*STRESS* Les dessous d'un drame :  la solitude ... en couple

Chantal  Rialland dans sa chronique nous parle d’un drame,  hélas partagé par des millions de gens : SE SENTIR SEUL/E DANS SON COUPLE

Alors que faire lorsque le poids de cette solitude devient trop lourd ?  Comment réagir ? Comment s’en sortir ? Ecoutons Chantal

Je vis en couple mais je me sens solitaire.

Réfléchissons ensemble à comment remédier à cette situation triste et pas du tout épanouissante.

 

En premier lieu, il s’agit de revisiter votre psychogénéalogie.

Très souvent, vous répétez des scénarios familiaux. Quelle est votre image de l’homme ? Quelle est votre image de la femme ? Quelle est votre image du couple ? Il y a, la plupart du temps, beaucoup de nettoyages à faire pour ne pas projeter une foultitude de choses et ne pas courir à l’échec conjugal.

 

En second lieu, posez clairement le problème :

Qu’est-ce qui va bien ? Qu’est-ce qui ne va pas bien ? Essayez de définir quelle solitude vous ressentez : « Je suis la boniche taillable et corvéable à merci », « Il est toujours collé devant sa télé ou son ordinateur », « On n’a pas de conversation », « Il n’a qu’une chose qui l’intéresse, le sexe », ou à l’inverse, « On fait l’amour tous les 36 du mois », etc.

 

Ensuite, essayer de dialoguer.

C’est tout un art de dialoguer. Ce n’est pas une scène de ménage que vous voulez, c’est avancer ensemble. Ne pas commencer « bille en tête » avec tout ce qui ne va pas. Commencez, au contraire, par ce qui va bien. N’attaquez jamais l’autre, style : « Tu es ceci », « Tu es cela ». Parlez de comportement : « Ton comportement… me pose problème. Comment pouvons-nous faire ? ». Ne jamais oublier que les hommes, pour la plupart, n’ont pas été éduqués à exprimer leurs ressentis, leurs émotions, leurs sentiments. Et cela depuis des millénaires. Heureusement, c’est en train de changer mais c’est encore très difficile pour eux. Pour vous donner une image, c’est autant l’Himalaya que, pour une femme, de demander une augmentation à son patron. Vous imaginez !!! N’hésitez pas à vous faire aider par une tierce personne, thérapeute ou conseiller. Cela aide beaucoup à dépassionner le débat et à trouver des solutions constructives.

 

Parfois, il faut oser tourner la page.

Si vous n’êtes pas heureuse, qu’est-ce qui vous empêche de divorcer ? On ne reste pas ensemble « pour les enfants », par peur financière, par peur « du quand dira-t’on ? », par peur de la solitude. Réveillez-vous !!! La peur est, toujours, une très mauvaise conseillère qui vous emprisonne.

 

Les hommes aussi.

Beaucoup d’hommes souffrent, eux aussi, de la solitude dans leur couple mais ne l’expriment pratiquement jamais. Ils n’en pensent pas moins… « Je ne suis qu’un compte en banque sur patte », « Elle n’est jamais contente et me fait tout le temps des reproches », « Je ne sais pas comment faire pour la rendre heureuse »,

« Elle me considère comment un enfant de plus, c’est tout ».

Beaucoup de mes patientes sont « sidérées » quand je leur dis qu’un homme aime qu’on le félicite, qu’on le complimente, qu’on lui dise qu’on l’apprécie et que l’on l’aime. Et même qu’il est beau, oui, oui, oui. Cela peut changer beaucoup de choses. Essayez, vous verrez…

www.chantalrialland.com

 

et une magnifique chanson de Zaza Fournier : MON HOMME
[youtube code= »G6e7KR0SU0s »]

Crédit photo © carlosgardel – Fotolia.com

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

[likebox]

Et recevez régulièrement des infos en vous inscrivant à la newsletter.

