Vos aventures avec l'intuition, les pressentiments etc...

Il y a quelques semaines, je vous ai demandé de me dire quels étaient vos difficultés, problèmes,  interrogations ou aventures rencontrés avec votre 6e sens. Vous avez été nombreux à répondre et j’ai choisi quelques-uns des commentaires pour cette fin d’année 2015 . Mais rassurez-vous, je reprendrai la suite début 2016. Mais merci à toutes et tous de votre participation.

L’INTUITION ET LE TAROT

cartestarotL’intuition et le tarot

D. raconte (il n’y aura pour chaque texte que initiale de la personne, les lecteurs se reconnaîtront)

  • Je suis apprenant avec l’outil Tarot de Marseille depuis janvier 2013. Au fil du temps j’ai pu constater que “l’intuition” se développait dans mes lectures “tarologiques” sans que je sois dans une lecture”taromancie” Je fais la différence entre deux “disciplines”. Ce qui m’interpelle dans mon quotidien c’est de ressentir une douleur au niveau du plexus. Au début je n’y prêtais que peu d’attention sur le plan intuition intérieure, j’étais même plus angoissé à l’idée d’avoir un soucis gastrique. Mais voilà je constate que c’est un signe avant coureur d’une information qui arrive et peu importe si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle, la pression reste la même et disparaît sitôt que je prends connaissance de la dite nouvelle. Mais je peux assuré qu’à certains moments la douleur est plus forte et vraiment douloureuse dès que le domaine de la santé sera le fil conducteur de la dite nouvelle que l’on me rapporte. Depuis peu j’ai des odeurs qui apparaissent (encens ou parfum de fleurs) Cela m’est arrivé il y a deux jours pour l’encens avec une pointe au sternum qui n’est pas restée longtemps, le fait que l’on m’a rapporté le lendemain, c-à-d hier, est surprenant mais dramatique, j’apprenais le décès prématuré d’une connaissance, pas une amie, juste une amie d’une amie que j’ai eu l’occasion de rencontrer il y a une bonne année. (…) la maladie l’a emportée en quelques mois à l’âge de 52 ans. Est-ce là le ou les signes de l’intuition ? (…)

Sylviane : Le tarot est un excellent véhicule de l’intuition. Les images qui ne sont pas “piochés” par hasard bien sûr et en vous donnant des “sensations” dans le corps vous avertissent que quelque chose va se passer. L’intuition passe par le corps et c’est pourquoi, pour bien la développer, nous devons être attentifs aux messages qu’il nous en voie. Et maintenant vous savez ue les douleurs ou malaises qui vous parviennent sont les signes avant-coureurs d’une nouvelle qui va vous parvenir. Merci pour votre partage !

  • Bonjour Sylviane ! J’ai beaucoup de problèmes pour ‘trier’ les informations quand je fais un tirage ….j’avais acheté le tarot en noir et blanc et je me suis fait quelques tirages mais je ne suis pas en capacité de faire les bons liens avec ma question …..je pense que c’est aussi très difficile de rester objective lorsqu’on est soi-même l’objet du tirage ? Concernant mes rêves au fil des années j’ai pas mal évolué ….j’ai repéré mes trames et il y a bien longtemps déjà j’ai fait un rêve prémonitoire qui m’a sauvée la vie ….je suis assez intuitive et je pense que j’ai un problème de confiance ! Voilà quelques commentaires spontanés …..Belle journée ! M.

Sylviane : Pour éviter de vous faire parasiter par votre mental diablotin il y a un excellent moyen d’avoir une réponse à votre questionnement. Vous mettez 10 questions sur 10 petits bouts de papier et vous mettez chacun dans une enveloppe (attention aucun ne doit être raturé). Ensuite vous mélangez et en tirez une “au hasard”. Et vous faites votre tirage. Et oui, la confiance est nécessaire pour suivre ce que vous dit votre petite voix mais la bonne nouvelle c’est qu’écouter l’intuition vous aidera à développer votre confiance en vous à mesure que vous vous rendrez compte combien elle parle VRAI ET JUSTE. Merci à vous.

