l'intuition vous parle a travers les reves, l'ecoutez-vous

Il y a quelques décennies, je traversais une période de grande turbulence, atterrée par les bouleversements qui se profilaient à l’horizon, licenciement et chômage qui arrivaient à vitesse grand V, une peur au ventre qui me mettait dans un stress épouvantable perdant sommeil, joie de vivre et ruminant non-stop des scénarios catastrophes de plus en plus spectaculaires (Spielberg à côté c’était du Nanan comme on disait autrefois) bref une panique totale et un soir, miracle je rêve, un rêve qui a transformé radicalement ma vie de peur et de “ruminage”, c’est de ça que je vais vous parler aujourd’hui

Les rêves sont un réservoir de connaissance et d’expérience, pourtant ils sont souvent négligés ou ignorés en tant que vecteur d’exploration de la réalité –

Tarthang Tulku – L’Ouverture de l’esprit

L’ÉLIXIR DE MORT ou LE RÊVE QUI A CHANGÉ MA VIE

rêver, rêver

rêver, rêver

Dans cette phase si difficile de ma vie (l’une d’elles) , la plupart du temps je ne faisais même plus attention à mes rêves emportée dans une spirale de stress qui semblait ne jamais vouloir finir et puis, une nuit, je m’endors et fais un rêve étrange:

Je suis quelque part (où je ne sais pas) avec un personnage auprès que je sais être la Mort qui me dit: “bon, maintenant tu dois boire l’élixir de mort, tout le monde le prend. C’est ton tour et Elle me tend une petite bouteille pour prendre le fameux élixir.

Vous comprendrez bien que je n’étais guère enthousiaste. Et la Mort d’insister : “allez va, c’est ton tour, tout le monde le prend” et moi de résister jusqu’au moment où je me rends compte qu’il n’y a plus rien à faire, je dois  prendre ce fichu élixir, sans joie bien sûr, mais il n’était plus question de reculer

Je bois donc l’élixir et je me sens partir lentement, lentement et … alors que je m’enfonçais dans une espèce de sommeil …

je me réveille dans le préau d’une école, les élèves regardant la scène avec leur professeur derrière les vitres de leurs classes et la Mort qui me dit : “alors ça, je ne comprends pas, tous les les gens qui l’ont pris sont morts, je ne comprends pas

Une grande paix m’envahit alors et je me réveille.

CE QUE L’INTUITION M’A RÉVÉLÉ CETTE NUIT-LÀ

Mon licenciement que je voyais comme une mort était certes la fin de quelque chose mais je n’allais pas en mourir mais renaître à quelque chose d’autre pour aussi étrange que cela pouvait paraître à ce moment-là car je me voyais plutôt sombrer que renaître !

L’intuition s’était servi d’un rêve très”parlant” si je puis dire pour me faire savoir qu’il n’y avait aucun risque (même si j’étais convaincue du contraire ou plutôt si mon mental diablotin me faisait croire que j’allais à la mort)  ma nouvelle profession s’annonçait  sans problèmes et le chômage était une grande opportunité plutôt qu’une tragédie.

Sur le moment je ne voyais pas bien ce que pouvait vouloir dire PRÉAU, ENFANTS, PROFESSEURS puis rapidement quand j’ai commencé à exercer mon nouveau métier (thérapeute) ,’ai commencé à animer des séminaires de développement personnel et plus particulièrement sur L’ESTIME DE SOI , L’AFFIRMATION, L’INTUITION et d’autres qui ont suivi. Donc, j’étais en quelque sorte comme le professeur ou celui qui transmet, celui qui enseigne quelque chose et” les élèves” représentaient mes futurs clients.

Quand je me arrivée à mon travail j’étais transfigurée franchement ce rêve avait éradiqué mes peurs et si je n’avais pas écouté le message envoyé par mon intuition, je me serais probablement rongée les sangs et ne serais peut-être jamais devenue la thérapeute que je suis aujourd’hui.

Ce rêve, après tant d’années reste gravé dans ma mémoire comme au premier jour et je n’ai jamais oublié non plus cette sensation de partir de l’Autre CÔTE”, sensation qui a été tellement vive  que je la ressens encore parfaitement aujourd’hui mais sans peur.

Le rêve

Le rêve

LES RÊVES SONT VOS AMIS – Comment faire pour s’en souvenir  ?

1) le plus important c’est vraiment de VOULOIR s’en souvenir, j’entends parfois des personnes qui me disent : “je ne rêve jamais, je ne me souviens de rien” eh bien dire qu’on ne rêve pas est impossible car vous rêvez à peu près  deux heures par nuit, dire qu’on ne s’en souvient pas c’est vrai que beaucoup se réveillent le matin sans aucun souvenir et si vous prenez des somnifères ou produits “endormants” il y a de fortes chances que vous soyez dans ce groupe-là

2) il est nécessaire de suivre un certain protocole (ne vous stressez pas c’est très simple mais je préfère le mot protocole à règles ça fait trop école !) qui est :

se dire avant d’aller se coucher que l’on va se rappeler de ses rêves

avoir un carnet, un stylo/crayon, un magnéto une lampe et tout de suite les écrire si on se lève la nuit

le matin rester dans la même position de celle qu’on avait au réveil pour se souvenir du dernier rêve et le noter immédiatement

chut, je rêve

QUELQUES TECHNIQUES POUR SE SOUVENIR DE VOS RÊVES par Paule BOUCHER

Je vous partage quelques astuces. Essayez-les pour découvrir celle qui sera la plus efficace pour vous.

La technique du verre d’eau est celle-ci : avant de dormir, buvez la moitié de votre verre d’eau en vous disant que le lendemain matin, au réveil, en buvant la seconde moitié, vous allez vous souvenir immédiatement de vos rêves.

Écrivez sur une feuille : Cette nuit, je me souviens de mes rêves. Gardez cette feuille et un crayon sur votre table de nuit en vous engageant à écrire vos rêves au réveil, peu importe l’heure. Répétez ce scénario jusqu’à 21 jours. Je n’ai encore jamais rencontré personne qui, l’ayant fait fidèlement, n’est pas parvenu à se rappeler de son contenu onirique. Il est rare que l’on doive attendre les 21 jours recommandés.

Conclusion : Ne pas écouter vos rêves vous privent sans aucun doute d’une aide appréciable pour comprendre votre vie ÉVEILLÉE, comme vous le savez maintenant l’INTUITION se sert de tout un tas de supports pour communiquer avec vous à et les rêves est la voie royale pour la connaissance de vous-même et de votre vie, elle peut changer votre vie (comme elle l’a fait pour moi) encore faut-il l’entendre et l’ECOUTER, alors ne vous privez pas de cet ami qui vous veut du bien LE RÊVE

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

[likebox]
27 commentaires
  1. Bonjour Sylviane,
    Il y a quelques jours j’ai rêvé de ma maman qui est décédée il y a quelques années déjà. Habituellement, je ne rêve pas d’elle mais je pense à elle tous les jours.
    Dans ce rêve elle me disait que c’était de sa faute et j’essayais de l’en dissuader.
    Lorsque je me suis réveillée, la première pensée que j’ai eu : ma maman est toujours là pour m’aider sur le chemin de la vie.
    Mais je ne sais pas si ce rêve pouvait avoir une autre signification.
    Belle et douce journée.
    Danièle

    • Bonjour Danièle

      Les rêves ont la signification que NOUS NOUS LEUR DONNONS, c’est toujours celui qui rêve qui peut décoder, les autres personnes peuvent nous donner des idées qui font résonance mais c’est toujours le rêveur qui peut le faire c’est pourquoi tous les dictionnaires et autres bibles des rêves ne sont que de l’amusement donc tu as raison c’est toi qui sais et qui sens

  2. Bonjour Sylviane,
    Grâce à toi je vais reprendre mes bonnes habitudes. C’est vrai que les rêves nous guident.
    J’avais le réflexe de le noter, surtout dans des périodes difficiles. Ça donne un éclairage sur notre état intérieur.
    Certains thèmes reviennent d’ailleurs en fonction de mes questionnements du moment.
    Je ne connaissais pas la technique du verre d’eau, je l’adopte ! Et zou, je ressort le carnet et le crayon. Et je ne pense pas qu’il va me falloir 21 jours puisque j’ai déjà pratiqué 😉 .

  3. Je reviens, Sylviane, pour te dire que l’entête de ton blog est magnifique !
    Ce trou de serrure lumineux comme la vie et cette belle clé !
    Dommage que ça n’apparaisse pas systématiquement. Il faut cliquer sur accueil pour tomber dessus.
    En tout cas, bravo 😉 !