[aweber]
28 commentaires
  1. Bonjour Chantal,
    Effectivement c’est une situation très pénible que j’ai vécu il y a déjà des années avec un précédente compagne.
    Et pourtant je n’avais pas vraiment quoi que ce soit à lui reprocher…
    C’était juste l’impression qu’il n’y avait plus vraiment de connexion.
    Nous nous sommes finalement séparés pour le bien-être de chacun.
    Prends soin de toi
    Luc Mistyer-no-stress

  2. Bonjour Sylviane, à bien observer la chose, je dirais qu’il existe une énorme pression sociale qui pousse les gens à être en couple pour être dans la norme aux yeux des autres. Et puis on nous le vend partout ce bonheur d’être à deux comme sur les images…

    On n’a pas tous besoin des même choses, certains ont besoin d’une vie de famille, d’autres d »être solitaire. A chacun de faire le point sur ce qu’il désire vraiment et de poser des actions jour après jour.

    zenie

  3. Salut Chantal et Sylviane,

    v’là l’empêcheur de bloguer en rond 🙂 .

    Je ne suis plus du tout convaincu que le « mariage, enfants, petite maison » soit encore à la mode.

    Que du contraire.

    Il y a 20 ans peut-être, mais plus maintenant.

    Mon fils ainé a 26 ans et il joue encore les Tanguy avec beaucoup de persévérance.

    Son frère de 24 ans ne s’est pas marié mais seulement mis en ménage avec son amie lorsque celle-ci est tombée enceinte et ils vivent chez les beaux-parents.

    Et chez tous les gens que je connais, c’est le même plan avec leurs enfants.

    On reste de plus en plus longtemps chez papa maman et rien ne presse pour avoir des enfants.

    Le mariage-enfants, n’est plus l’image du bonheur et la société s’en accommode fort bien.

    Et de même, comme vous le faites remarquer, je ne connais plus beaucoup de femmes qui se laissent marcher sur les pieds.

    J’ai été payé pour constater que, clientes ou adversaires (ouïe, ouïe, ouïe), les femmes, depuis un certain temps déjà, jouent jeu égal avec les hommes dans les relations de couple.

    Et il faut admettre d’un autre côté que les hommes ont besoin aussi de leur dose de câlins (différemment sans doute) pour éviter cette « solitude » dans le couple.

    Par contre, qu’en est-il du dialogue?

    Je crois qu’à Bruxelles on en est déjà à 2 divorces pour 3 mariages
    (un bon titre pour faire un film).

    Comment doit-on l’interpréter? On se rentre dedans (hum) plutôt que de dialoguer ou c’est du dialogue qu’il ressort que la séparation s’impose.

    Mon expérience professionnelle me pousserait à penser que l’on tend plutôt vers la deuxième solution vu l’augmentation croissante des divorces par consentement mutuel.

    Moins de haine et plus de dialogue?

    A envisager sous l’angle d’une approche pluridisciplinaire.

    @+
    Christian.

  4. Bonjour à tous,
    L’article comme vos commentaires sont très intéressants. Chacun ressent les choses différemment et il est vrai que l’on n’est pas tous faits pour vivre en couple. Je fais partie des personnes divorcées et depuis plus de 15 ans j’ai un ami mais nous ne vivons pas ensemble. Pourquoi supporter les choses que l’on ne supportent pas. Immanquablement on arrive à la dispute. En ne vivant ensemble que les moments que l’on choisit tout est beaucoup plus facile. Je ne suis pas faite pour vivre avec quelqu’un, même pas une copine.
    Que votre journée soit belle et heureuse.
    Danièle

  5. Voici un commentaire reçu par mail de F.

    La solitude dans un couple cache beaucoup de choses mais avant de commencer à imaginer les causes, il faut privilégier le dialogue avec son partenaire pour pouvoir déceler les causes ensemble et proposer des solutions durables

    Je ne pense pas que cela aie la même ampleur ou intensité partout dans le monde
    Il y a des cultures où cela ne pose aucun problème alors que dans
    d’autres elle peut dégénérer et occasionner des incidences fâcheuses

    Je vais pouvoir revenir plus tard compte tenu de mes occupations actuelles

  6. Bonjour Sylviane et Chantal,

    C’est bizarre tout de même qu’il y ait des personnes qui se sentent seules en couple, qui en souffrent, et qui ne se séparent pas pour des questions d’argent, à cause des enfants, etc. ou tout simplement par peur de se retrouver seules…

    Elles sont déjà seules tout en «subissant la présence d’une autre personne» qui ne leur apporte pas grand chose, voire rien du tout, du moins au niveau émotionnel.

