*STRESS* Pardonner ou pas, c'est votre choix

Pardonner est un sujet vaste et complexe . Pardonner ou rester dans la rancoeur et le ressentiment ? Peut-on tout pardonner ? Le pardon est avant tout une démarche que l’on fait pour soi, pour grandir intérieurement, acquérir une paix intérieure et se libérer des chaînes du passé

le pardon

 

PARDONNER N’EST PAS OUBLIER, NI EXCUSER

 On peut pardonner, mais oublier c’est impossible – Honoré de Balzac

Comment pouvez-vous oublier les sévices, humiliations, violences, crimes dont vous avez été victimes ? Vous ne le pouvez pas parce qu’une chose est sûre, CES CHOSES SONT ARRIVÉES, on ne peut le nier. Alors ?

  •  Je ne peux pas oublier que mon compagnon m’ait envoyée à l’hôpital sérieusement amochée, ni l’excuser parce que c’est INEXCUSABLE
  • Les juifs, tziganes, homosexuels, prisonniers politiques … qui sont morts dans les camps de concentration nazis et ceux qui en sont revenus ne peuvent ni oublier,  ni l’excuser parce que ces atrocités sont INEXCUSABLES. Alors ?

 

PARDONNER EST ESSENTIEL POUR FAIRE VOTRE DEUIL, TOURNER LA PAGE ET PASSER À AUTRE CHOSE

Tant que ce travail de pardon n’est pas fait, vous resterez à stagner, vous ressasserez votre douleur , votre désir de vengeance s’amplifiera et vous deviendrez rapidement obsédés par ces états négatifs

Quand j’ai su que ma meilleure amie, celle que je considérais comme la sœur que je n’avais jamais eue était la maîtresse de mon mari je n’ai vite eu en tête qu’une idée : Trouver une arme et les trucider tous les deux ». Carrément

  • J’étais en convalescence à l’époque chez mes parents et les pauvres faisaient tout pour me retenir à Paris car j’avais vraiment perdu tout contrôle, je rêvais de les tuer et savourais vraiment cet instant en pensée,je ne vivais plus que pour cet instant suprême Dévastateur. Mes pauvres parents avaient vraiment la frousse car je suis plutôt du genre à mettre en pratique ce que je dis.

Vous imaginez la situation . Après deux mois, heureusement l’émotionnel avait fait place à une énorme colère mais plus d’idées de meurtre.

Ouf ! Tout le monde respirait et à mon retour sur Lisbonne j’ai coupé toutes relations avec cette pseudo amie et l’enfer avec mon mari a (re-)commencé car je n’avais plus aucune confiance en lui bien sûr

Lui,  je lui ai pardonné des années après mon divorce grâce à une cartomancienne et je vous en parlerai dans le prochain article c’est plutôt drôle

 

PARDONNER NE VEUT PAS DIRE IGNORER VOTRE SOUFFRANCE ET IL EST MÊME SAIN D’EXPRIMER VOTRE COLÈRE

Exprimer sa colère, hurler, pleurer, tempêter fait partie du processus et cette phase est nécessaire pour passer à autre chose sinon la frustration vous rongera de l’intérieur.

Exprimer sa colère c’est se vider de toute votre agressivité, de votre haine peut-être et souvent vous permettra d’évacuer d’éventuels sentiments de culpabilité par rapport à ce qui vous est arrivé.

  • Combien de fois n’entendons-nous, pas après un viol, des gens culpabiliser la victime parce qu’elle s’habillait trop comme ci ou pas assez comme ça 
  • Et la victime souvent en arrive à se dire que finalement elle l’avait peut-être cherché …

Je vous donnerai dans le prochain article, un exercice très puissant pour exprimer ce que vous ressentez

 

 

PARDONNER VOUS SORTIRA DE VOTRE ETAT DE VICTIME ET VOUS AIDERA À VOUS RECONSTRUIRE

Vous avez été victime : d’un bourreau qui vous a maltraités pendant votre enfance (ou plus tard) , d’un homme/femme qui vous a humiliés, de violences conjugales, … alors vous avez le choix :

