles, de toute manière, on ne peut rien changer !
    Ceci dit, on a beau savoir, on n’est pas toujours à la hauteur de ce lâcher-prise et on est expert pour se noyer dans les détails… Ceci dit, je crois que l’image des talons aiguilles me parlera longtemps, quitte à prendre une claque sur mon ego et admettre que je n’ai pas été futée de me créer cette situation…

  12. Bonsoir Sylviane,

    Du concrêt dans cet article ! Je ne suis pas du tout du genre stressé mais les conseils que tu donnes sont très bons.

    Il faut toujours prendre un moment pour soi et regarder la situation dans laquelle on se trouve avec un peu de recul. Souvent on précipite les choses et cela nous met un stress supplémentaire… qui n’est souvent pas obligatoire.

    Merci pour cet article.
    Dorian

  13. Merci Dorian pour ta fidélité,

    Oui prendre le temps de s’arrêter et de voir (ou parler) avec soi est une excellente façon d’arrêter la course au pensées stressantes

    Quant aux conseils pratiques je suis une adepte des choses simples et concrètes toutes les théories « vaseuses » m’ennuient profondément et à mon avis ce sont les techniques les plus simples qui ont le plus de chance de réussir

  14. […] Sylviane : Alors M. Shakespeare : je stresse ou je ne stresse pas c’est toute la question […]

  15. Bonjour Sylviane,
    Bravo pour ce bel article très pratiquo-pratique, comme je les aime !
    Je n’avais pas encore pensé au parfum, je le note !
    Merci et à bientôt
    Prends soin de toi
    Luc Mister-no-stress

  16. Bien le bonsoir…
    Quelque chose me dit que le 9 fera partie de mes choix…
    Une philosophie que j’aime bien…
    Belle nuit !

  17. C’est vrai que souvent ces stress qui nous encombrent, ou semblent nous encombrer ne sont pas à la hauteur de l’objet « stresseur. » Il y a pourtant quelque chose qui peut faire réfléchir, c’est que les petits ou grands stress où nous fixons nos dévolus, sont peut être aussi une façon pour notre biologie de lâcher des tensions de stress beaucoup plus cristallisé et profond. Mais nous nous occupons peu de notre profondeur. Merci – Didier

  18. Que de bonnes techniques que tu nous enseignes là Sylviane. A tester… 🙂
    Chaque être humain est unique c’est pour cela que chacun doit faire des tests pour trouver son anti-stress naturel.

    Perso, lorsque je suis confronté à une situation exaspérante, j’utilise la technique de la respiration abdominale mais parfois cela ne suffit pas alors je n’hésiterai pas à utiliser ta technique.
    Parfois, il suffit de relativiser pour se rendre compte que tout n’est pas perdu.

    Bien amicalement,

    Ali.

  19. Bonjour Sylviane, bonjour tout le monde,

    Merci pour ton article frais et plein d’humour, j’ai bien aimé tes exemples où chacun peut se retrouver.
    Ma solution anti-stress rejoint la tienne, se souvenir d’un moment merveilleux, d’une personne que l’on aime, se poser les bonnes questions permet aussi de relativiser.
    Je n’avais pas pensé au parfum mais c’est une excellente idée que je mettrai en pratique 🙂
    Et comme Nathalie, ma devise est : A chaque problème, une solution.
    Tu as gagné mon vote car nous faire rire sur un sujet comme le stress, nous permet déjà de nous libérer des tensions.
    Bonne continuation.
    Amicalement
    Virginie

  20. Bonjour Virginie,

    Merci pour ton commentaire et heureuse de voir que l’article t’a fait rire mais aujourd’hui je regarde toutes les situations de stress en me faisant rie toute seule rien de tel que de rire de soi-même non ?

    J’ai mis du temps pour arriver à la conclusion que chaque problème a une solution et surtout qu’il ne faut pas se rendre la tête mais avant c’était une véritable cata, enfin c’était dans une autre vie heureusement

  21. […] Sylviane : Alors M. Shakespeare : je stresse ou je ne stresse pas c’est toute la question […]

  22. […] Sylviane : Alors M. Shakespeare : je stresse ou je ne stresse pas c’est toute la question […]

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.