  4. Bonjour Sylviane,

    Je connais cette technique du crayon, du papier et des 21 jours.
    Sauf qu’elle ne marche pas pour moi !
    A une époque je voulais moi aussi avoir des souvenirs de rêves le matin.

    Je m’endors sans aucun problème depuis toujours, je ne me réveille jamais avant l’heure normale, et toujours en forme.
    C’est comme ça, et c’est de famille en plus…Nous sommes quatre à fonctionner de cette manière.(famille biologique, parce que pour les conjoints c’est un peu différent !)
    Et je ne prends aucune sorte de médicaments, alors des somnifères…l’idée ne me viendrait même pas.

    Donc peut-être que mes rêves n’ont pas besoin de se faire connaître à ma conscience éveillée pour me guider ?
    D’ailleurs les textes spirituels n’ont pas du tout la même vision des rêves que la psychanalyse.

    Si tu peux me “soigner” ?! Même si je vais très bien comme ça !
    Amicalement.
    Marie.

    • Bonjour Marie

      Bienheureuse Marie qui dort d’un sommeil profond, si tu ne te rappelles pas de tes rêves c’est parce que ça doit être comme ça tout simplement, j’ai eu des phases où les rêves de la nuit étaient vraiment très nets (au moment de ma psychanalyse) et puis après avoir un peu perdu l’intérêt je m’en souvenais avec difficulté puis c’est revenu avec mon intérêt.

      Il me semble que les “grands rêves” qui viennent pour transformer nos vies ou les pacifier ou pour nous faire comprendre quelque chose ont un impact sur tout le monde, les gens s’en souviennent comme ce rêve dont je parle dans l’article qui est aujourd’hui aussi net qu’il y a 30 ans

  5. Bonjour Sylviane
    Depuis plusieurs années j’interprète les rêves, et je voudrais éclairer cette notion mal comprise d’interprétation : quand tu dis Sylviane que les rêves ont la signification que le rêveur leur donne, il faut comprendre ce que cela veut dire : il y a du vrai et de l’inexact là-dedans. Si cela était vrai, tout le monde saurait interpréter ses rêves, ce qui est loin d’être le cas. Si les gens cherchent tant à savoir, c’est bien qu’ils ne comprennent pas. Bien sûr qu’un rêve que l’on fait nous est adressé à nous et pas au voisin, donc, le rêve va utiliser un langage qui nous parle : seulement, ce langage nous est la plupart du temps inaccessible simplement parce que le rêve parle par métaphore et n’a pas la même logique que nous : il s’exprime différemment de ce dont nous avons l’habitude.
    En plus, même Jung regrettait qu’il n’exista pas un 2ème Jung pour l’aider à interpréter ses rêves, à cause de notre difficulté à nous voir tel que nous sommes sans projection, sans peur, sans refus…. Interpréter ses propres rêves est la chose la plus difficile au monde. Un bon interprète est quelqu’un qui connait le langage des rêves, son fonctionnement, et qui peut par ses questions au rêveur faire jaillir de la bouche du rêveur l’intuition de ce que représente tel ou tel symbole en fonction de ce qu’il a vécu la veille du rêve : ensuite, fort de ces renseignements, il va faire une synthèse de toutes les images alliées au scénario qu’il va restituer au rêveur : et là, le rêveur comprend soudain son rêve et peut intégrer ses messages à sa vie, à son quotidien.
    Le monde de l’interprétation est malheureusement trop peu connu. Quel dommage.

    • Bonjour Aline

      Je persiste et signe pour dire que personne ne peut décoder les rêves de quelqu’un à sa place on peut évidemment comme je l’ai fait pendant ma psychanalyse avoir quelqu’un qui nous guide précisément pour débroussailler ce qui avait sens ou pas dans le fatras souvent incompréhensible des symboles et images souvent saugrenues qui nous parviennent mais personne ne peut savoir mieux que nous ce qui fait résonance ou pas, c’est une guidante pas une interprétation

      Trouver quelqu’un qui guide oui et c’est bien quand on peut trouver ce genre de thérapeute mais rencontrer quelqu’un qui nous donne des significations pour nous non

      j’ai aussi suivi des formations pour décoder les rêves, les miens, et vraiment ça m’a beaucoup servi même si ma psy (adepte de Jung) m’avait bien aidée, j’ai beaucoup aussi étudié avec une canadienne et bien sûr il y a des protocoles à suivre qui aident vraiment

  6. Je ne comprends pas bien votre réponse : me serais-je mal exprimée ? On ne peut effectivement pas plaquer une interprétation toute faite sur le rêve de quelqu’un, mais l’aider à faire surgir le sens, oui. L’interprète aide la résonance à surgir : c’est comme un accouchement : c’est bien la parturiente qui accouche, mais la sage-femme aide l’enfant à sortir : accoucher seule est risqué, accompagnée c’est mieux.
    En fait, c’est une question de vocabulaire : interpréter ce n’est pas plaquer des significations toutes faites : interpréter Mozart, ce n’est pas le trahir. On n’interprète pas seul, mais en dialogue avec le rêveur, et l’interprète, qui est au service du rêve, permet au rêveur de prendre conscience de subtilités qui risquent de lui échapper s’il ne se débrouille qu’avec ses propres repères. Car la compréhension d’un rêve n’est pas due à la simple intuition, mais aussi à la logique inhérente au rêve, et il est très difficile de comprendre un rêve, simplement parce qu’il y a faut le concours à la fois de la logique et de l’intuition, en même temps.

  7. Bonjour,

    J’ai lu avec attention cet article. Depuis peu de temps, je prête une attention particulière à mes rêves. Depuis l’enfance, j’ai toujours eu une activité onirique très intense. J’ai une excellente mémoire. Je me rappelle en générale de tous mes rêves. Par contre, je ne leur portais pas beaucoup d’importance, voire pas du tout. Jusqu’à ce jour, il y a peu de temps, où j’ai perdu un être cher. Sans rentrer dans les détails, j’ai eu un déclic. J’ai compris que mes rêves étaient là pour m’accompagner, me guider. Je confirme que l’interprétation des rêves est propre à chacun. Il faut effectivement les noter. Le message envoyé peut ne pas être compréhensible de suite. Il viendra peut être plus tard. Il m’arrive de comprendre certains rêves aujourd’hui, alors que je les ai rêvés il y a plus de 20 ans. Nous devrions intégrer nos rêves dans notre quotidien. Et au petit matin lorsque l’on croise notre famille ou nos collègues de travail, les interpeller en leur demandant : ” salut t’as passé une bonne nuit. Tu as rêvé de quoi?” Mais une chose est sûre. Ne négligez pas vos rêves.

    • Bonjour Florence

      Le monde des rêves est fascinant sans aucun doute et les noter tout de suite au lever est essentiel car ils sont très volatils et même changer de position dans le lit en fait partir une bonne partie donc garder sa position du réveil et se le remémorer tout de suite sinon il n’en restera pas grand chose. Il y avait en Malaisie les SENOÏ qui étaient appelé le peuple des rêves car chaque membre de la tribu parlait au petit déjeuner de ses rêves nocturnes et ils les décodaient en famille, pas mal ça non ?

  8. Depuis plus de 15 ans, je note mes rêves, suite à une psychanalyse jungienne. Ils peuvent facilement être déchiffrables comme parfois sacrément hermétiques. Pas toujours facile de faire la part des choses entre : passé, présent, avenir.
    Par contre, je ne suis pas pour raconter mes rêves aux autres, en dehors de certaines personnes déjà “éveillées” et avec qui je peux échanger. En effet, les rêves parlent de soi mais aussi de la manière dont on perçoit les autres, on les “capte” . Il faut parfois savoir se taire, pour préserver son intimité la plus profonde, mais aussi pour ne pas bousculer les personnes dans leur évolution. Il y a un dicton qui dit “celui qui sait se tait”