 

LES PRÉMONITIONS, PRESSENTIMENTS PRÉCOGNITIONS

entrez-dans-l'intuitionL’intuition, les pressentiments, prémonitions et précognitions.

  • Bonsoir Sylviane, j’ai sûrement reçu des messages mais je ne les ai jamais associés à mon intuition. Je ne connaissais pas, je ne savais pas qu’on pouvait se connecter pour faire une demande, poser une question je n’ai jamais eu l’habitude d’écouter mon corps et d’y associer un besoin tout cela est nouveau pour moi. J’ai écouté avec attention le processus lors de votre entretien avec Florian et j’aimerais bien apprendre à me connecter à mon intuition et arrêter de me laisser envahir par le mental. Merci à vous pour tous ces partages. cordialement. D.

Sylviane : L’intuition passe essentiellement par le corps et effectivement il est essentiel de savoir faire la différence entre les impressions positives, neutres ou franchement négatives car les fulgurances intuitives sont plus rares. Quant au mental diablotin c’est vrai qu’il veut garder le contrôle, je vous conseille de voir les articles du blogs qui en parlent.

 

route-et-arbresBonjour Sylviane, Je revenais de mon travail en empruntant le chemin habituel et ce soir là il était au alentour de 22h (j’avais des horaires décalés) et à 20m d un carrefour le feu se met au vert et pourtant je ralenti au lieu d’accélérer comme je l’aurait fait une autre fois. Juste au moment où j’arrive à ce carrefour, le feu était toujours vert pour moi, une voiture passe à très vive allure juste devant moi. Si j’avais fait comme d’habitude, je me retrouvais au mieux à l’hôpital. (…) Intuition ou prémonition, il faut que je me remette au travail. Belle et douce journée. D. G.

Sylviane : Il m’est arrivé à peu près la même chose il y a quelques semaines. J’attendais pour tourner et j’entends une petite voix qui me dit :”« si une voiture grillait le feu rouge sur la gauche, je serais en première ligne ». Tout cela se passe en quelques millièmes de secondes. et j’attends juste un peu avant de démarrer, une nanoseconde et le type derrière impatient, commence à klaxonner, tout cela en millièmes de secondes. Je me retourne et lui fais le signe de passer au-dessus.  Au même moment passe un fou furieux qui grille le feu – à gauche – à plus de 100 km/heure.
Vous et moi avons bien fait d’écouter la petite voix sinon nous ne serions probablement pas en train de nous écrire.

  • Bonjour Sylviane,
    De mon côté j’ai des pressentiments qui en général concernent des événements négatifs (décès, accidents) et des sortes d’intuition prémonitoires que j’ai moi même du mal a définir puisqu’elles s’accompagnent “d’images”. Comme exemple de pressentiments, sur la route que je prends tous les jours, un matin je ressens une forte angoisse dans le ventre. Étant à l’écoute de ce genre de signe, je ralentis et j’observe. D’un seul coup arrive a toute trombe derrière moi une voiture avec un comportement dangereux qui double tout le monde sur cette toute sinueuse. Il a tout juste eu le temps de se rabattre devant moi. Si j’avais continue a la même allure … Je ne sais ce qui se serait passé … D.

Sylviane : Les pressentiments, hélas, concernent souvent des évènements négatifs mais le fait d’être “prévenus” , surtout parce que vous avez “écouté” votre corps vous a probablement sauvée d’un accident terrible. L’intuition sait alors le mieux est de l’écouter et un ressenti dans le corps est le meilleur des messages.

  • En intuition “imagée” , j’ai beaucoup d’anecdotes. Elles ont pour point commun qu’elles viennent quand je suis en mode repos vacances ou weekend. Elles concernent des événements importants ou légers, mais le plus impressionnant pour intuition5moi a été le jour ou j’ai vu ma maman tomber sur la plage et se casser le col du fémur … Saisie d’angoisse, la pensée qui m’est venue instantanément c’est “oh non pas le col du fémur, un poignet tout au plus !” Un mois plus tard elle tombait a la plage et se cassait le poignet … Ce qui est dingue c’est cette impression que l’événement était inéluctable … Parce que bien entendu j’aurais préféré qu’elle ne se casse rien !!! Voilà pour mon partage ! Merci pour ce sujet qui me passionne et bonne fin de dimanche ! D.