Rester dans les événements qui vous ont fait souffrir ou passer à autre chose. Est-ce facile ? NON

  •  Si j’éprouve des sentiments négatifs envers ceux qui m’ont fait souffrir, ils ne feront que détruire la paix de mon esprit. Mais si je pardonne, mon esprit sera calme
  • Pour ce qui est de notre combat en faveur de la liberté, si nous le menons sans colère, sans haine, mais avec une véritable magnanimité, nous pourrons le rendre plus efficace. Il faut se battre avec un esprit calme, avec compassion.  – S.S. Le Dalaï-Lama in – Ed. Pocket

 

PARDONNER C’EST POUR VOUS-MEME PAS POUR L’AUTRE

«Le pardon n’est pas un mode de vie, encore moins une méthode existentielle, mais une sécurité utilisée après remise en question de l’individu agressé. Il ne s’agit donc pas de faire du pardon un pouvoir. Le pardon nécessaire est celui qui provoque une transformation véritable à l’intérieur de soi, au point de faire jaillir une évolution tangible et vérifiable par tous. Le pardon permet d’être à l’écoute de soi, au service de soi et des autres dans un juste partage et une joyeuse redistribution. Chantal Calatayud de l’Institut Français de Psychanalyse Appliquée (http://www.ifpa-france.com/article_apprendre_pardonner.htm)

 

PARDONNER, C’EST PARFOIS COMPRENDRE L’AUTRE

Comprendre que votre bourreau a lui-même été un enfant maltraité, abusé peut atténuer votre ressentiment (pas toujours, mais souvent).

Là encore, il ne s’agira pas ici non plus de l’excuser, ni d’oublier mais de COMPRENDRE ce qui a pu motiver un comportement de bourreau (vous comprendrez dans la deuxième partie de l’article pourquoi cette phase peut se révéler ESSENTIELLE)

le pardon

 

PARDONNER C’EST ÉVITER DE TRANSMETTRE HAINE, RESSENTIMENT et DESIRS DE VENGEANCE AUX GENERATIONS FUTURES

Tout le monde connaît l’histoire de Romeo et Juliette, deux familles ennemies qui se poursuivent d’une haine féroce depuis des siècles et qui se réconcilient à la mort des deux amoureux

Vous avez sûrement entendu parler de a vendetta ‘ont Wiképedia nous donne la définition elle désigne dans les régions méditerranéennes la vengeance d’un meurtre ou d’une simple offense qui implique tous les parents et engendre l’affrontement de deux familles sur une longue période. Des personnes se sentant offensées décident de « faire justice elles-mêmes », c’est-à-dire que la punition se fait en dehors de l’État.

 

PARDONNER C’EST VOUS DONNER UNE SERIEUSE CHANCE DE RESTER EN BONNE SANTÉ

La rancune, la colère, les désirs de vengeance, la haine, les ressentiments … sont de véritables poisons pour l’organisme et de plus en plus de médecins (Bernie Siegel, Thierry Jansen tirent la sonnette d’alarme. Attention aux sentiments négatifs

Il y a le stress bien sûr qui peut vous conduire à l’hôpital pour maux de ventre, de tête, ulcères mais des études très sérieuses ont prouvé que la colère et autres états négatifs augmentent le risque de maladies coronaires

 

PARDONNER NE VEUT PAS DIRE RENONCER ÀVOS DROITS

La phase du jugement pour reconnaître vos droits qui ont été bafoués est souvent le moment qui permet de tourner la page. Dans un article récent paru dans la page «Opinions» de la Tribune de Genève, (http://danieleb.blog.tdg.ch/archive/2011/02/27/12d409ac5f81b106ec1fdd42e44bac4f.html)

Jean-Noël Cuénod posait la question du pardon : Est-il une marque de faiblesse ? Est-il possible ?