  9. En fait, les rêves ne viennent pas de nous, mais d’une autre dimension : ils viennent nous délivrer des informations que nous avons besoin de connaître : si un rêve vous parle de quelqu’un d’autre, il s’agit déjà de déterminer s’ils s’agit de la personne réelle ou d’une partie de vous ou encore d’une autre personne.
    Dans le cas où il s’agit de la personne réelle, le rêve ne vous montre pas comment vous percevez cette personne, parce que cela vous le savez, mais le rêve vous montre plutôt comment lui perçoit cette personne, et cela correspond à ce qu’elle est en réalité. Reste pour vous à déterminer pourquoi le rêve vous en parle, les conclusions que vous devez en tirer pour vous, car le rêve ne fait rien au hasard, et ensuite déterminer si vous devez lui parler ou pas.
    Penser que l’on ne doit parler qu’à des gens en voie d’évolution est un pléonasme, puisque nous sommes tous sur terre pour évoluer, simplement il y a des gens qui évoluent en dehors de démarches dénommées comme telles. Tout le monde rêve, tout le monde peut apprendre de ses rêves.
    Bien sûr, si le rêve vous apprend que votre patron est une personne qui, sous une apparence autoritaire, a en fait du mal à s’affirmer, il n’est en effet pas judicieux d’aller lui en parler comme ça, mais regardez pourquoi le rêve vous en parle, et soyez vigilante, et peut-être à un moment il vous viendra de dire quelque chose de pertinent.
    Mais l’autre jour, j’ai rêvé d’une personne que je connais, et lui raconter mon rêve a permis d’éclaircir une situation, alors qu’il s’agit d’un cartésien, mais il m’a surpris par son attention.
    J’ai remarqué que les gens n’ont pas besoin d’être dans une démarche spéciale pour se sentir touché par un message de rêve lorsque l’interprétation est juste.
    Je comprends que vous puissiez désirer vous protéger, mais en réalité, les gens qui comprennent les rêves sont si rares que vous ne risquez pas grand chose à en raconter une partie. Spontanément les gens racontent leurs rêves sans que cela prête à conséquence. Même moi qui interprète les rêves, je ne comprends pas spontanément tous les rêves que l’on me raconte. Mais les raconter fait du bien. Ils sont fait pour être raconté, puisque nos contes actuels sont des anciens rêves qui se sont racontés et racontés.

  10. Pour répondre à votre message Aline, lorsque je disais que je ne racontais pas mes rêves, c’est qu’il y a des rêves à ne pas mettre entre toutes les oreilles d’où l’échange avec plutôt des personnes éveillées à cela.
    Par ailleurs, je trouve cela amusant de voir que selon les croyances des personnes le rêve vient de soi et que de soi, pour d’autres d’une autre dimension. Pour ma part il y a les deux : les rêves que l’on met en scène soi-même donc que l’on crée (même si c’est inconscient), et les messages que l’on reçoit et là c’est le mystère de la provenance. Au final, dans le respect des croyances de chacun, l’essentiel c’est surtout l’attention qu’on leur porte.

    • Bonjour Véronique,

      Je crois comprendre ce que vous voulez dire, par “les rêves à ne pas mettre entre toutes les oreilles” c’est pour les personnes qui n’y croient pas et ne sont pas éveillés” à cela ou intéressées par cela quant aux significations un psy vient de bouleverser complètement ce qu’en disait Freud et Jung en donnant une interprétation encore totalement différente d’eux , j’avoue ne pas avoir du tout adhéré à ses explications (Dr. Tobie Nathan) Pour moi un des meilleurs livres des rêves psychanalytiques et celui de Ernest AEPPLI qui m’accompagne depuis plus de 2 décennies

  11. Heu Véronique, pouvez-vous m’expliquer comment nous pouvons mettre en scène un rêve nous-même : à moins de faire un rêve lucide et d’avoir une certaine latitude pour explorer ce monde volontairement, je ne vois pas comment nous pouvons nous y prendre, étant donné que nous sommes plongés dans l’inconscient, ce qui débranche le mental. J’avoue ne pas en avoir rencontré. Qu’entendez-vous par là ?
    Quand aux rêve à ne pas mettre dans toutes les oreilles, je ne raconte pas non plus tous les miens à n’importe qui, mais il y a parfois un élan à en raconter un, va savoir pourquoi : dans ces cas là, je ne réfléchis pas pour savoir si la personne en face peut comprendre ou pas. Ce qui me dérange, c’est que vous parlez de personnes éveillées à cela : vous voulez dire d’autres personnes qui cheminent avec leurs rêves : évidemment, si c’est pour échanger au niveau de l’interprétation, cela se comprend.

  12. bonsoir Sylviane,
    Oui, je suis bien d’accord avec vous, je ne comprends ni n’adhère aux interprétations de Tobie Nathan, qui appelle son livre “nouvelle interprétation” et n’offre que du vieux ! J’aime bien aussi Aepli, mais aussi Christiane Riedel qui propose dans son livre Rêves à Vivre une vraie méthode d’interprétation éprouvée.

