*STRESS* Découvrir le saboteur a changé ma vie et peut transformer radicalement la vôtre

Pendant des années, j’ai été habité par une colère, un mal de vivre et un stress épouvantables. J’ai suivi une longue psychanalyse qui m’a fait le plus grand bien mais à la fin il me manquait quelque chose. Une chose sur laquelle je ne savais pas mettre un nom. Puis au cours d’une de mes nombreuses formations, j’ai découvert le SABOTEUR, MON SABOTEUR. Et là, miracle ! je pouvais mettre un nom sur ce QUELQUE CHOSE : MANQUE DE CONFIANCE EN MOI, MANQUE D’AUTO-ESTIME

 

LE SABOTEUR, CELUI QUI SAPE VOTRE CONFIANCE EN VOUS

 « Chacune de nos pensées, chacune de nos paroles crée l’avenir. »  Louise Hay

reprimand

Tu es nul, tu ne vaux rien

Vous allez découvrir dans le guide,  que vous allez télécharger ci-dessous, CELUI qui vous empêche de d’atteindre vos objectifs, celui qui vous fait tomber régulièrement dans les mêmes schémas, qui vous empêche  de réaliser vos rêves. Celui qui depuis pas mal de temps VOUS EMPOISONNE L’EXISTENCE.  J’ai nommé LE SABOTEUR.

Chaque être sur terre a un SABOTEUR. C’est lui qui est responsable de vos échecs, et de vos schémas répétitifs. Nous pouvons ignorer que nous avons un trublion dans notre vie et accuser la MALCHANCE ou  les AUTRES mais en réalité nous sommes RESPONSABLES de notre vie et découvrir votre saboteur vous permettra d’éliminer stress et frustration

Car derrière toute situation de stress il y a des peurs : peurs de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir, peur que les gens découvrent que vous ne valez rien (c’est ce que vous pensez), peur d’être mis à la porte. 

En résumé toutes ces peurs proviennent de la même chose : votre manque d’auto-estime 

Le saboteur est la partie de vous qui vous fait douter de vous, celui qui vous susurre : « tu ne vaux rien, tu n’es pas à la hauteur« . Bref, c’est celui qui vous empêche d’atteindre vos objectifs et vous fait douter de vous

J’ai peaufiné ce séminaire au fil des années et je peux vous assurer qu’il a permis à de nombreux clients de retrouver confiance en eux et bonne disposition, prenez votre temps pour faire les exercices, ne vous précipitez pas car le succès dans votre vie est à la clé

Je vous invite donc à télécharger votre é-book gratuit en cliquant ici 

Et n »hésitez pas à me faire part de vos commentaires, doutes et/ou difficultés afin que je puisse vous aider

 

Le Nouvel An approche à grands pas et je vous souhaite de passer les 12 coups de minuit dans la Paix, la Sérénité et la Bonne Humeur

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

[likebox]
64 commentaires
  1. Merci de votre gentillesse et de votre aide, à mon tour je vous souhaite un 2013 plein de toutes les belles choses que vous désirez.
    C’est vraiment merveilleux ce que vous écrivez por moi.
    Bonne Années
    Marianna

  2. Bonjour Sylviane,

    Je viens de télécharger ton ebook et je t’en remercie. Je l’ai lu et j’ai répondu aux questions. Je connais mes faiblesses et, bizarrement, je ne me dis aucune des choses dans la liste des auto-saboteurs.

    Ce qui est encore plus bizarre (ce n’est pas la première fois que j’entends parler d’ancrages car j’en ai déjà faits, mais je ne sais plus avec quel souvenir) c’est que j’ai une très très grande difficulté à trouver un souvenir vraiment heureux pour mettre en place un ancrage. Je pense qu’il faut pratiquement que j’en invente un. En fait,il n’y a jamais rien qui vient à l’esprit. Comme je l’ai dit, je ne me souviens plus des souvenirs qui ont servi pour mes ancrages antérieurs, que j’ai pratiqués pendant un moment et que j’ai oubliés.

    Je ne crois pas des choses du genre : je suis nulle, etc. Et je suis contre certaines croyances de mes parents. Mais je dis que je suis toujours à part des autres, car je ne veux pas être comme tout le monde. Il est peut-être là le problème…

    Merci pour ton ebook.

    Joyeux temps des Fêtes et une année 2013 extraordinaire à tous.

    Sco!

  3. Bonjour Sylviane,

    Merci beaucoup pour ce cadeau que je vais prendre le temps de lire ! C’est une excellente idée d’avoir développé ce sujet. Je reviendrais ici pour en parler, une fois que je l’aurai lu. Le sujet m’intéresse beaucoup, car on est tous plus au moins des auto-saboteurs. La peur est encore une fois la grande responsable…

    Si on voyait au grand jour ce qui se passe dans les recoins de notre inconscient, on serait bien étonné de ce que l’on y découvrirait…

  4. Bonjour Sylvianne,
    on peut comprendre que tu aies été bien occupée avec la préparation de cet e-book et celui des chemins de l’intuition: 2 superbes cadeaux de Noël que j’aurai beaucoup de plaisir à consulter tout au long de l’année. Merci pour ces 2 très gentilles attentions.
    Bien qu’on en ait jamais vraiment fini avec notre saboteur j’ai la chance pour ma part de l’avoir mis au piquet depuis au moins une quarantaine d’années alors qu’il s’invitait jusque là régulièrement tous les jours de ma vie grace aux bons soins prodigués entre autres par l’éducation nationale et les curetons chez lesquels j’allais à l’école, et qui m’avaient tricoté pour mon avenir un joli petit costume de perdant.
    Je sais que je ne suis jamais à l’abri d’une petite rechute mais mais je sais mettre une date à partir de laquelle mon petit saboteur a commencé à plier les gaules et à la jouer discrétos. Alors que j’hésitais à me lancer dans la construction de ma maison un pote que je modélisais m’a lancé:mais enfin t’es quand même pas plus con qu’un autre tu peux bien la faire ta baraque!
    Et puis voilà! Aussi simple que ça !

    Depuis j’ai appris que rien de ce que je désirais faire ne m’était impossible pour peu que j’y prenne du plaisir. Plus je réalisais de choses plus ma confiance en moi grandissait et là pour le moment ça va. Ma petite auréole ne me sert pas trop autour de la tête et je peux encore rentrer dans mes pompes sans que mes chevilles ne me posent trop de problème ce qui est quand même l’essentiel: faudrait quand même pas verser dans la situation inverse non plus.
    Donc pour le coup je suis entièrement d’accord avec ton système PNL d’ancrage; là où tu mets une ancre avec les 3 doigts je ressors ma petite ancre auditive qui me chantonne à l’oreille: « t’es quand même pas plus con qu’un autre » chaque fois que le saboteur pointe le bout de son pif.

    Merci encore pour tes précieux conseils et pour ces ebooks magnifiques.
    Je te souhaite, ainsi que tous les lecteurs de tes blogs de passer de très , très bonnes fêtes de fin d’année;
    Amicalement.
    Jean-Luc

  5. Bonjour Jean-Luc,

    Oui, il a fallu que je mette les bouchées double pour que les cadeaux paraissent au jour indiqué mais bon c’est fait et j’en suis contente

    Le saboteur n’est jamais mis complètement au placard et je me souviens d’une fois où je faisais une conférence près de Bruxelles avec une salle remplie, des gens enthousiastes et qui participaient bien. Subitement 3 personnes ont quitté la salle avant la fin de la conf, je n’ai plus vu que ces 3 personnes qui étaient sorties. Pourquoi, ils devaient être déçus, je n’avais pas été à la hauteur sûrement, etc etc…

    pas un seul instant, je n’ai pensé à Oscar (mon saboteur qui est : les autres sont mieux que moi, je ne suis pas à la hauteur !!!) j’avais le moral dans les chaussures alors que plus de 200 personnes avaient été ravies.

    Heureusement ma chère fille, arrivée entre temps de Paris m’a remis les pendules à l’heure

    Seulement pour toi, la petite phrase : »tu n »es pas plus con qu’un autre » ne me paraît pas très +, un ancrage plus enthousiasmant serait plus profitable quant à moi, enfin c’est ce que je te dirai si tu assistais au séminaire mais bon si ça donne des résultats c le + important

    Merci à toi de prendre toujours le temps de commenter si gentiment mes articles sur les 2 blogs

    Le Nouvel An sera passé « tranquillos », seule (avec mes 4 pattes) – j’y tiens – et sans excès gastronomique

    Bonne Année avec un peu d’avance

  6. Bonjour Sco,

    Oui, je suis convaincue que ton saboteur (super ou pas) se cache derrière cela. Avais-tu des frères et soeurs et si oui qu’elle était ta position dans la fratrie, si tu es fille unique ta maman a-t-elle eu un enfant décédé avant toi ?

