Suite au commentaire d’une lectrice et sa difficulté à s’orienter, nous allons voir comment avoir des réponses fiables pour prendre la décision juste en faisant l’exercice des chemins. Le rappel portera sur le protocole à suivre et il vaudrait mieux vous y tenir jusqu’à ce que vous sentiez parfaitement à l’aise avec les questions à poser. Je vous conseillerai aussi, si vous le pouvez, de faite l’exercice avec un ami qui posera les questions et notera vos réponses ce qui évitera de vous stresser avec le processus.

L’INTUITION VOUS AIDE À PRENDRE LA BONNE DÉCISION : L’exercice des chemins.

Quand faire l’exercice :

  1. Vous avez plusieurs options qui s’offrent à vous
  2. Vous hésitez à prendre une décision par rapport à une situation
  3. Plusieurs possibilités vous titillent
  4. Si vous avez des doutes, options, possibilités l’exercice des chemins est ce qu’il vous faut.

Vous trouverez juste après cet article, tout ce que j’ai déjà publier sur le sujet. Donc, relisez tout avant de vous lancer aujourd’hui.

Petit récapitulatif :

  • Vous pensez clairement et calmement à vos choix ou options ;
  • Vous donnez un numéro à chacun ou chacune ;
  • Vous vous remémorez chacun d’eux afin de les avoir bien en tête;
  • Vous vous dirigez vers votre carrefour comme indiqué dans l’article juste après;
  • Vous vous dirigez SPONTANÉMENT vers le chemin 1 et vous commencez :

L’intuition en exercice4- prendre la bonne décision

L’INTUITION et les questions à se poser :

  • Qu’est-ce qui vous attire vers ce chemin et que ressentez-vous immédiatement, vous sentez-vous à l’aise ou pas ?
  • Avancez-vous facilement ou au contraire éprouvez-vous de la difficulté et si oui lesquelles ?
  • Est-ce que c’est un chemin sur lequel vous vous engagez avec entrain ou au contraire  auriez-vous envie de repartir ?
  • La route est-elle droite ou pas ? Voyez-vous le bout du chemin ou pas ?
  • Qu’y a-t-il au bord du chemin,  est-ce stable ou escarpé … inspectez tout avec les yeux de votre conscience intuitive…
  • Le chemin est-il facile ou pas ? Est-ce qu’il y a des choses qui vous empêchent d’avancer et si oui que faudrait-il faire, ou pas,  pour réussir à avancer ?
  • Voyez-vous du monde ou pas ? Des voitures, des vélos et si oui qu’est-ce que tout cela vous inspire ?
  • Quelle est l’ambiance qui règne alentour ? Vous sentez-vous à l’aise par rapport à ce qui se passe autour de vous ?
  • Est-ce qu’il y a quelque chose d’incongru, insolite, hors de propos ou qui vous choque sur ce chemin ?
  • Interrogez sans arrêt vos ressentis. Entendez-vous quelque chose, est-ce qu’il y a des odeurs spéciales ?
  • De quelles qualités intérieures avez-vous besoin pour réussir sur ce chemin ?
  • Où vous mène ce chemin ou cette possibilité ? Vers un avenir positif ou pas ?
  • Qu’est-ce que vous ressentez en arrivant au bout ?

 

Je ne vois aucun chemin, mon intuition ne fonctionne pas…

Inventez-un maintenant et suivez le protocole.

Et si je n’en vois pas d’autres ?

Inventez-les au fur et à mesure, je vous garantis que ça marche.

                                    l’intuition et les chemins

Maintenant voyons l’exercice d’Anna :

  • “Actuellement, je traverse une passe difficile où j’ai fait le choix de travailler sur mon développement personnel. (…) 
J’ai réalisé plusieurs fois votre exercice sur l’intuition concernant un choix à faire, celui avec les chemins… Cela a été difficile au début, je n’y arrivais pas mais j’ai persévéré. Hier, j’ai donc pu entrer en sorte de méditation et visualiser, c’était très étrange. 
J’étais donc dans mon “jardin”, le mieux était fleuri, ensoleillé mais il n’y avait pas de chemin, des cascades entourées le jardin et pour entrer dans les chemins il fallait passer sous les rideaux d’eau”
  • Là, Anna vous faites de la description ce qui ne donne AUCUNE INDICATION concrète puisque vous devez vous voir arriver à un carrefour avec plusieurs chemins qui s’offrent à vous afin de trouver celui qui vous convient le mieux. C’est le but de la manoeuvre.
  • Mon choix à faire, et j’en ai besoin pour avancer, et de contacter ou pas. Quelque chose qui me tourmente depuis plusieurs semaines, je n’arrive à “trancher”.

  • Trois options se sont présentées à moi. :

La première, le contacter

  • je suis arrivée dans une sorte de tunnel noir mais avec pleine de constellations multicolores, je suis ébahie par celui-ci, au bout, une lumière , je m’y dirige, je rencontre le sage, âgé, il m’attends ne me parle pas mais prends ma mains dans les siens avec une sorte de “compassion”. Je me retourne et reviens à mon jardin.