  13. Bonjour,

    Etant dans le domaine de l’automobile pendant 35 ans et que j’ai quitté il y a 15 ans. je me suis retrouvé à réver chaque nuit parfois, au moins 1 rêve lié à l’automobile.
    Où j’étais acteur, parfois conducteur ou également voyeur. C’était aussi bien un rêve mettant en scène mon ancien bâtiment, la maison que les autos, en panne, à réparer, à vendre, bref bourrage de crâne pendant au moins 10 ans voir à aujourd’hui car cela reprend.
    J’ai arrêté car je voulais vivre une autre aventure de vie, malheureusement en créant une nouvelle activité, totalement différente de l’ancienne, il y a 12 ans, j’ai, pour schématisé la situation, ouvert un panier à scorpions (trop long à expliquer en deux lignes) qui me mordra économiquement très fort en me mettant dans une situation très difficile au niveau professionnel.
    Les rêves étaient récurrents, quasi journaliers entre 2000 et 2004, ils s’espaceront mais seront permanent au moins une fois tous les 15 jours.
    ils reprendront vigueur en cours de route puisque j’ai traversé jusqu’en 2014, procès, pertes financières et divorce.
    Ces rêves furent probablement alimentés par la contradiction de ma vie, à savoir, en cause le panier à scorpions, l’obligation par nécessité à ré exercer l’ancien métier arrêté auparavant par saturation morale. Donc pour vivre, j’ai dû faire ce que je déteste !
    Et donc, comme je déteste ça depuis déjà bien longtemps, celui-ci ne peut pas m’apporter l’aisance, ni la belle vie.

    Mais, et cela personne n’a jamais pu me donner une réponse qui m’éclaire, pourquoi 99 % de mes rêves ont un rapport avec ce que je ne veut pas faire.
    Pendant des années, je les ais notés, me réveillant la nuit pour les écrire. J’en ai fait un cahier de tous ces rêves d’autos ! Mes jours et mes …nuits ne sont peuplés que d’autos ou de ce métier.
    Pendant des années, j’ai tenté d’en extirper les sens, les infos qui sont bien reliées à mon vécu de chaque jour. Je pense que ceux-ci avaient disparus de mes nuits lorsque j’ai lançé ma nouvelle activité. Si je peux mettre des dates, je penserai que j’en ai été débarrassés pendant deux ans.
    Pour faire clair, parfois mes “journées de nuit” sont autant productive en terme de travail fait que celles de jour où je preste !
    Donc, vous l’avez compris, certaines nuits ne sont pas récupératrices et le matin, je suis fatigué …….d’une nuit de boulot !!
    15 ans que cela me pourrit la vie, moi qui un jour de juillet avait décidé de changer de vie !! Le pire c’est que ces rêves ne sont que du boulot de nuit, même pas un semblant de message !

    Avez-vous peut être une explication qui me rassurerait ….
    Merci

    • En fait, le rêve prend des images que vous connaissez pour vous dire autre chose. Vous dites que vous ne comprenez pas que le rêve vous présente ce que vous n’aimez pas : mais bon, c’est vous qui y êtes retourné, qui n’avez vu que cela pour vous en sortir : alors qu’il existe tant de métiers ! Peut-être que le rêve vient vous montrer comment vous y êtes attaché, comment vous en détacher, ou comment vous y faire, je ne sais pas.
      A partir de quoi avez-vous essayé d’interpréter vos rêves ?
      Car quand on interprète seul ses rêves, il est facile de faire des contresens, parce qu’on fait à son idée, or le rêve n’a pas la même logique que nous, et il a sa façon spéciale de s’exprimer : et quand on ne connait pas, on se plante facilement. C’est pourquoi un interprète est utile : car il vous permet de prendre de la distance avec vos problèmes pour recevoir le rêve avec un esprit neuf, sans à priori.
      Car là, votre problème a l’air de vous happer comme un marécage, alors comment être objectif ?