    Il me semble que ton saboteur (intuitivement parlant) est lié à la reconnaissance, à ta place, ce besoin d’être différente-différencieé peut être lié à un problème dans ta lignnée aussi

  7. Bonjour Sylviane,
    Il est super ton guide pour trouver son saboteur. La seule petite critique, si je peux me permettre : je trouve que le schéma chapitre 6 (avec les boules) aurait peut-être mérité une légende pour expliquer les liens et les couleurs. Je n’ai pas réussi à le remplir pour moi. Peut-être pourrais-tu remplir le schéma modèle en entier et expliquer le fonctionnement complet.
    Personnellement, je ne me suis pas reconnu du tout dans tes phrases type de croyance. (Puisque je suis le meilleur, en français dans le texte). Mon saboteur était plutôt par rapport à l’argent, avec ce genre de phrases : « s’il est devenu riche, c’est qu’il a dû magouiller » ou « on gagne sa vie à la sueur de son front », la croyance étant que si on ne s’épuise pas à la tâche, on ne peut pas avoir beaucoup d’argent. Le fait que je l’ai reconnue en tant que croyance, c’est déjà énorme. Avant ça, j’ai quand même perdu ma maison (vendue aux enchères), et autres petits désagréments causés par des escrocs (qui avaient forcément renforcé ma croyance)….
    Depuis, j’ai bien avancé et un peu plus esquinté mon saboteur, même s’il est assez sympathique.
    Bravo encore pour ce guide qui peut aider beaucoup de monde.

  8. Bonjour Sylviane!
    merci pour ta réponse très sympa à mon petit commentaire d’hier. La réponse que tu donnes à Sco concernant la place que l’on peut avoir dans la fratrie m’a parlé bien évidemment puisque je suis le Poulidor de la famille: »n° 2 forever « en arrivant pour l’éternité 2ème par ordre chronologique sur 4; Tu as bien fait de soulever ce point puisque quelque soit la place occupée dans la fratrie jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que l’on est UNIQUE tout n’est que compétition pour arriver, à défaut d’être le premier, d’être reconnu pour ce que l’on est: un » just soi-même » sans prétention qui ne réclame seulement qu’un tout petit peu de
    reconnaissance.
    L’épisode de la maison à construire entre bien sûr dans ce shéma où je devenais soudain le premier à faire cet énorme truc (pour certains!). Mais ce que je voulais dire, mis à part la formulation un peu pas assez + dont tu me parles, c’est que soudainement j’ai réalisé qu’avec cette réalisation un peu hors du commun, j ‘ai atteint mon petit niveau de réalisation personnelle en étant ce que « je suis » sans plus avoir à me battre avec ce que les « autres » auraient voulu que je sois;
    Allo t’es encore là?

    Allez, dernier point dont tu n’as pas parlé dans ton magnifique
    ebook! Le nom que tu as donné à ton saboteur! Oscar!

    Comme tu le sais mieux que personne un nom n’arrive pas par hasard dans la vie de chacun. sans doute fait-il référence à quelqu’un ou quelque situation de ta vie! L’Oscar de De Funès, l’Oscar des films Hollywood chewing-gum, Oscar phonétique (au secours!);

    Ce que je lis de ton très gentil commentaire avec ton histoire de moral dans les chaussures, le saboteur mis au placard,une salle enthousiaste, je n’avais pas été à la hauteur,plus de 200 personnes ravies, ta chère fille qui t’a ..remis les pendules à l’heure (à minuit sans doute!) et ce truc d’Oscar donc de Car-Os qui s’inverse…
    Bonjour Sylviane/Cendrillon!
    Ah! le pouvoir des contes en chacun des enfants que nous sommes restés! Synchronicité quand tu nous tiens! Mais ce n’est qu’une hypothèse bien sûr! Si Tonton machin s’appelait Oscar ça pourrait évidemment tout changer!

    Bien amicalement et passe de très bonnes fêtes!
    Jean-Luc

  9. Excuse me, Sylviane
    je me glisse dans l’entrebaillement des tes commentaires biscotte j’avais oublié un truc par rapport à la peur qui est toujours tapie au fond de chacun de nous!
    Ah! si trouille pouvait parler!
    Bon je reconnais qu’elle est très c…mais… si ça se trouve, pas tant que ça!
    A bientôt
    Jean-Luc

  10. Bonjour Sylviane,
    Super ton E-book !
    Il est très pratique et efficace !
    Bravo de tout ce travail, et merci de nous l’offrir ainsi…
    Décidément ta générosité ne cesse de m’épater !
    Prends soin de toi
    Luc Mister No Stress

  11. Bonsoir Sylviane,

    allez, un dernier petit commentaire avant d’aller au lit! Faudrait quand même pas aller se coucher sur un petit malentendu.

    Toujours en rapport avec cette « ancre » dont je parlais précédemmment et que tu aurais sans doute reformatée en séminaire pour la rendre plus positive: « tu n’es pas plus c..qu’un autre »!
    Je comprends parfaitement l’intention fort louable de vouloir la rendre plus enthousiasmante mais peut-être qu’ à vouloir inventer une autre formule moins personnelle est-ce que j’aurais obtenu les mêmes résultats? Voir plus haut la problématique de Sco qui ne se rappelle plus bien à quoi correspondent certains ancrages qu’elle a fait précédemment.