    Pas évident pour tous de se prendre en charge émotionnellement, physiquement, financièrement, etc.

    Amicalement,

    Sco!

  7. Bonjour à tous,

    Moi je trouve que plusieurs couples ont oublié le verbe , et je trouve aussi que la majorité des gens n’acceptent pas . les couples cherchent toujours une vie sans problème.

    Moi aussi je me trouvais dans la même situation avec ma femme, y a quelques années, dés que je fais une , elle commence à hurler, et à me blâmer (elle croyait peut être que je suis un ange qui ne fait pas d’erreurs). Mais je ne vous cache pas que mois aussi je pensais au divorce à cause de ça. bref dans la vie des couples y a toujours des hauts et des bats, et chacun de nous devrait trouver les points faibles de son partenaires, afin d’arriver à une réconciliation.

    Cordialement
    Abdel

  8. Bonjour Abdel

    Et merci de partager ces moments personnels de ta vie avec nous. Je crois aussi que les gens ont oublié de communiquer et pensent réellement que l’autre « doit deviner » ce qui se passe chez son/sa compagne

    Se mettre à la place de l’autre est un excellent exercice et sert non seulement pour les couples mais aussi dans notre vie quotidienne.

    Surtout ne pas laisser les « non-dits » envahir et pourrir l’ambiance car c’est un cercle infernal, ne pas pointer le doigt vers l’autre et s’asseoir pour converser, si tout cela ne donne rien alors effectivement des mesures s’imposent`

    À bientôt

  9. Bonjour à tous,

    Gros débat dites moi 🙂
    Zénie a clairement marqué un point par rapport à l’image du couple dans notre société. C’est un peu le modèle tout tracé d’une vie tout comme les études se résument désormais à faire une terminale S et finir ingénieur ou diplomé d’école de commerce. On se doit d’être dans la normalité.

    Mais la vérité à l’intérieur de nous peut être tout autre. Si nous sommes avec une personne qui ne nous satisfait pas, osons changer. Pesons le pour et le contre en fonction de tous les éléments que l’on possède et prenons une décision à laquelle on se tient.

    Et voyons positif. Il y a du positif en toute chose 🙂

    Dorian

  10. Bonjour Sylviane & Chantal,

    il est vrai que le manque de dialogue est souvent la cause de beaucoup d’incompréhensions.

    Ce qui est plus paradoxal, c’est que nous vivons dans une époque ou la communication devient de plus en plus aisée et qu’en même temps nous oublions de communiquer de partager de plus en plus avec les personnes qui nous sont toute proche.

    Excellente journée,

    Albin

  11. Bonsoir Sylviane,
    La solitude du couple est effectivement un remake de notre
    solitude d’enfant, sauf que nous sommes toujours bluffés par
    le fait que nous croyons être des adultes dans le moment
    présent!
    Il existe aujourd’hui des techniques thérapeutiques de couple
    qui permettent réellement, si c’est le projet du couple, d’arriver
    à s’entendre en comprenant bien la notion de blessure.

  12. Bonjour Hannah,

    Nous trimballons effectivement les blessures de l’enfance non guéries jusqu’à ce que nous prenions conscience que nous reproduisons toujours les m^mes schémas

    Parfois il faut aller jusqu’au fond du gouffre pour remonter – ou pas.

    Si les eux partenaires sont d’accord pour faire l’expérience de la thérapie familiale alors il y a plus de chances que les affaires se règlent mais si l’amour est mort qu’il n’existe plus de tendresse alors mieux vaut se séparer

  13. C’est assez contradictoire de ce dire que l’on peut se sentir seul dans un couple.. et pourtant. Quoi qu’il en soit, je pense u’il est bon de ne jamais se reposer entièrement sur son conjoint, d’avoir une vie à soi qui permette de rebondir ensemble lorsque ca ne va pas trop …

  14. Bonjour Julien,

    Tout à fait d’accord avec vous , conserver sa personnalité, avoir ses propres centres d’intérêt et ne pas se reposer sur l’autre sinon ça devient étouffant pour celui qui porte tout ce poids.

    Parfois aussi, je devrais dire souvent, les gens s’éloignent les uns des autres par manque de communication et un jour la fissure s’est transformée en abime

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.