Sylviane : Comme pour le commentaire précédent, je vous dis :”heureusement que vous avez écouté votre intuition” et votre pressentiment est assez incroyable . L’avez-vous raconté à votre maman ?

  • J’ai vécu un pressentiment, c’était très étrange, j’étais si mal à l’aise à l’idée d’emprunter la route habituelle pour rentrer chez moi que j’ai fait un détour. Bien heureux ce détour qui ma éviter de me retrouver au beau milieu d’une fusillade.
    Sinon beaucoup d’autre petite intuition la dernière en date étant 2013, j’avais senti que quelque chose de grave allait ce passer, ça n’a pas louper, un membre de la famille était décédé ce jour là. Jusqu’à présent tout ce que j’ai pressenti c’est toujours passé. L.

Sylviane : Pour vous aussi “heureusement que vous avez écouté votre intuition” mais notre 6e sens n’a que faire des limites spatio-temporelles c’est pour cela qu’il peut se projeter dans le futur (et le passé aussi) et nous avertir. On peur dire que vous l’avez échappé belle !

L’INTUITION ET LES RÊVES

Laissez-vous guider, l'intuition fera le reste

           L’intuition et les rêves !

  • Bonsoir Sylviane, c’était il y a plus de 40 ans. J’avais un camarade de classe que je tenais éloigné, comme un malaise. Et l’année suivante, je le rencontre par hasard, et là , je suis dans l’accueil, et il se met à me raconter sa vie, me confier comme il est malheureux d’être sans arrêt critiqué pour être trop fantasque. Et il me dit qu’il va de toute façon partir en voyage avec sa voiture, qu’il me montre. Et là, je me sens soudain prise d’une fureur jalouse. Oui, je suis jalouse de sa voiture, qui comme une fiancée allait me l’enlever. Mais être jalouse d’une voiture, j’ai honte de ces pensées et je ne dis rien.
  • Trois semaines plus tard, ‘j’apprends son excès de vitesse. J’ai compris alors qu’il ne s’agissait pas de jalousie mais d’intuition qui se manifestait à sa façon. Et je m’en suis voulu de n’avoir pas su interpréter. Comme je m’en suis voulu. Ensuite j’ai fait un rêve très puissant dans lequel il était. Peu de temps après, je suis partie à l’étranger, et là, dans les rayons d’un grand magasin, je l’ai soudain vu venir à moi en souriant : je lui ai souri aussi jusqu’à ce que je me dise qu’il était mort : alors j’ai cligné des yeux et il a disparu. J’ai regretté d’avoir cligné des yeux. Que ce serait-il passé si je ne l’avais pas fait, si je l’avais laissé venir à moi ? A.

Sylviane : C’est votre mental diablotin qui vous a susurré que vous deviez être jalouse , alors qu’en réalité, comme vous vous en êtes rendue compte plus tard, il s’agissait d’une précognition et comment avez-vous réagi lorsqu’il vous a dit qu’il était mort, qu’avez-vous ressenti ?

  • Bonjour Sylviane
    De mon côté, lorsqu’une personne qui m’est proche va mourir, je reçois un rêve quelques jours avant. La personne peut me transmettre un message pour me préparer à faire le deuil, ou bien elle me regarde en souriant. Elle n’a pas forcément l’âge réel de sa mort. Ce qui me permet de faire la différence avec mes autres rêves, c’est la brièveté du contenu du rêve et son évidence. Véro.

Sylviane. C’est souvent pendant les rêves que l’intuition nous soumet ses messages prémonitoires, elle nous prépare au départ de la personne et le choc tout en étant aussi douloureux n’est pas aussi brutal.

Comme promis, deux lecteurs ont été tirés au sort pour avoir une consultation gratuite de 30′ (sur le sujet qu’ils désirent) , il s’agit de Florian qui a accepté de faire les exercices en direct via skype et Véro. Contactez-moi afin que nous puissions convenir des horaires.