      • Merci Aline,
        “votre problème a l’air de vous happer comme un marécage” Cette phrase va si bien avec une partie de ma vie !!!
        C’est un marécage ou un bourbier que dans lequel je me suis englouti, certainement inconsciemment car suite au traumatisme vécu avec le panier scorpions, je me suis trouvé face à ‘un suicide’ ou le ‘combat’. j’ai choisi le combat en utilisant un outil que je connaissais bien et qui pouvait m’assurer des revenus car étant alors très connu. Mon âge n’ayant pas pu me faciliter une autre intégration pro, ce fût la seule alternative.
        Les conditions de travail sont probablement le bol alimentaire de ces rêves récurrents, j’en sais rien. ces 15 dernières années sont trop compliquées pour les résumer en 20 lignes.
        En fait, de moi même, voir en déposant le contenu de rêves sur certains forums, j’ai tenté d’en extirper ne fut-ce qu’un soupçon de message , mais je n’ai pas pu. j’ai aussi utiliser un site qui propose un dictionnaire des termes rêvés, mais rien d’enrichissant !
        A coté de ce tourment, j’ai une seconde vie où je créé et conçois. je suis tel un artiste qui a créé plusieurs tableaux et dont au cours du temps, il rajoute tantôt, une ligne verte sur le 1er, voir une fleur sur le second et ainsi de suite pour aujourd’hui arriver avec 4 projets/tableaux quasiment finis et qui ont besoin de passer à la phase suivante, à savoir l’aide du banquier.
        Ce/ces projets sont en fait, le défi ou la porte de sortie de 10 ans de combat, qui doit me permettre de sortir à tout jamais du marécage dans lequel je patauge. Mais tant que je n’aurai pas la possibilité de passer à l’ultime phase, je pense que mes nuits seront encore peuplés de voitures !
        J’aurai tellement voulu déchiffrer ces messages (rêves) car je pense que j’aurai pu y trouver quelque chose d’intéressant voir d’utile. je suis convaincu de cela car j’ai commencé à lire de nombreux livres sur le développement personnel début des années 90.

        Si cela ne dérange pas le sujet, je peux très bien déposer un de mes rêves, ici.

        Merci

        • Si l’intention de poster un de vos rêves sur ce site est que je vous l’interprète, je vous dis non, pour deux raisons : tout d’abord ce site est celui de Sylviane, ce n’est pas le mien, j’en ai un, il vous suffit de cliquer sur mon nom ou en bas de ma réponse, sur articles récents : justement, j’y propose de découvrir l’interprétation. Bien sûr, ce n’est pas gratuit, parce que c’est du travail.
          Ensuite, une interprétation est un dialogue : interpréter sur un site demanderait trop de messages, trop de temps. Un site dédié à tout le monde n’est pas idéal.
          D’ailleurs vous avez pu le constater vous-même : vous avez posté vos rêves sur des forums, et n’avez pas obtenu de vraie réponse : non, sur les forums, à part rare occasion, ce ne sont pas des professionnels qui viennent s’exercer, seulement des gens qui s’intéressent au rêve de loin, et n’ont souvent aucune formation, et disent seulement ce qui leur passe par la tête.
          L’interprétation est un art qui s’acquiert avec de la formation, de l’expérience et du travail.
          Ce ne sont pas non plus les livres de développement personnels qui aident à comprendre les rêves. Les rêves n’ont rien à voir avec le développement personnel : ils existent depuis bien plus longtemps et s’adressent à tout un chacun, quelque soit sa formation, son niveau de vie ou de compréhension de la vie.

          • Bonjour Aline,

            merci de votre commentaire très intéressant.
            J’ai proposé de mettre un rêve non pas pour l’analyser, mais juste montrer son contenu.

            Je n’ai pas dit que les lectures et autres séminaires que j’ai vécu sur le développement personnel devait m’aider à comprendre des rêves. Mais naturellement, j’ai acquis des connaissances pour moi même et connaitre le monde rêve m’a un moment passionné, probablement suite à mes démarches sur mon développement personnel.

  14. Bonjour à Toutes et Tous
    Je crois devoir mettre au point certaines de mes paroles écrites qui ont été ou mal exprimées (j’en prends mla responsabilité) ou mal comprises. Quand je dis que seul le rêveur peut interpréter son rêve, je ne mets pas “à la porte” les thérapeutes (psychanalystes inclus) qui aident dans l’interprétation du rêveur en lui posant les bonnes questions (car il a le recul par rapport au rêveur) , en analysant avec lui le rêve et ses composantes. Pour moi je dis que c’est guider le rêveur grâce aux formations suivies par “le guide” (enfin on l’espère), ce n’est jamais lui donner “nos pistes” enfin ce que nous, “nous pensons”, dudit rêve. On fait pareil en tarot psychologique, la personne guide (d’ailleurs le Dr. denise Roussel insistait bien là-dessus) et effectivement il faut savoir “faire rebondir” le client rêveur ou le client du tarot, qui de fil en aiguille trouvera lui-même la signification de ce qu’il a vécu ou dit.