    Hormis l’aspect un peu blaireau et trivial de cette formulation,si tu pouvais imaginer tous les sentiments de fierté, de confiance en soi,de réelle « humanitude »- je suis comme les autres qui sont mes modèles, les meilleurs de ceux que j’ai connus-, de « même plus peur », d’engagement dans l’action, d’admiration dans les yeux de ceux qui m’aiment…avec un résultat effectif à la clé, pour rien au monde je ne changerai mon petit sésame mal fagotté parce qu’il parle vrai dans mon oreille et qu’il a trouvé sans détours un écho dans mon coeur! Grâce à lui j’ai non seulement construit ma maison (on va finir par le savoir!) mais j’ai pu faire tellement d’autres choses dont je me serai cru totalement incapable auparavant…comme écrire ce petit commentaire par exemple! Non je plaisante…
    Mais comme tu l’as bien dit toi-même si ça donne des résultats c’est le plus important.
    Amicalement et à bientôt.
    Jean-Luc
    Bonjour à Oscar!

  12. Bonjour Sylviane,

    Je viens de télécharger ton e-book. Merci de nous faire ce superbe cadeau. Je vais le lire bien vite et trouver mon saboteur. J’ai quelques idées qui me viennent à l’esprit. j’ai pas mal navigué à contre courant et lutter en permanence. J’ai gardé le sourire, mais n’ai pas encore réalisé ce que je veux vraiment. c’est amusant j’ai fait un lapsus en t’écrivant ( au lieu de mettre ce que je veux, j’ai écrit (ce que jeux). Je reviendrais te dire ce que m’a apporté ton livre.
    En attendant, Je te remercie pour tout ce que tu fais, tu nous donnes beaucoup et nous rassembles. je te souhaite une belle année. Je t’embrasse
    Charlotte

  13. impossible de télécharger l’e-book « le saboteur » ……
    me voilà bien sabotée !!!
    merci de me dire comment procéder

  14. Bonjour chère Sylviane,

    Merci pour cet article mais j’ai une question: si on attaque le saboteur, il ne va pas se mettre en colère ! 😉

    Je plaisante bien sûr mais suis conscient que nous avons généralement en nous toute l’énergie et les ressources nécessaires à l’atteinte de nos objectifs, mais il faut déceler les pièges et obstacles cachés qui nous compliquent la vie ….

    J’oeuvre à ça avec ma pratique Zen, mais c’est promis, dès que j’aurais quelques jours de calme je vais me donner le temps de suivre ta méthode (j’ai déjà certaines idées sur mon saboteur, certaines conceptions héritées de mes parents -bienveillants, Dieu ait leur âme- que lors de notre retour d’Algérie pour être admis dans la Société française, il ne suffisait pas d’être soi-même, sinon qu’il fallait être mieux que les autres … donc en définitive, pas de confiance en soi, pas de place pour soi-même !!! 😉

    Bon on s’en reparlera en privé.
    Je t’embrasse affectueusement et te souhaite une Très Bonne Année 2013 !

    Philippe

  15. Bonjour Sylviane,
    J’ai eu la chance, étant enfant de me rebeller lorsque je ne trouvais pas les choses justes. De ce fait les seules choses « négatives » que j’ai entendues étaient : elle a du caractère, elle finira mal avec ce caractère, etc… Cela m’a permis de ne pas avoir de vilain saboteur dans la tête ou plutôt de ne jamais l’écouté.
    J’ai été de nombreuses années à l’assistance publique car ma maman était à l’hôpital durant toutes ces années. Les différentes nourrices n’ont pas eu raison de mon caractère.
    Tout compte fait, ça aide pur la vie future.
    Passe un bon réveillon.
    A tout bientôt.
    Danièle

  16. Bonjour,

    j’ai longtemps souffert de mon saboteur intérieur (personnellement je l’appelle le critique intérieur). aujourd’hui, ma relation avec lui (donc avec moi-même) se passe beaucoup mieux car j’ai compris que derrière ses critiques il ne voulait au fond que mon bien (même à travers des critiques parfois acerbes)

    Merci pour votre guide gratuit, je l’ai lu et je le trouve vraiment très bien fait.

  17. merci Sylviane pour ton ebook! pour ta gentillesse! et bonnes fêtes de fin d’année et belle année 2013

  18. Bonjour Sylviane,

    Merci pour ton livre.