Un exemplaire de mon livre quand il sortira pour D. qui a écrit “De mon côté j’ai des pressentiments qui en général concernent des événements négatifs (décès, accidents) “. Contactez-moi aussi .

La semaine prochaine, une interview avec Natacha CALESTRÉMÉ qui  a écrit un super livre et qui est vraiment une personne passionnante et sympathique et son livre aussi.

Il y aura aussi des tirages au sort pour gagner des livres.  C’est mon cadeau de Noël !

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime” et retrouvez-moi sur Facebook !

[likebox]
6 commentaires
  1. Bonjour Sylviane,
    Je constate qu’il y a certaines lectrices qui s’en sortent plutôt bien avec leur intuition. Pour ma part, je n’arrive pas toujours à faire la différence entre une intuition et une émotion qui me bloque le sternum lorsque je pressens quelque chose. Je suppose que c’est le manque de pratique. Je ne suis pas assez assidue.
    Belle et douce journée.
    Danièle

    • Voilà Danièle, tu as tout dit dans ton commentaire . C’est la pratique qui fait tout, plus tu pratiqueras et plus tu sentiras la différence et c’est en te trompant que tu progresseras en revenant sur ton ressenti et le fait de ne pas l’avoir écouté !

  2. Bonsoir Sylviane,
    Beaux témoignages sur le pouvoir de l’intuition dans nos vies.
    Avec les années, mon intuition me pousse plutôt à la prudence pour éviter des catastrophes. Par manque de temps, j’ai une tendance à mettre de côté “mes affaires personnelles”. Et puis, je ne sais pourquoi, quelque me pousse, Dame Intuition ?… A accomplir des actes vitaux. Par exemple ce matin : toujours pressée comme tous les jours pour me rendre sur mon lieu de travail, j’ai choisi (ou ai-je été dirigée par mon intuition ?) de faire un détour chez mon garagiste. Ma voiture avait une roue un peu dégonflée. En fait, tous les pneus avaient besoin d’être regonflé. Ceci pour dire que parfois une force nous pousse à agir comme une urgence à prendre en compte pour notre survie et par ricochet, pour la survie des autres.
    Dans mon quotidien, mon intuition intervient sur des choses infiniment petites mais surement importantes sur mon parcours de vie (j’entends par la, ce que je peux apporter aux autres par l’attention et l’intention).

    • Bonjour Hélène

      Je vois que ta photo est revenue ! L’intuition est avant tout pour nous faciliter la vie dans notre quotidien et aussi en toutes circonstances et heureusement nous n’échappons pas tous les jours à un accident !

      L’intuition fait tellement partie de ma vie que je ne fais plus attention à mon mental diablotin, si j’entends par exemple “si une voiture grillait le feu, je serais en première ligne” tout s’enchaîne et j’évite un accident mais si je veux aller faire mes courses et que quelque chose me retient je reste à la maison et reçois un coup de telephone très important. L’intérêt est qu’elle fasse complètement partie de n otre vie.