    Bien sûr que c’est le rêve qui est la “star” et emmène le rêveur vers ce qui lui est utile de comprendre ou savoir. Chaque rêve a son histoire et est unique, il appartiendra donc “au guide” ou celui qui aide à interpréter d’emmener le “client” par ses questions vers le décodage (effectivement l’aide d’un thérapeute formé à cet art difficile et passionnant est bien utile,,. Donc, j’espère être maintenant bien claire, je suis tout à fait positive en ce qui concerne l’aide que peut nous apporter un professionnel mais suis tout à fait contre l’idée que ce professionnel quel qu’il soit nous donne son interprétation dudit rêve, le professionnel est en quelque sorte le 2e Jung (pas moi Carl Gustav) enfin celui qui nous aide à débroussailler le terrain pour y trouver le diamant que renferme le rêve. Il a, ljui, le recul nécessaire à partir diu moment où il ne fait pas de projections ou ne donne pas son avis sur la question.

    Comme je l’avais dit lors de mon interview avec Nicole Gratton, je suis maintenant sa formation pour précisément un jour aider de façon concrète les lecteurs du blogs et mes clients. Un des prochains article de 2016, l’année prochaine ! parlera précisément d’un petit bijou sur les rêves; il s’agit de l’ouvrage de Catherine Lasnier “Rêves et Analyses” découvrir 5 méthodes d’analyse des rêves . A tous Bonnes fêtes de fin d’année ! (mon interview avec Nicole Gratton :
    http://lescheminsdelintuition.com/l-art-de-rever-avec-nicole-gratton/

    et je vous recommande aussi puisque pas mal de monde s’y intéresse sur le blog l’interview de Monique Séguin, infirmière en soins palliatifs sur “les rêves en fin de vie” (titre de son livre) une petite merveille réconfortante pour les malades et leurs familles
    http://sos-stress.com/reves-des-malades-en-soins-palliatifs-c-est-reconfortant/

  15. Ok, Sylviane, vous avez raison de rappeler qu’une interprétation de rêve se fait en fonction du rêveur et pas en fonction de connaissances générales sur le rêve : car le rêve, outre sa façon propre de s’exprimer, va adapter son langage au rêveur auquel il s’adresse : le travail de l’interprète est donc de connaître non seulement la façon de s’exprimer du rêve en général, mais aussi de comprendre pourquoi le rêve utilise telle image pour tel rêveur, comment celà lui parle intimement, le tout lié au vécu du rêveur. Faire comprendre au rêveur pourquoi le rêve lui dit cela, en relation avec son vécu du moment.
    C’est à dire que par les questions de l’interprète, des réponses sur le sens du rêve vont venir à la conscience du rêveur, mais ces réponses seront la plupart du temps parcellaires : par exemple, le rêveur va comprendre de quelle situation de sa vie le rêve veut parler, en effet, il a bien vécu les choses de cette façon, mais il ne comprendra pas tout ce que le rêve veut lui dire. Le rôle de l’interprète est de faire la synthèse de tous les éléments dont parle le rêve, car le rêveur, pris par le souvenir de ce qu’il vit, touché souvent émotionnellement, n’a pas la distance nécessaire à cette synthèse. Il peut très bien ne pas comprendre l’implicite et c’est le rôle de l’interprète de rendre explicite l’implicite. C’est bien pourquoi il s’agit bien d’interprétation et pas de guidance.

  16. Bonjour,

    Ma question porte sur le moment du rêve. Est ce qu’un rêve réalisé qlqs heures après un réveil en pleine nuit et donc vers le petit matin (7h-9h) à une importance ? Est-il plus de l’oeuvre de l’inconscient ou du subconscient ? Se prête-t-il à une interprétation ou est il plus le résultat de nos désirs ?
    Si vous pouvez m’éclairer…

    Merci !

  17. Rose

    Que ce soit le subconscient ou l’inconscient ne ne sont que des mots l’important est le message que le rêve vous transmet quelle que soit l’heure

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.