    J’ai trouvé aujourd’hui comment nommer « la chose » qui m’empêche d’avancer. Ce saboteur que je retrouve constamment sur mon passage.

    Heureusement, j’ai depuis peu réussi à diminuer son influence et je sais que cette année comme tu le dis, je vais apprendre à le maîtriser.

    Ton livre tombe à point nommé, comme quoi, il n’y a pas de hasard dans la vie.

    Roland

  19. Bonjour Sylviane, j’ai découvert, il y a plus d’un an maintenant le fond du problème : je ne m’aime pas !!

    Alors depuis plus d’un an, j’apprends à m’aimer et je m’aime beaucoup !!

    Les saboteurs voulaient que je tue cette jolie partie de moi ( ma sensibilité ) car elle n’avait pas la place dans cette société mais la vie m’a permis de lui redonner vie et depuis je vais beaucoup mieux.

    J’oeuvre à plein temps pour être libre d’être qui je suis et je n’en finis pas de découvrir des possibilités que la vie dépose gentiment sur mon chemin.

    Maintenant avec Ho’oponopono, je nettoie mes saboteurs, c’est encore mieux !

    Merci pour cet ebook, il m’a permis de voir mon évolution depuis que je m’aime.

    Bonne année 2013 !

    zenie

  20. Bonsoir Sylviane,

    Voilà, je viens de télécharger ton PDFcadeau. Merci !
    Je vais voir si je découvre mon saboteur bien caché.
    C’est vrai qu’en direct et en séminaire ça doit être très positif!

    En attendant bon réveillon et tous mes voeux de bonheur pour 2013.

    Que ce groupe que tu as initié se renforce et continue à initier plein d’énergie positive pour notre bienfait et celui de nos abonnés.

    Bien amicalement,
    Christine

  21. Merci Christine et une excellente année aussi pour toi et ta famille

  22. […] avons demandé à Sylviane Jung, spécialiste des Tarots et de l’Intuition, de participer à ce cadeau. Sylviane a réfléchi […]

  23. Bonjour et Bonne Année 2013
    J’ai eu en fin d’année un blackout mental, ras-le-bol de tout, bon ce que j’ai fait, j’ai laissé passé la crise, pourquoi ? Parce que j’ai remarqué qu’effectivement je me dévaluais sans arrêt avec des mots d’oiseaux pas très réjouissant. Bon, après la crise passée, je me suis inventée une Vie heureuse, que les gens m’aimaient, et surtout je regardais tout ce que j’ai fait durant toutes ces années et que finalement je n’étais pas si nulle que ça. Je n’ai pas fait comme les autres mais j’ai fait des choses que les autres n’ont pas fait, en bien, en motivation, et que c’était finalement moi qui ne m’évaluait pas assez.
    En me créant une histoire toute belle, j’ai pu me recréé une autre Vie aussi belle que j’aurai pu avoir, je l’ai fait mentalement tous les jours, et je me suis sentie mieux tous les jours. La confiance en soi c’est aussi modifier son quotidien en mieux et non créer un Monde moche.

  24. bonjour ,en faite je suis une formation en sophrologie et je ne peut etre captiver sur tout les articles qui parle de développement personnel mon but seras d accompagner et d aider des personnes a vivre mieux et d accepter la vie présente, le tress ce cumule les tensions ce renforce avec le temp et biensur cela ce fait sentir et la sophrologie et la relaxation va petit a petit vous aider a soufler vous libéré a reprendre des forces et surtout de retrouver confiance en vous . aissa sophrologie pour vivre mieux

  25. Merci Sylviane pour l’aide que vous prodiguez avec tant de générosité. Je viens de relire votre e-book sur le saboteur – je l’appelle Ernest ! – qui m’a donné beaucoup de fil à retordre tout au long de ma vie. Je vais donc dès aujourd’hui mettre en pratique votre méthode en vue de le canaliser.

    Je vous souhaite tous mes voeux de bonheur pour cette nouvelle année 2013.

  26. bonjour Sylviane, j’aimerai recevoir gratuitement votre ebook
     » découvrez votre saboteur et prenez votre envol vers le succès ».
    J’ai envie de connaître mes soboteurs pour les transformer en attitude positive. fernande

  27. Bonjour Fabrice et bonjour Sylviane,

    dans la foulée d’un courrier que je viens d’envoyer à une personne qui m’est très chère je vous envoie ce petit texte probablement bien connu de tous et qui résume sans doute bien mieux qu’un long discours tout ce qui pourrait se dire à propos du saboteur, du y’en a marre, grandes transformations existentielles et petits tracas insignifiants mais hyper importants de la vie quotidienne.

    Ici pas de subjonctifs compliqués et bien moins que plus qu’imparfaits mais tout y est dans un petit récapitulatif de vos différents articles.