Les questions à vous poser Anna :

  • Ce tunnel noir c’est quoi pour vous, ça vous dit quoi ? Vous sentez quoi du fait qu’il est noir et que c’est un tunnel ? Qu’est-ce qui vous ébahit (le tunnel ou les constellations) et pourquoi vous sentez-vous ébahie ? Ces constellations multicolores dans ce tunnel ça vous dit quoi, ça vous fait pensez à quoi? Que ressentez-vous en les voyant ? Vous sentez-vous heureuse en confiance en les voyant ou pas ? Comment marchez-vous dans ce tunnel noir et comment arrivez-vous au bout ? Cela a été facile ou pas ? De quelles ressources avez-vous besoin pour y arriver ? Que ressentez-vous au contact de votre sage ? S’il vous parlait que dirait-il ? Sentez le message qu’il veut vous transmettre et si rien ne vient SPONTANÉMENT, que ressentez-vous au fait qu’il ne vous parle pas ? S’il vous parlait, dites maintenant SPONTANÉMENT ce qui vous vient.

Dans la seconde, je ne le contacte pas mais avec la volonté de “tourner la page” définitivement et avancer seule.

  • Ici l’option est mal formulée. Rappelez-vous qu’une question bien posée donne une réponse sans ambiguïté. La 2e option serait donc : “je tourne la page définitivement avec X” . Soyez concise et précise.
  • Tout de suite après le rideau d’eau la même lumière mais directement, je la traverse, le même sage est là il est juste “gros” alors que l’autre était menu. Il a le même sourire, et lui, me baise la main et avec un regard comme une sorte de “bien joué”. Je repars à nouveau dans mon jardin.

  • Le rideau d’eau ne vous donne aucune indication de même que votre sage. Le chemin est une métaphore pour concrétiser votre choix ou difficulté donc, vous devez repartir au carrefour et vous laisser attirer par une autre possibilité de route. Si le protocole n’est pas respecté vous allez vous éparpiller ou vous perdre dans des détails qui ne vous donneront aucune indication concrète.

Puis il y a cette troisième qui vient seule, j’avance sans me positionner, sans me poser de question.

  • J’arrive cette fois dans un autre jardin où je suis minuscule, je ne dépasse pas l’herbe, il y a des fleurs , des arbres, je marche et au fur et à mesure je retrouve ma taille normale. Mon ex-ami est là, on se retrouve, heureux et on se promènent ensemble. Je vois une coccinelle, qui s’envole et se métamorphose en sage, qui a le même physique que les autres, il est de corpulence normale. Lui, pose une main amicale sur mon épaule et a plutôt un air de “bravo” dans son regard. Je repars mais cette fois si avec mon ex-ami et nous revenons ensemble dans mon jardin.
    • Ici, ce n’est pas un chemin mais un jardin,  pourquoi pas si au début le code était de “voir” trois jardins qui auraient représenté vos choix ce qui n’est pas le cas ici et donc vous parlez de jardin et pas de chemin et vous prenez un direction totalement erronée. On a plutôt la sensation que le sage vous donne la réponse de votre désir et pas de votre intuition.
    • Bien sûr que vous auriez pu, aussi, vous demander ce que voulait dire pour vous le fait d’être minuscule mais mieux vaut suivre les chemins pour ne pas vous perdre. Voir la coccinelle qui se transforme en sage aurait aussi pu être analysé mais comme je vous l’ai dit précédemment mieux vaut suivre la trame du carrefour et ne pas mélanger les exercices intuitifs.

Résumons Anna le mieux pour vous (et d’ailleurs aussi tout le monde)est  :

  • d’aller au carrefour,
  • de vous laisser SPONTANÉMENT être attirée par une route,
  • de commencer à la voir nettement sur votre écran intérieur ,
  • êtes attiré par quelque chose et vous en demandez le pourquoi ? Vous demander “qu’est-ce que je ressens en voyant cette chose qui attire mon regard ? Ça me dit quoi ?”
  • suivez le plan sinon vous vous perdrez
  • Donner un titre à chaque chemin
  • Faire le lien avec votre question.

Quand vous dites “En effet, aucun des choix ne m’a mis sur un chemin qui m’a semblé pénible ou dangereux ou difficile”, vous n’avez vu en réalité qu’un chemin, le premier, donc, oui il vaudrait mieux refaire l’exercice.

  l’intuition et les chemins

 

Soyez de vrais Sherlock Holmes, regardez ce qui borde les chemins, quel paysage il y a alentour, si vous marchez facilement ou pas, s’il y a des choses qui vous empêchent d’avancer ou qui sont difficiles à surmonter, bref tout ce qui sur, une route normale, pourrait se présenter. Surtout éviter les descriptions, demandez-vous toujours :”je vois cela, ok, qu’est-ce que ça veut dire ?” Voir ou sentir cela veut dire quoi ? Pourquoi est-ce important ? Et laissez-vous RESSENTIR dans votre corps si c”est agréable ou pas, positif ou pas ?

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là: