Laquelle de ces erreurs faites-vous lors de vos décodages intuitifs

Souvent une interprétation n’est pas satisfaisante parce que votre décodage n’est ni clair, ni précis et souvent pas du tout concret. Vous employez des termes “bateaux”, des clichés, ou des mots tellement vagues que vous n’arrivez pas à en faire une synthèse cohérente. Quels que soient les jeux ou exercices choisis, je vous explique dans la vidéo comment comment réussir de bonnes interprétations.

VOUS NE PARLEZ PAS DE FAÇON, CLAIRE, PRÉCISE ET CONCRÈTE dans vos décodages

Les erreurs courantes :

1 – Ce que vous dites est abstrait donc difficile à comprendre ou à retenir.

Un truc facile pour vous aider à fuir l’abstrait est de vous poser des questions commençant par : Pourquoi, comment, qui, où, de quelle façon après le terme abstrait que vous venez d’employer.

Dire : On voit que la  femme sur l’image écoute sa voix intérieure ne vous donnera pas beaucoup d’information sur la question que vous vous posez sur la réunion avec vos collaborateurs demain matin.

  • Une façon simple d’obtenir des renseignements serait de vous poser la question : Pourquoi écoute-t-elle sa voix intérieure ? Par exemple ce pourrait être : Parce qu’elle se fie à son intuition, elle sait que celle-ci lui donnera l’information qu’elle cherche au bon moment. Elle a besoin de se concentrer et de faire le vide, c’est sa manière à elle de se déstresser pour l’entendre.  Vous saurez donc quelle attitude adopter demain matin avec vos collaborateurs. Ne vous stressez pas au contraire concentrez-vous respirez peut-être et écoutez vos ressentis.

Dire : L’homme a l’air fort ne vous donnera pas beaucoup d’information à propos de la question que vous vous posez sur votre prochain séjour au Japon. Alors vous pourriez dire : L’homme a l’air fort parce que l’on voit qu’il ne s’effraie pas facilement; on sent qu’il s’est préparé pour le combat et que rien ne peut le faire vaciller. Là vous avez des éléments concernant votre voyage au Japon. Quels que soient les problèmes qui peuvent se présenter vous y ferez front sans problème vous avez le caractère assez fort pour les affronter sans peur.

 

2 – Vous employez des expressions vagues, des clichés ou des termes qui ne veulent pas dire grand chose

Dire : c’est cool, super, formidable, très beau, heureux, etc… sont des expressions trop vagues. Demandez-vous pourquoi vous voyez ou ressentez cela cool, beau formidable etc… Mettez des mots précis et/ou expliquez pourquoi vous ressentez cela.

  • Demandez-vous “pourquoi c’est cool”.  Vous pourriez dire :Le personnage semble cool parce qu’il ne semble pas du tout avoir peur de la femme qui le commande, il est même sacrément à l’aise et ne se laisse pas du tout impressionner.
  • Pour expliquer “heureux” demandez-vous : Pourquoi les gens ont-ils l’air heureux ? Réponse possible : Les gens ont l’air heureux de se trouver dans un décor qui les apaise après tous les tourments qu’ils ont vécus; ils se sentent sortis d’affaire et éprouvent un grand soulagement.

 

3 – Vos explications sont compliquées, peu claires ou imprécises

Dire : on voit que c’est le mental qui commande n’avancera pas beaucoup dans l’interprétation.

  • Cependant vous pourriez dire : c’est le mental qui commande parce que le problème du personnage est qu’il veut toujours avoir raison et n’écoute jamais ses sentiments. Déjà vous aurez obtenu de bonnes informations si vous vous interrogez sur le caractère de quelqu’un ou si vous voulez savoir comment va se passer la réunion avec votre ex.

si vous dites : Il y a un beau ciel bleu. D’accord et ça veut dire quoi pour vous un beau ciel bleu ? Mais vous pourriez dire : Il y a un beau ciel bleu, tout est dégagé, c’est positif parce qu’il n‘y a pas de nuages donc pas de difficultés, tout va bien c’est positif. Là vous aurez donné beaucoup de renseignements exploitables.
Demandez-vous toujours : concrètement qu’est-ce que je vois, concrètement ça veut dire quoi ce que je dis; qu’est-ce que ça m’éveille concrètement

 

 

4- Vous décrivez ce que vous voyez de façon clinique.

  • Vous n’exprimez ni émotions ni sentiments dans ce que vous racontez. Vous faites de la description alors que l’on vous demande de raconter une histoire sur l’image que vous voyez , l’objet qui a attiré votre attention ou bien encore à un évènement ou un paysage que vous découvrez (par exemple le jeu des nuages).
  • Rappelez-vous que l’intuition vous envoie beaucoup de messages à travers votre corps ; vous ressentez de la tristesse,  de la joie du dégout et même de l’indifférence. Cet objet vous intrigue, les nuages qui passent à l’horizon vous rappellent un souvenir de vacances qui vous emplit de nostalgie ou de souvenirs d’allégresse.
  • Bref, exprimez ce que vous ressentez et vous obtiendrez ainsi de magnifiques explications et surtout ne décrivez pas RACONTEZ UNE HISTOIRE, QU’EST-CE QUI SE PASSE, QU’EST-CE QUE ÇA ÉVEILLE EN VOUS etc….

Donc, en résumé SOYEZ CLAIRS, CONCRETS ET PRÉCIS dans vos explications et vous obtiendrez des réponses extraordinaires de vos décodages, quel que soit le jeu intuitif que vous avez choisi..

 

 

Laisser un commentaire

RGPD - J'ai lu et j'accepte les informations relatives à l'utilisation et à la protection de mes données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.