    Pardonnez moi si par malchance tout ne serait pas conforme au
    texte original mais seule ma mémoire de CM2 serait à mettre en cause.C’est tellement loin, si vous saviez!

    Vous y êtes? Fermons les yeux et écoutons la douce musique de notre enfance!
    Sorry, je dis une dis une bétise, pour lire le texte ce serait peut-être plus pratique de garder les yeux ouverts.

    Le cancre… de Jacques Prévert (oui je sais c’est nettement moins fun et planant que krisnamurti et les 40 voleurs mais chacun sa culture

    Il dit non avec la tête
    Mais il dit oui avec le coeur
    Il dit oui à ce qu’il aime
    Il dit non au professeur
    Il est debout
    On le questionne
    Et tous les problèmes sont posés
    Soudain le fou rire le prend
    Et il efface tout
    Les chiffres et les mots
    Les dates et les noms
    Les phrases et les pièges
    Et malgré les menaces du maître
    Sous les huées des enfants prodiges
    Avec des craies de toutes les couleurs
    Sur le tableau noir du malheur
    Il dessine le visage du bonheur

    Bon et bien voilà, je pense que tout est dit: notre merdouille quotidienne, les embrouilles, les y’en a marre, les j’peux plus les voir, les si ça continue je leur fous sur la gueule, qu’est-ce que je fais ici, comment faire avec tous ces c….?, qu’est ce que je fous sur cette estrade de guignol, sur cette terre qui êtes aux cieux,
    soit sanctifié,p….. de m……. et Cie, sacré b…..l de m….e de bagnole qui veut pas démarrer et de p…… de blog que j’arrive pas à rentabiliser mais…. ainsi soit -il! Tout est pour le mieux!

    Sur le tableau noir du malheur essayons toujours, même si parfois c’est très , très difficile de dessiner le visage du
    bonheur! Il est alors possible que celui-ci se présente sous une forme ou sous une autre sur le bord du chemin.

    Petit bémol dans cette grande utopie magique! Dans ce « on le questionne »qui va tout changer, qui est ce « on » qui questionne le cancre ? Le prof ? ou le cancre lui même qui se rend compte alors que la situation ne peut s’inverser et le rendre heureux que par le simple effort de se poser la question?

    Pourquoi cet évènement me tombe t-il sur le coin du museau? Pourquoi? Sans ce sésame qui nous ouvre la porte d’une réponse obligée à toutes nos interrogations il est sans doute toujours plus simple de la jouer servile avec le destin et de remercier par avance le ciel sans jamais rien comprendre à ce qui nous est arrivé.

    Se questionner, se demander pourquoi est heureusement ou non, c’est selon la nature de chacun, la seule démarche pour inscrire durablement dans sa propre conscience que rien de ce qui nous arrive n’est le fait du hasard. Une intelligence qui cherche à communiquer avec nous est à l’oeuvre sans méchanceté ni jugement aucun.En revanche, remercier l’univers avant pendant ou après, pour sa grande bienveillance à nous donner des coups relève à mon sens d’un certain masochisme dès lors que rien ne débouche sur un minimum d’explication de sa part. C’est à mon sens le point un peu dogmatique et limite superstieux de cet article qui nous demande de nous réjouir pour tout ce qui nous accable car il est possible qu’un jour nous saurons. Tout ce qui nous arrive de malheureux ne sera jamais qu’un mal pour un bien.Les voies du Seigneur sont impénétrables…merci on a déjà donné!

    Si ma voiture tombe en panne je demande à 2 « personnes » de me renseigner sur l’origine du problème: pour ce qui relève de la mécanique le garagiste sera le premier questionné et pour ce qui
    relève du « véritable pourquoi  » je vais demander à l’étage au-dessus…qui jusqu’à présent ne m’a jamais fermé sa porte, merci à lui!

    Désolé si j’ai mis un peu la pagaille dans l’euphorie ambiante mais le côté un peu » je suis content parce que j’ai mal » a toujours eu quelques difficultés à trouver écho dans mon petit cerveau reptilien.

    Mais rassurez-vous, avec quelques craies de toutes les couleurs je pourrai toujours vous dessiner le visage du bonheur.

    Bien amicalement.
    Jean-Luc

  28. Bonjour Sylviane,

    Je n’ai pas du mettre mon précédent commentaire sous le bon article qui était en relation avec l’article de Fabrice sur le y’en a marre, ras le bol.