Pardonner est un acte individuel. Une décision que l’on prend, par conviction, par foi, par fidélité à des valeurs. C’est à mon avis un acte de courage, qui prouve la force de celui qui pardonne et non la faiblesse. Le pardon libère de l’énergie, rend plus libre celui qui pardonne.  (…)

Mais la justice doit suivre son cours en toute occasion. La vengeance personnelle n’a pas lieu d’être, elle avilit celui qui l’utilise (la part de monstruosité en nous dont parle J-N Cuénod). Si le pardon est d’ordre individuel, la justice est l’affaire de la société. Elle doit utiliser tous les moyens possible pour rendre une justice équitable. Porter une affaire devant un tribunal est nécessaire, tout en n’excluant pas le pardon individuel. Ainsi, pardon et justice ne sont pas antagonistes. Les deux sont nécessaires à la vie en groupe, en société.

Bien, la première partie de cet article est maintenant terminée et dans 15 jours je vous livrerai les techniques qui vous permettront de PARDONNER AUX AUTRES ET À VOUS-MÊME

Exercice

En attendant le prochain article, faites la liste de toutes les personnes qui vous ont offensés, humiliés, trahis, etc enfin toutes les personnes à pardonner.

 

Soyez exhaustifs  vous travailler pour votre mieux-être alors prenez votre temps ça vaut la peine

 

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

[likebox]
34 commentaires
  1. Bonsoir Sylviane,

    Je trouve que le mot , est vraiment très difficile à définir. C’est vrai que ton article donne envie de pardonner. Mais le fait de ne pas oublier entraîne un désir de vengeance, de souffrance. Ces sentiments sont parfois ingérables, et peuvent nous empêcher de pardonner.

    Je suis d’accord avec toi sur le principe que ne pas pardonner, peut gâcher notre vie, et causer un état de stress permanent. Mais personnellement je trouve que la souffrance est plus forte que tout ça, il y a des choses qui peuvent rester gravés à l’esprit et qui vont nous empêcher de pardonner.

    Je ne sais pas ce que tu en pense ! Mais c’est mon point de vue.

    Amicalement
    Abdel

  2. Bonjour Sylviane,

    pardonner ou garder de la rancœur et du ressentiment en soi ?
    C’est une très bonne question à se poser. Même si cela peut paraître (très) difficile, il est vrai que quand on pardonne, on devient non seulement plus libre mais surtout plus fort !

    C’est un sentiment très étrange, mais tellement agréable et puissant.
    Merci pour ton article.

    Excellente journée,

    Albin

  3. Chere Sylviane :

    Ce que je ressens , c’est très simple…ont peut pardonner et pas oublier, mais sans aucun esprit de vengeance…!!!

    Beijinho Grande

  4. Bonjour Sylviane.
    Je suis tout à fait d’accord avec toi il faut absolument pardonner. Lorsque l’on voit dans certaines familles des pardons qui n’ont pas été donnés au moment voulu et qui ce transmettent de père en fils ou de mère en fille.
    On transmet de la haine et non pas l’amour qu’on devrait apprendre à nos enfants.
    Très bonne journée.
    Danièle

  5. Bonjour Sylviane,

    Tu as raison : le pardon est fait pour soi-même.

    Il veut dire : «Pars donc». Va-t’en. Je me libère.

    Amicalement et vivement la suite,

    Sco!
    P.S. J’ai peine à croire que avais des idées de commettre l’irréparable. Je me doute bien que c’était dans une autre vie!

  6. Bonjour Sylviane, je crois qu’on vit tous avec des blessures d’avant plus ou moins grandes.

    Ensuite, je pense qu’on a tous le choix sur ce qu’on en fait, on peut choisir de les garder car c’est notre histoire ou de s’en libérer pour passer à autre chose.

    Ca me fait penser à une phrase : « peu importe ton passé, choisis qui tu veux être. »

    zenie

  7. Pour moi, la notion la plus importante, en parlant pardon, est qu’il permet de se reconstruire, de passer à autre chose alors que la rancoeur entretient la rage et bouffe l’énergie…
    Mais il faut du temps et beaucoup de lâcher-prise pour arriver à pardonner, ce qui n’est pas excuser.