  3. Bonjour Sylviane,
    La première fois que j’ai eu de l’intuition, j’avais 10 ans. Un soir, le téléphone sonne, ma mère se lève pour aller décrocher et moi, regardant mon père (nous étions à table), je dis ”c’est Félix qui vient de mourir”, ce sans m’en rendre compte, ma mère revient en larmes et dit exactement la même chose. Mon père m’a regardé, il était blême.
    C’était le frère de mon grand père, mon ”tonton adoré”.
    La fois suivante, j’avais 15 ans. Une nuit, je ne cesse d’être réveillée par des ”flashs”, toujours la même image, une route de campagne (je l’ai gardé en mémoire!).
    Ma mère vient me réveiller, et je lui demande de rester à la maison, car il va m’arriver quelque chose de très grave.. Et lui raconte ma nuit, avec cette image à répétition. qui me réveillait. A l’époque, j’étais assez rusée pour trouver des excuses pour ne pas aller en cours. Etant donné que je n’avais pas de fièvre, que je n’étais pas malade,ma mère m’a dit d’aller au collège. Curieusement, je faisais attention à tout, pour traverser, entre autre. Arrivée au collège, je le dis à ma meilleure amie. Elle me réponds que je vais certainement me faire sortir du cours de math. Même pas! La journée s’est très bien passée, j’ai oublié l’avertissement. Je rentre à la maison, je fais mes devoirs, et vais au” club des jeunes ” où tous les copains se retrouvaient. L’un d’eux venait d’acquérir une belle et bien grosse moto. Passionnée des motos, voyant qu’il connaissait mes frères, je lui demande s’il peut me faire faire un petit tour, pas loin. Je prends le casque de d’un de mes frères, et dessus, un petit squelette de peint sur une moto. C’est comme ci ce petit squelette ressortait du casque et allait vers moi, au rythme d’un battement de coeur. Bref, on part et on se scratch dans une voiture qui nous coupe la route. Accident!
    Je n’ai pas de souvenirs, un manège sur la place du village et juste un visage de pompier, c’est tout. Evidement, nous avons été transportés à l’hôpital.
    Entre temps, j’ai fait une EMI, mais différente des autres.
    J’ai vu mon grand oncle, Félix, face à moi, rayonnant comme lorsqu’il était vivant, qui me dit ”Viens, tu verras, tu seras bien” et me retrouve ainsi dans ce tunnel, avec une lumière vive mais pas éblouissante, qui m’attirait à elle. J’étais sur une sorte de tapis qui avançait (comme dans le métro) plus vite que mes pas. Je n’étais pas consciente, et à un moment donné au milieu du tunnel, je pense à mon futur premier amour (embrassé une semaine plus tôt) puis, je me demande, où sont mes parents..
    Il m’a fallu lutter de toutes mes forces, je faisais ”machine arrière”, le ”tapis” avançait, tandis que je faisais tout pour aller à reculons. C’était très difficile et intense.. puis, plus de son, plus d’image, rien.
    Le lendemain, je me suis réveillée, on m’avait transfusée, j’étais pas terrible, trauma crânien etc.. J’ai plus été touchée à la tête que le reste du corps, ce qui fait que je ne recouvrais pas la mémoire.. Mais je me souvenais parfaitement de cette nuit agitée. A mon réveil, je vois ma mère, penchée sur moi, à mon chevet. Je lui ai juste dit ”je te l’avais dit maman”.. La pauvre a culpabilisé pendant longtemps. Je lui ai raconté mon passage dans le tunnel, avec mon grand oncle.
    Ensuite, je lui ai demandé ce qu’il s’était passé réellement. Tout était si confus.
    Pendant que j’étais dans mon tunnel, elle m’a dit, que j’avais réclamé à voir toute la famille, en fait, comme pour un enterrement.
    Cela m’a littéralement chamboulée à cause des pertes de mémoire, jusqu’ici, je recolle encore les morceaux! Bref, plusieurs fois, j’ai frôlé la mort, et je suis toujours là.
    De ce fait, j’ai deviné toutes les morts des personnes de ma famille, ou de très proches. J’avertissais, personne n’en tenait compte, c’était horrible (sauf mes parents, puisqu’ils savaient pour moi), ils sont tous morts.
    La dernière fois, c’était pour maman, papa, étant déjà parti. Le médecin m’a dit ”comment vous pouviez savoir”, j’ai répondu, ”je ne sais pas vous l’expliquer, j’ai l’info qui m’arrive comme ça, à chaque fois, c’est pareil”. Malheureusement, je préviens, j’oublie, et ça arrive. Je n’ai pas pu protéger les miens, c’est odieux. Mais mon instinct ne me trompe jamais. Je fais les cartes juste comme ça, et ça se vérifie. C’est une sorte de support, sans l’être vraiment. Cela aussi n’est pas évident à expliquer, je ressens, et je parle. Je voudrais juste comprendre, et qu’on me comprenne. Merci à vous de m’avoir lu.

  4. C’est moi Anne qui vous remercie d’avoir écrit ce long commentaire, une petite question pourrais-je me “servir” de votre commentaire dans un prochain article sans donner votre nom ?

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.