    J’en profite pour préciser que mon seul point de désaccord avec
    l’article concernait la difficulté technique à remercier le ciel quand il nous arrive une situation de ras l’bol voire même un problème beaucoup plus sérieux. Il faut donc prendre en compte que la
    démarche préconisée par Fabrice, présentée comme quelque chose allant de soi et facile à mettre en oeuvre, n’est pas une promenade de santé et s’apparente davantage à un véritable parcours initiatique. J’en veux pour preuve la petite phrase
    d’avertissement dans le livre de Thorwald Dethlefsen: »un chemin
    vers la santé » qui propose une approche métaphysique des différentes maladies lesquelles sont à l’origine avec quelque raison de pas mal de nos ras l’bol et de nos y’en a mar

    « nous nous adressons à ceux qui sont prêts à s’engager dans
    une voie, non à ceux qui désirent rester immobiles au bord du
    sentier en cherchant des explications prétextes, reliant des faits
    qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. »

    Pour ceux qui sont déjà engagés sur ce même chemin l’article de Fabrice, excellent au demeurant, est une évidence qu’ils appliquent dans chaque évènement douloureux de leur vie.

    Pour conclure, et même si ça n’a rien à voir,l’un des principaux motifs de ras le bol et de y’en a marre que je rencontre dans ma petite vie quotidienne concerne les cerveaux musclés des bureaux d’étude qui trouvent en permanence des systèmes d’ouverture facile des emballages toujours plus sophistiqués pour accéder aux différents produits de consommation courante
    (café, tranches de jambon, ampoules..) Le genre de trucs où tu
    finis les ciseaux à la main pour éventrer le paquet et que tu
    commences ta journée avec le balai et la pelle pour ramasser le café moulu qui s’est projeté dans toute la cuisine. Je prends juste
    cet exemple.Mais je pense pas non plus que Fabrice avait en tête ce genre de situation.En tous cas merci à tous 2 pour cet article.

    Bien amicalement.
    Jean-Luc

  29. Bonjour Sylviane,
    Il en est des commentaires d’articles de blog comme des moments de la vie : cela peut aller du plus léger au plus grave, ou tout du moins à celui où l’importance du sujet mérite qu’on renvoie le ton de la plaisanterie à plus tard.

    Celui à propos des croyances (et du saboteur par voie de conséquence) n’échappe pas à la règle dès lors que certaines d’entre elles peuvent être mortifères avec un taux de réussite avoisinant le 100%. C’est ce que je vais tenter d’expliquer au travers de cet exemple.
    Dans le cadre de mon travail de sapeur-pompier j’avais été appelé sur une intervention pour prendre en charge les parents d’une petite fille de 6 ans qui venait de faire une violente chute de vélo en dévalant une pente sans pouvoir s’arrêter. Une première équipe et un médecin était déjà sur place pour tenter de ranimer la petite qui était déjà dans le coma avant l’arrivée des secours.

    Avec les collègues de ce 2ème équipage envoyé sur les lieux nous nous sommes donc occupés d’apporter un premier soutien psychologique aux parents afin de les réconforter et leur permettre de garder espoir dans l’attente du résultat des opérations de secours.
    Le papa complètement hébété avait été pris en charge par 2 autres collègues. De mon côté j’avais réussi à établir avec la maman un lien de confiance qui lui a permis au bout d’un moment de me dire de façon tellement fataliste que j’en ai toujours les larmes aux yeux et froid dans le dos quand je me rappelle ses paroles : « Vous savez monsieur il est inutile de me raconter des histoires parce que je sais que ma petite va mourir ! Je le sais parce que dans ma famille c’est ainsi : aucune des petites filles n’arrivent vivantes à l’âge de 7 ans ! ».
    J’ai eu beau lui expliquer que tout ça c’était une terrible superstition et qu’il fallait toujours garder espoir tant qu’il y avait de la vie, la maman s’est enfermée dans ses certitudes en me listant toutes les petites filles dans sa famille qui n’avaient pas dépassé l’âge de 6 ans. Et effectivement, comme pour être fidèle à cette sinistre prédiction la petite est décédée à l’hôpital où elle avait été transportée par hélico.

    Cette histoire m’a bien entendu profondément marqué comme tout parent pourrait l’être, parce que le papa portait aussi le même prénom que moi mais également et surtout parce qu’il était programmeur en informatique. S’il lui avait été possible de comprendre que d’une façon analogique nos croyances sont des programmations qui peuvent toujours être modifiées, sans aucun doute que la petite serait encore en vie.

    Mon commentaire tardif sur cet article est surtout un message de savoir être attentif aux programmations et superstitions de ceux qui peuvent être amenés un jour à nous confier leurs croyances erronées afin de leur venir en aide, autant que faire se peut bien entendu, à l’impossible nul n’est tenu !