  8. il n est pas facile de pardonner mais tellement liberateur…il m a fallut pas mal d annees de therapies pour pardonner a mes agresseurs mais cela s est fait et aujourd hui je peux en parler sans emotion ni rancoeur. merci pour ton article je suis bien d accord avec toi. bonne semaine

  9. Plus que le pardon, je trouve que « l’oubli’ a son importance. Il faut laisser le passé de coté et avancer. Pardonner, c’est surtout un bon moyen d’oublier…

  10. Bonjour Sylviane,
    Pardonner n’est pas une décision mentale, elle doit venir du coeur et ce n’est pas une énergie facile à trouver.
    Je vois que tu as fait tout ce chemin pour passer du « trucidage légitime » au chemin d’ouverture.
    Parfois pardonner l’autre est possible mais se pardonner soi-même l’est moins. On se sent responsable d’avoir généré les problèmes et on s’en veut.
    Se trouver des circonstances atténuantes s’avère tout aussi difficile que trouver la compassion pour l’autre.

  11. Salut Sylviane,

    Le pardon n’est-il plutôt quelque chose qui se mérite et pas un cadeau que l’on fait aux autres ou que l’on fait égoïstement (dans le bon sens du terme) à soi-même

    Est-ce possible de pardonner à quelqu’un qui n’a aucun regret?

    C’est sans doute possible pour certains mais je pense que celui qui ne pardonne pas dans ces circonstances n’est sans doute pas plus mal dans sa tête, que du contraire.

    Pour ma part je serais en contradiction avec moi-même. Je ne pourrais pas pardonner à quelqu’un qui ne demande même pas pardon ou qui n’exprime pas le moindre regret.

    Pas de pardon pour celui qui fait un grand pipi dans le fleuve tranquille qu’est ma vie.

    Sauf peut-être si après il met un peu de canard W.C. pour rééquilibrer la biodiversité.

    Alors, on peut peut-être envisager de lui pardonner. Avec le temps (pas tout de suite, il n’y a rien à faire, c’est dans mon tempérament).

    Maintenant, « quelle peine pour quel délit » (déformation professionnelle)?

    Grooosse question aussi! La mesure de la peine n’est-elle pas en soit une « échelle » dans le pardon .

    Là ou je me satisfais d’un peu de canard W.C. d’autres n’exigeraient-ils pas le dragage total du fond du fleuve?

    Enfin moi, si il n’exprime même pas un peu de regret, je n’espérerais qu’une chose, c’est qu’il se coince la peau des roudoudous en refermant sa braguette.

    Et je dirai même, sans faire d’introspection, que c’est bien fait pour lui.

    @+
    Christian.

  12. Christian,

    Tu sais il arrive un moment où le pardon nous apparaît comme la seule chose possible pour faire la paix avec notre passé.

    Je me fiche éperdument aujourd’hui que celui qui m’a trompée, battue, trahie regrette ou pas (en réalité aucun remords ni regret) car le pardon m’a permis de passer à autre chose, rien de plus je trainais mon passé comme un boulet, c’est fini.

    J’ai pardonné à lui, aux parents, A MOI SURTOUT, et à tout le monde mais pas pour eux précisément pour moi.

    Pardonner est un long chemin et je parle précisément de cela dans l’article de la semaine prochaine

  13. Pardonner est avant tout tourner une page qui nous immobilise dans les ressentiments passé! Pardonner,on le fait avant tout pour soi,pour se libérer du boulet de nos souffrances et avancer! Très bon article,merci!

  14. Pardonner c’est la premiere clé de la paix,de l’evolution pardonner c’est la meilleure solution de tout problème m6 sylviane

  15. Je suis on ne peut plus d’accord avec cette idée ! Il faut savoir pardonner pour évoluer. Le passé ne changera pas quoi qu’il en soit, le seul à qui l’on fait du mal, c’est soi même.

  16. […]  PARDONNER (comment moi Jung, je ne pardonne pas ? Bien sûr que je pardonne mais …) […]

  17. […] Pardonner ou pas c’est votre choix […]

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.