    S’il en est qui lisent ces quelques lignes et auxquels cette malheureuse histoire vécue peut servir d’exemple pour sauver ne serait-ce qu’une seule vie…
    Bien amicalement.
    Jean-Luc

  30. […] le saboteur qui va vous aider à débusquer celui qui vous empoisonne l’existence depuis des lustres (vous pouvez lire l’article que je lui ai consacré DÉCOUVRIR VOTRE SABOTEUR …  ) […]

  31. […] Jetez votre stress aux orties et profitez-en pour télécharger le SABOTEUR […]

  32. […] certainement de notre amie Sylviane Jung. La semaine dernière, je vous ai présenté son e-book « Le Saboteur », un magnifique travail que nous vous avons offert grâce à sa générosité. Sylviane a lancé sur […]

  33. […] « COMMENT DÉCOUVRIR VOTRE SABOTEUR » […]

  34. […] « Découvrir le saboteur a changé ma vie et peut transformer la vôtre » […]

  35. Bonjour Sylviane,

    ça fait maintenant presque 4 ans que je m intéresse au DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET A LA MEDITATION….j ai lu plusieurs de vos articles mais votre dernier(je pense que c le dernier…excusez-moi si je me trompe)  » et si vs vs sabotiez vs-même) a fait un gd TILT ou DECLIC en moi et vs avez tt à fait raison, je me sabotais tte seule. Grâce à vous, j en ai pris conscience….j avais toujours peur « de ne pas y arriver » ds mes activités quotidiennes du tps où j aidais mon mari, médecin généraliste il y a 25 ans de cela…j avais bcp trop de choses à faire…mon mari travaillait jusque minuit et pfs dérangé encore la nuit…il fallait que je jongle entre prendre les rdz-vs, les enfants en bas âge, le nettoyage, les courses, la cuisine….et je ne vs énumère pas tout…bref, un moment, je n avais plus de sommeil et je suis tombée en « burn-out »…et je me disais svt intérieurement(mon saboteur) »je n arriverai pas à tout faire » et cela m a mis dedans…je vous passe toutes mes années suivantes où je suis tombée très bas….mais depuis que je suis handicapée et que je m intéresse au Développement Personnel e à la Méditation, ça va de mieux en mieux…je progresse…je marche de mieux en mieux et un jour je me remettrai à DANSER, ma 1ère PASSION, ensuite le PIANO(je joue de plus en plus de piano avec de plus en plus de PLAISIR….) je reprends GOÛT A LA VIE…C MERVEILLEUX….JE ME SENS DE MIEUX EN MIEUX DS MA TÊTE….A 60 ANS….J Y CROIS, JE REDANSERAI…EN FAUTEUIL ROULANT OU PAS CAR A FORCE DE FAIRE MA REEDUCATION, MES MUSCLES DE LA CUISSE SE REMUSCLENT ET VONT DE MIEUX EN MIEUX….JE VOUS TIENDRAI AU COURANT…si mon saboteur revient, je ferai alliance avec lui…et je ferai exister ma pte phrase que vs nous conseillez « j ai des qualités inestimables »…ainsi je reprends confiance en moi et j ai de l estime pour moi et l énergie revient….en tous cas, JE VOUS REMERCIE INFINIMENT POUR TOUS VOS ARTICLES QUE J APPRECIE BEAUCOUP….VOUS M AIDEZ BEAUCOUP….JE VOUS AI DEJA ECRIT QQUES FOIS ET VS M AVEZ TOUJOURS REPONDU GENTIMENT ET CONSEILLE….JE VOUS SOUHAITE PLEIN DE BONNES CHOSES ET LONGUE VIE A VOS SUPER BLOGS…..CHALEUREUSEMENT ET COEURDIALEMENT ! ANNICK

  36. […] de la première importance et je vous conseille fortement (et chaleureusement) de télécharger le SABOTEUR (ça peut vous rapporter gros question succès car votre petit copain le mental est un sacré […]

  37. […] existence de vos conditionnements encombrants. Vous en reste t-ils encore ? Nous avons tous en nous un saboteur qui nous rappelle ces fameuses étiquettes de bocaux de confiture, ça colle. On décolle tout ça […]

  38. […] existence de vos conditionnements encombrants. Vous en reste t-ils encore ? Nous avons tous en nous un saboteur qui nous rappelle ces fameuses étiquettes de bocaux de confiture, ça colle. On décolle tout ça […]

  39. […] votre SABOTEUR (cliquez  ICI pour lire l’article et obtenir votre PDF)pour pouvoir vivre en toute quiétude même si la […]

  40. […] en premier Découvrez votre SABOTEUR […]

  41. […] Jetez votre stress aux orties et profitez-en pour télécharger le SABOTEUR […]

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.